Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

PRIÈRE AU PÈRE, AU FILS, À L'ESPRIT-SAINT

Les prières suivantes s'adressent à Dieu, qui s'est révélé aux chrétiens en tant qu'Il est Père, Fils et Saint-Esprit.

Une section spéciale a également été créée pour l'Esprit-Saint.

 

 

  • Notre-Père

    LA prière de référence

  • Cantique de Zacharie

    Faire descendre l'Esprit de Prophétie

  • Symbole de Nicée-Constantinople

    Pour demander la Foi

  • Chapelet de la Divine Miséricorde

    La réparation et la protection des mourants

  • Réparation au Corps du Christ

    Aller chercher les grâces de l'Adoration Eucharistique en tout lieu

  • Chapelet au Saint Nom de JÉSUS

    Honorer le Saint Nom et intercéder contre la paresse

  • Prière contre la jalousie

    Mettre un frein aux attaques par les mauvaises langues contre nous

  • Prière à JÉSUS flamme d'Amour

    Aveugler l'ennemi avec JÉSUS, flamme d'amour du Père

  • 7 Oraisons mystérieuses

    7 cadeaux pour chacun des jours de la semaine.

  • Louanges divines

    La grande prière de louange de l'Eglise.

  • Prière contre tous les maux diaboliques

    Mettre un frein aux attaques sataniques contre nous.

  • Prière de la plaie à l'épaule

    Une plaie d'amour qui nous obtient le pardon.

  • Prière avant le ministère

    Pour se préparer avant un moment spirituellement intense.

  • Prière après le ministère

    Pour sceller une situation et éviter des blessures inutiles.

  • Réparation au Sang du CHRIST

    Sceller avec la Miséricorde

  • Tantum Ergo

    Honorer le Très Saint Sacrement

    Notre-Père

    Notre Père, qui es aux Cieux,
    Que ton Nom soit sanctifié,
    Que ton Règne vienne,
    Que ta Volonté soit faite
    sur la terre comme au ciel,

    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
    Pardonne-nous nos offenses,
    Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ;

    Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
    mais délivre-nous du mal. Amen.

    Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
    pour les siècles des siècles,
    Amen. 

    Pater Noster

    Pater noster, qui es in caelis
    sanctificetur nomen tuum
    adveniat regnum tuum fiat voluntas tua
    sicut in caelo et in terra.

    Panem nostrum quotidianum da nobis hodie
    et dimitte nobis debita nostra

    sicut et nos dimittimus debitoribus nostris
    et ne nos inducas in tentationem sed libera nos a malo.
    Amen.

    Quia tuum est regnum, et potestas, et gloria in sæcula. Amen.

     

     

    En réponse à la demande de ses disciples : « Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11, 1), Jésus leur apprend la prière par excellence de la vie chrétienne. Toutes les autres prières sont, finalement, des déclinaisons de l’une des demandes du Notre-Père, qui adresse une prière parfaite à notre Père du Ciel, puisque Jésus la dit avec nous et avec l’Esprit-Saint en nous :

    • 3 demandes concernent Dieu lui- même : ton Nom, ton Royaume, ta Volonté, faisant écho aux 3 premiers des 10 Commandements, sur l’Amour dû à Dieu (Ex 20 et Dt 5) ;
    • 4 demandes sur l’amour dû à nous-mêmes et au prochain : nourriture, pardon reçu et donné, soutien dans la tentation et la délivrance du péché. Cf. les 7 derniers des 10 Commandements.

    Pour approfondir cette belle prière, on peut par exemple dire plusieurs fois l’une des demandes jusqu’à être en accord avec ce que l’on dit, puis passer à la suivante...

    La petite phrase finale « car c’est à toi qu’appartiennent » est une « doxologie », une formule qui conclut de manière traditionnelle la liturgie juive et chrétienne. Elle permet de revenir à l’Adoration et l’action de grâce dus à Dieu, comme les anges au ciel (cf. Apocalypse).

