Se libérer de l'oppression - 01 - Pourquoi tant de mal ?

Pourquoi suis-je oppressé-e ? Comment m'en sortir si c'est le cas ?

 

Il est de plus en plus courant, de nos jours, de se retrouver oppressé-e :

Sans pour autant voir le démon partout (car notre monde est d'abord l'oeuvre de notre Seigneur que je dois apprendre à reconnaître à chacun de mes regards), je ne peux pas occulter que le prince des ténèbres, bien présent dans notre monde, prend un malin plaisir à accentuer les dysfonctionnements de ma vie.

Il semble donc opportun d'y regarder de plus près afin de saisir de quelle manière je puis faire entrer la puissance de Dieu dans les zones d'ombres de ma vie.

L'idée de ce cycle de conférences est de donner des clefs afin de cerner d'où peuvent venir des problèmes de nature spirituelle et de s'y attaquer, en utilisant des moyens orthodoxes (exorcistes, groupes de prières formés...), mais aussi et surtout des éléments simples que je peux mettre en oeuvre nous-mêmes et qui peuvent avoir un effet tout aussi efficace et/ou préparatoire avant une prière de délivrance.

Notons que lorsque je subis une oppression satanique, il arrive fréquemment que je me retrouve seul-e et que tous ceux censés m'aider :

Dans ce cas, ne désespérons pas : il n'est pas de mauvais esprit qui résiste à une prière régulière et confiante, ce que nous allons présenter dans les pages qui suivent.

 

3 sphères d'oppression

En première approche, les mauvais esprits susceptibles d'agir sur moi peuvent être schématisés en trois niveaux en fonction de leur rôle :

Le schéma ci-après le montre.

Je ne parle pour le moment pas des bénédictions (qui manquent sur ce schéma), non pour être négatif mais cela afin de bien cerner le rôle que jouent nos ennemis sur nous.

 

1ère sphère d'oppression : la malédiction (au niveau d'une famille)

Définition et origine de la malédiction

Une malédiction est une situation défavorable dans laquelle je me place lorsque je m'éloigne de Dieu et surtout si je pèche gravement. En effet, le péché provoque un déséquilibre dans l'harmonie de la Création : la malédiction est un peu comme le punching-ball qui me revient dessus après que j'aie donné un grand coup dedans.

La Bible enseigne que la malédiction est répartie entre personnes du même sang sur 4 générations, ce qui signifie que si je commets quelque-chose de grave, ma famille et moi-même en subirons les conséquences, ainsi que mes enfants, arrières, etc. sur 4 générations (Ex 34, 7 ; Ex 20, 6 ; Dt 5, 10 ; Na 1, 3...). On peut le comparer dans le monde spirituel, au fait que si je commets un acte grave, ceux de ma famille vont être catalogués comme "ceux qui sont dans la même famille que celui qui a fait tel délit". Tout le monde va en souffrir.

Cette chose a priori troublante qu'est la malédiction est en réalité un geste de miséricorde du SEIGNEUR qui permet que nous nous portions les uns les autres, évitant ainsi que beaucoup ne se perdent et n'aillent en enfer. C'est-à-dire que tous ceux de la famille qui vont supporter avec patience les désagréments occasionnés par une malédiction, vont contribuer à racheter la famille et délivrer du Purgatoire tous les ancêtres qui attendent dans la souffrance que leurs tourments s'arrêtent et que la beauté de leur âme leur permettent enfin de rejoindre les terres célestes.

Mais les belles choses faites dans une famille ont des conséquences de grâces sur 1000 générations (Ex 20, 6Dt 5, 10Dt 7, 9), ce qui montre que la Miséricorde du SEIGNEUR dépasse de beaucoup Sa Justice.

 

Le point de vue du CHRIST sur les malédictions

Lorsque les disciples demandent à JÉSUS (Jn 9, 3) si l'aveugle de naissance souffre d'une difformité physique à cause de son propre péché ou celui de ses parents, JÉSUS répond "Non : ni à cause de son péché, ni à cause de celui de ses parents". Il ne contredit pas l'enseignement de l'Ecriture Sainte, mais le précise.

En effet, JÉSUS signifie qu'il n'appartient pas à l'homme de chercher et de désigner un coupable ; cette question appartenant à DIEU seul. La bonne question pour nous les hommes, est : "de quelle manière est-ce que cette maladie apparente peut-elle faire jaillir les oeuvres de DIEU dans nos vies ?"

Ainsi, l'étude des malédictions est ce qui nous permet de déduire les péchés courants qui demandent réparation au sein d'une famille. Cela nécessite de nous humilier devant DIEU pour implorer sa miséricorde.

Notons que l'étude de la Parole de Dieu et la prière permettent justement de déduire des éléments qui accentuent ou ralentissent les malédictions.