     

     

    Cantique de Zacharie

    Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
    qui visite et rachète son peuple.
    Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur.

    Comme il l’avait dit par la bouche des Saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :
    Salut qui nous arrache à l’ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs.

    Amour qu’il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,
    Serment juré à notre père Abraham,
    de nous rendre sans crainte.

    Afin que délivrés de la main des ennemis
    nous le servions, dans la justice et la sainteté
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    Et toi, petit enfant,
    tu seras appelé « prophète du Très-Haut » :
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
    et tu prépareras ses chemins

    Pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,
    Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
    quand nous visite l’astre d’en haut.

    Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
    pour conduire nos pas au chemin de la paix
    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
    maintenant et à jamais,
    dans les siècles des siècles.
    Amen.

    Benedictus

    Benedictus Dominus Deus Israel ;
    quia visitavit et fecit redemptionem
    Plebi suae et erexit cornu salutis nobis,
    in domo David pueri sui,

    Sicut locutus est per os sanctorum,
    qui a saeculo sunt, prophetarum eius,
    Salutem ex inimicis nostris,
    et de manu omnium, qui oderunt nos ;

    Ad faciendam misericordiam cum patribus nostris,
    et memorari testamenti sui sancti,
    Iusiurandum, quod iuravit ad Abraham patrem nostrum,
    daturum se nobis, ut sine timore,
    de manu inimicorum liberati,
    serviamus illi in sanctitate
    et iustitia coram ipso omnibus diebus nostris.

    Et tu, puer, propheta Altissimi vocaberis :
    praeibis enim ante faciem Domini parare vias eius,
    Ad dandam scientiam salutis
    plebi eius in remissionem peccatorum eorum,

    Per viscera misericordiae Dei nostri,
    in quibus visitabit nos oriens ex alto,
    Illuminare his, qui in tenebris et in umbra mortis sedent,
    ad dirigendos pedes nostros in viam pacis.

    Glória Pátri et Fílio et Spirítui Sáncto,
    Sicut érat in princípio, et nunc, et sémper,
    et in saécula sæculórum. Amen.

    Le Benedictus (Lc 1, 68-79) a été inspiré à Zacharie lors de la circoncisition de son fils Jean-Baptiste. On le reprend quotidiennement lors des Laudes. Cest un cantique qui rappelle laction de Dieu dans son peuple et fait descendre lesprit de prophétie sur lEglise et sur nous-mêmes. Il est conseillé de la chanter le matin avant 9h afin de faire descendre l'Esprit du Seigneur sur nos vies, nos projets, sur le monde.

     

     

     

    Symbole de Nicée-Constantinople

    Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
    créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible.

    Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
    le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
    Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu
    Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par lui tout a été fait.

    Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ;
    Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
    Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
    Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel ;
    il est assis à la droite du Père.
    Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ;
    et son règne n’aura pas de fin.

    Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;
    il procède du Père et du Fils.
    Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;
    il a parlé par les prophètes.

    Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
    Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
    J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.
    Amen

    Credo

    Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem,
    factόrem cæli et terræ, visibilium όmnium, et invisibilium.
    Et in unum Dόminum Iesum Christum, Fílium Dei unigénitum.
    Et ex Patre natum ante όmnia sæcula.

    Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero.
    Génitum, non factum, consubstantiálem Patri :
    per quem όmnia facta sunt.
    Qui propter nos hόmines,
    et propter nostram salútem descéndit de cælis.
    Et incarnátus est de Spíritu Sancto ex María Vírgine :
    et homo factus est.

    Crucifíxus étiam pro nobis :
    sub Pόntio Piláto passus, et sepúltus est.
    Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras.
    Et ascéndit in cælum : sedet ad déxteram Patris.

    Et íterum ventúrus est cum glόria iudicáre vivos, et mόrtuos :
    cuius regni non erit finis.
    Et in Spíritum Sanctum, Dόminum, et vivificántem :
    qui ex Patre Filiόque procédit.

    Qui cum Patre, et Filio simul adorátur, et conglorificátur :
    qui locútus est per Prophétas.
    Et unam, sanctam, cathόlicam et apostόlicam Ecclésiam.
    Confiteor unum baptisma in remissiόnem peccatόrum.
    Et expécto resurrectiόnem mortuόrum.
    Et vitam ventúri sǽculi.
    Amen.

    Cest lun des deux principaux « Credo » (« je crois »), ou symboles de foi de l Eglise. Ecrit lors des Concile de Nicée et Constantinople au IVèmesiècle, cest une manière, lors de la messe, de dire plus amplement « Amen » à tout ce qui a été entendu jusque-là dans la liturgie de la Parole et daffirmer ce qui sapprête à se dérouler dans la liturgie de lEucharistie.

    Prière puissante pour augmenter notre foi.

    Ne la supportent pas les démons qui affectent les yeux, colonne vertébrale, qui provoquent bronchite, colère et nervosité, et entretiennent des liens avec la magie et la divination.

     

     

     

    Chapelet de la Divine Miséricorde

    Sur un chapelet ordinaire :
    Au début :

    Notre Père
    Je vous salue, Marie
    Je crois en Dieu.

    Sur les grains du Notre Père :

    Père Éternel, je T’offre le Corps et le Sang,

    l’Âme et la Divinité de ton Fils bien-aimé,
    notre Seigneur Jésus-Christ,
    en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

    Sur les grains du Je vous salue Marie :

    Père Éternel, je T’offre le Corps et le Sang,
    l’Âme et la Divinité de ton Fils bien-aimé,
    notre Seigneur Jésus-Christ,
    en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

    Sur les grains du Je vous salue Marie :

    Par sa douloureuse Passion,
    sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier !

    À la fin de chaque dizaine, dire 3 fois :

    Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel,
    prends pitié de nous et du monde entier ! 

    Le 13 septembre 1935 à Vilnius (en Littuanie), le Seigneur inspire à Sainte Faustine le Chapelet à la Miséricorde Divine. À maintes reprises, le Seigneur insiste pour qu’elle encourage les gens à le réciter (Petit Journal, 848 ; 1541).

    Ce chapelet est d’un grand secours pour émouvoir la miséricorde divine (cf. 1 Jn 2, 1) :

    • Pour les âmes mourantes, même les plus endurcies ;
    • Pour senvelopper de la miséricorde du Seigneur ;
    • Pour obtenir toute grâce conforme à la volonté du Seigneur ;
    • Pour nos laver de toute colère, luxure, énervement, ... après avoir été en contact avec lesprit du monde (critiques, emportements, propos obscènes, personnes blessantes)... ou toute autre situation dans laquelle nous ne sommes plus dans une vraie paix intérieure. Elle est recommandée sur le trajet du retour aux personnes qui rentrent du travail.
    • Elle est recommandée aux parents pour « laver » leurs enfants qui rentrent de lécole (qui rapportent des gros mots, cris, désobéissances, etc.)

    Il est recommandé de dire les « Par sa douloureuse Passion » avec les bras en croix et de faire le signe de croix sur le « Dieu Saint, Dieu fort ... »

     

     

    Prière de réparation contre les profanations au Corps du Christ

    Ô Jésus, qui es frappé dans nos églises par la main de Satan,
    je t’adore dans toutes les hosties détruites et éparpillées dans les décombres.

    Prends-moi pour ton ciboire, ton trône, ton autel.
    Je sais que je ne suis pas digne,
    mais tu aimes rester parmi ceux qui t’aiment,
    et je t’aime pour moi et pour ceux qui ne t’aiment pas.

    Que la douleur m’empourpre comme du sang
    afin que je devienne un digne ornement pour te recevoir,
    toi qui veux être semblable à nous en ce temps de tribulations.