 

Exemple de malédiction

Donc, par exemple : si dans ma famille beaucoup de personnes sont atteintes de maladies du sang : il est probable qu'un démon que j'ai appelé de "rang 1" dans le schéma ci-dessus, ait reçu le droit d'influencer ma famille.

En effet, une partie des membres de celle-ci, par ses péchés, a ôté la protection divine. Cet esprit de "rang 1" utilise donc son énergie :

Pour cela, cet esprit va s'appuyer (flèche n°4 sur le schéma) sur les compétences d'esprits de "rang 2", qui vont tourmenter les individus de la famille pris isolément. Evidemment, les maladies du sang en question sont à traiter auprès de médecins. Mais en ne s'occupant que de soigner les corps sans réaliser un "chantier" de demande de pardon en parallèle, nous risquons de passer notre temps en consultations de médecine et de transmettre aux générations suivantes les mêmes problèmes de sang.

 

2ème sphère d'oppression : au niveau d'un individu

Que font ces esprits de "rang 2" ?

Les démons de "rang 2" reçoivent des directives de la part de ceux de "rang 1", non pas qu'ils soient "copains" avec eux (car n'oublions pas que le royaume de Satan est divisé), mais ils reçoivent des ordres sévères et sont châtiés s'ils échouent dans leur mission (en l'occurence, Sainte Françoise Romaine, qui a eu des visions de l'Enfer, explique tout cela).

Dans l'exemple de la malédiction des maladies du sang énoncé ci-dessus, les mauvais esprits sont donc susceptibles d'agir de multiples manières sur moi. Par exemple, ils cherchent à :

 

Ce qui leur donne de la force et ce qui les ralentit

Bien entendu, c'est en premier lieu mon péché qui va donner plus ou moins d'influence à ces esprits sur moi, mais également le démon de "rang 1" qui a reçu mandat d'enquiquiner toute ma famille sur les problèmes de maladies de sang.

Autrement dit, une partie de ces esprits de "rang 2", ne seront actifs que lorsqu'il s'agira de l'enjeu des maladies de sang. Le reste du temps, ils seront en train de guetter, de veiller.

Une de leurs spécialité sera donc de tendre des pièges, comme ceux-ci :

L'intérêt lorsqu'on a repéré une mauvaise habitude qui s'exprime à grande échelle dans la famille, est de connaître tous ces pièges et de trouver des parades pour ne pas s'y laisser prendre à chaque fois ! 

Une personne de notre entourage qui aura une vie saine et spirituelle, sera bien entendu moins sensible à ces effets, et donc plus apte à nous aider à sortir de cette malédiction. Par exemple :

 

3ème sphère d'oppression : au niveau d'objets et des membres du corps

Que font ces esprits de "rang 3" ?

Ce troisième type de démons, que certains appellent "crapauds", est envoyé par ceux de "rang 2" (flèche n°5 sur le schéma), afin de faire mal fonctionner des objets dont je me sers, par exemple :

Certains des esprits de "rang 3" ont la faculté de se coller à moi afin de provoquer ou accentuer la colère, la luxure, la paresse, la jalousie, l'amertume, ... en particulier en entretenant ce qui va me faire pécher et maintenir la malédiction familiale (les démons de "rangs 1" et "2" puisant leur énergie dans les péchés que nous commettons.)

Pour chasser ces esprits de "rang 3" => cf. article suivant.

 

Ce qui leur donne de la force et ce qui les ralentit

Un esprit de rang 3 peut s'attacher à moi, à l'un de mes membres ou des objets qui m'entourent lors des moments suivants :

Le contact entre différents crapauds produit des péchés plus grands (et donc fait venir des esprits de "rang 2") : énervements, critiques, ...

 

Exemples

 

Conclusion de cette première partie

L'analyse de ces mécanismes vise une prise de conscience : c'est moi, avant tout, qui tiens les rênes de ma vie, afin, avec la grâce du CHRIST ressuscité, de me libérer de ce qui m'oppresse, et non tel ou tel qui m'attaque et qui serait la cause principale de mon malheur. Car si je me focalise sur ces ennemis sans me remettre en question, je tombe dans un triple piège :

Mon enjeu, en tant que chrétien-ne, va donc être, avec la grâce du CHRIST, de résister et de m'attaquer aux esprits des 3 niveaux, afin, petit à petit, de reprendre ma vie en main, avec toutes les grâces que ces ennemis avaient volées à ma famille.

A suivre

MENU : ARTICLES SUR LA LIBÉRATION DE L'OPPRESSION ^^^
Article suivant : OPPRESSION N°2 : LE RÉGIME DE SURVIE >>>

oppression, Démon, Libération, Malédiction