    Que mon amour soit une lampe qui brûle devant toi, très Saint,
    et mon holocauste, de l’encens.
    Ainsi soit-il.

    Révélée par Jésus à Maria Valtorta en 1943. Cette prière permet notamment de faire Adoration d'une manière forte, même lorsque les lieux d'Adoration Eucharistique sont fermés (en période de confinement, par exemple).

     

     

    Prière de réparation au Sang du Christ contre le péché

    Très Saint Sang qui jaillis pour nous des veines du Dieu fait homme,
    descends comme une rosée rédemptrice sur la Terre contaminée
    et sur les âmes que le péché rend semblables à des lépreux.

    Voilà : je t’accueille, Sang de mon Jésus,
    et je te répands sur l’Église, sur le monde, sur les pécheurs, sur le Purgatoire.

    Aide, réconforte, purifie, allume, pénètre et féconde,
    Oh ! Très divin Suc de Vie.
    Et que l’indifférence et le péché ne t’empêchent pas de couler.

    Au contraire, pour le petit nombre de ceux qui t’aiment,
    pour le nombre infini de ceux qui meurent sans toi,
    accélère et répands sur tous cette très divine pluie
    afin qu’on vienne à toi confiant en la vie,
    que par toi on soit pardonné dans la mort,
    qu’avec toi on entre dans la gloire de ton Royaume.
    Ainsi soit-il.

    Révélée par Jésus à Maria Valtorta en 1943.

     

     

    Prière à JÉSUS, Flamme d'Amour

    Ô mon Jésus,
    que nos pieds cheminent ensemble,
    que nos mains rassemblent dans l’unité,
    que nos cœurs battent au même rythme,
    que nos âmes soient en harmonie,
    que nos pensées soient à l’unisson,
    que nos oreilles écoutent ensemble le silence,
    que nos regards se fondent l’un dans l’autre,
    et que nos lèvres supplient ensemble le Père éternel,
    pour obtenir miséricorde.
    Amen.

    Le Seigneur et sa Mère se sont révélés à Élisabeth Kindelmann, mère de six enfants de la Hongrie, pays de l'Europe de l’Est, dans les dernières années de sa vie entre 1961 et 1981. Marie a révélé que son Fils Jésus était une Flamme d’Amour sortant de son Coeur immaculé pour éteindre par le feu de l’Amour, le feu de la haine.

    Le Seigneur Jésus a donné à Élisabeth une première prière qu'Il considère comme un moyen puissant pour aveugler Satan. Le seigneur nous prie de faire nôtres ses pensées éternelles.

     

     

    Prière contre la jalousie

    Ô Père, notre Dieu, Roi des Temps, Tout-Puissant qui gouvernez l’univers, Vous dont le soleil se lève sur les méchants comme sur les bons et qui faites pleuvoir sur les justes comme sur les injustes, Vous qui, à Babylone, avez changé en rosée la fournaise sept fois incandescente, Vous qui avez protégé et sauvé vos trois valeureux saints Ananias, Azarias et Misaël (Dn 3), Vous, le Médecin qui soignez et guérissez nos âmes, Vous qui êtes la sécurité de ceux qui croient en Vous, nous Vous demandons d’écarter, de briser et d’éloigner de votre serviteur (servante) N. toute action perfide, toute agression de Satan, toute intrigue mauvaise et toute tentative perverse, ainsi que tout dommage ou tort dus aux yeux envieux des méchants qui causent le mal.

    S’il est arrivé à notre ami(e) quelque chose de ce genre, que sa beauté, son courage, son bonheur (ou encore quoi que ce soit) ait fait l’objet de jalousie ou d’envie – que ce mal ait été provoqué par quelque écrit ou encore par l’atteinte du mauvais œil – Vous, Seigneur ami des hommes, tendez vers lui votre main puissante, votre bras vigoureux et qui peut tout, venez en aide à votre serviteur (servante) N. Envoyez-lui un Ange de paix dont la force préservera son âme et son corps, afin qu’il repousse et bannisse de lui toute idée perverse et toute atteinte des yeux envieux. Vous, Seigneur Tout-Puissant qui avez créé la prière de votre prophète Elie et les cris de ceux qui vous appelaient au secours, Vous qui avez envoyé l’Archange Gabriel à Nazareth pour annoncer à la Vierge qu’elle porterait votre Fils en son sein, Lui qui changea l’eau en vin aux noces de Cana, Vous qui avez créé l’homme à votre image et à votre ressemblance, Vous qui avez créé ses Anges gardiens, tenez-Vous auprès de votre serviteur (servante) N. Protégez-le des esprits de malice, des ennemis visibles et invisibles, donnez-lui le repos du sommeil, écartez de lui tout fantasme et tout esprit satanique. Nous vous le demandons par l’intercession de Notre-Dame, Mère de la Lumière, ainsi que celle de tous les saints et des Anges lumineux. Ainsi soit-il.

    Les ravages de la jalousie sont comparables à ceux provoqués par la magie. Quand on sait quelle puissance elle donne aux esprits impurs, on fera tout pour s’en défendre et repousser de soi-même toute tentation d’envie. Cette prière repousse les esprits denvie, ceux qui accentuent la goutte, les douleurs au dos et à la colonne vertébrale.

     

     

    Chapelet au Saint Nom de JÉSUS

    Sur les gros grains du chapelet :

    Gloire au Père…

    Que soit toujours loué, aimé, adoré et glorifié
    le très saint, très sacré, très adorable – et pourtant indicible – Nom de Dieu :
    au ciel, sur la terre et dans les enfers,
    par toutes les créatures sorties des mains de Dieu.
    Par le Cœur Sacré de notre Seigneur Jésus-Christ
    dans le Très Saint Sacrement de l’autel.

    Sur chacun des dix petits grains :

     

    Divin Cœur de Jésus,  
    convertissez les pécheurs, sauvez les agonisants,
    et délivrez les âmes saintes du purgatoire !

    Pour terminer le chapelet :    
    Gloire au Père, Salve Regina

    Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel,
    et faites briller sur eux la lumière sans déclin.

    Cette prière (et la suivante) sont en réparation des blasphèmes.

    Elles sont reconnues pour être de puissantes "armes" contre l'oisiveté.

     

     

     

    Louanges divines

    Dieu soit béni !
    Béni soit son Saint Nom !
    Béni soit Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme !
    Béni soit le Nom de Jésus !
    Béni soit son Sacré-Cœur !
    Béni soit son Très Précieux Sang !
    Béni soit Jésus au Très Saint-Sacrement de l’autel !
    Béni soit le Saint-Esprit Consolateur !
    Bénie soit l’auguste Mère de Dieu, la Très Sainte Vierge Marie !
    Bénie soit sa sainte et immaculée Conception !
    Béni soit sa glorieuse Assomption !
    Béni soit le nom de Marie, Vierge et Mère !
    Béni soit Saint Joseph, son très chaste époux !
    Béni soit Dieu dans ses Anges et dans ses Saints !

    Cette prière (et la précédente) sont en réparation des blasphèmes.

    Elles sont reconnues pour être de puissantes "armes" contre l'oisiveté.

     

     

    Vénération de la Plaie de JÉSUS à l'épaule

    Très aimé Seigneur, très doux Agneau de Dieu, moi pauvre pécheur,
    j'adore et vénère la très sainte Plaie
    que Vous avez reçue à l'épaule en portant au Calvaire la très lourde Croix
    qui laissa découverts trois os saints,
    occasionnant une immense douleur.

    Je Vous supplie, en vertu des mérites de ladite Plaie,
    d'avoir pitié de moi en m’accordant
    la grâce que je Vous demande ardemment,
    en me pardonnant de tous mes péchés
    mortels ou véniels,
    en m'assistant à l'heure de ma mort
    et en me conduisant dans Votre heureux Royaume.
    Amen !

    Révélation faite à saint Bernard de la plaie inconnue de l'Épaule de Jésus-Christ, ouverte par le poids de la Croix. Jésus lui dit : « J'eus, en portant la Croix, une plaie profonde de trois doigts et trois os découverts sur l'épaule. Cette plaie qui n'est pas connue des hommes m'a occasionné plus de peine et de douleur que toutes les autres. Mais révèle-la aux fidèles chrétiens et sache que quelque grâce qui me sera demandée en vertu de cette Plaie, leur sera accordée. Et à tous ceux qui, par amour pour elle, m'honoreront chaque jour par trois Pater (Notre Père), Ave (Je vous salue Marie) et Gloria (Gloire au Père), je pardonnerai les péchés véniels et je ne me souviendrai plus des mortels ; ils ne mourront pas de mort imprévue, à l'heure de leur mort ils seront visités par la bienheureuse Vierge et ils obtiendront encore la grâce et la miséricorde.»

    Saint Bernard la priait régulièrement.

    Cette prière et cette dévotion ont été acceptées par le Pape Eugène III.

     

     

    Contre tous les maux diaboliques

    Que le Père, le Fils et le Saint-Esprit,
    la Sainte Trinité tout entière descende sur moi.

    Que la Vierge Immaculée,
    les sept Archanges qui se tiennent en présence de Dieu et tous les chœurs célestes,
    les saints et les saintes du Paradis se penchent sur moi.

    Investissez-moi, Seigneur, transformez-moi,
    remplissez-moi de Vous, servez-Vous de moi.
    Chassez loin de moi toutes les forces du mal,
    anéantissez-les, détruisez-les,
    pour que je puisse être en bonne santé et faire le bien.

    Chassez loin de moi : les maléfices, les sorcelleries, la magie noire,
    les messes noires, les mauvais sorts, les liens, les malédictions,
    le mauvais œil, l’infestation diabolique, la possession diabolique,
    l’obsession diabolique, tout ce qui est mal, péché,
    envie, jalousie, perfidie ;
    la maladie physique, psychique, morale, spirituelle, et diabolique.

    Brûlez tous ces maux en enfer pour qu’ils ne m’accablent plus,
    ni aucune créature au monde.

    Au Nom de Jésus-Christ notre Sauveur, par sa Croix Glorieuse,
    par l’intercession de la Vierge Immaculée,
    et avec la force de Dieu Tout-puissant,
    j’ordonne et commande à tous les esprits impurs de me laisser immédiatement,
    de me quitter définitivement, et de s’en aller dans l’enfer éternel,
    enchaînés par Saint Michel Archange et par nos Anges gardiens,
    écrasés sous le talon de la Très Sainte et Immaculée Vierge Marie. Amen.

    Cette prière dexorcisme personnelle cible au plus large et peut être dite en toute occasion. Ne la supportent pas en particulier les esprits qui accentuent les troubles de lestomac et lépuisement.

    Elle est beaucoup puissante si lon est en état de grâce (idéalement : communion + confession peu de temps avant).

    Il est recommandé de la faire précéder dune louange et du Credo (qui nous placent dans une juste attitude vis-à-vis de Dieu) et de litanies (qui affaiblissent les esprits que lon cherche à chasser).

    On peut répéter cette prière plusieurs fois si besoin.

    Il est conseillé également de dire une avant et après une prière « avant et après ministère » (cf. ci-dessous) ou équivalente, afin que les esprits chassés ne reviennent pas ni sur nos familles ou objets, ainsi que pour éviter des conséquences des esprits inférieurs (stress, colère, pensées obscènes, bugs informatiques...) qui sattachent à nous lors des prières dautorité comme celle-ci. 

     

     

    Prière avant le ministère

    Au nom de Jésus, par la puissance de sa Croix et de son Sang,
    je lie la puissance de tous les esprits mauvais.
    Je vous interdis de bloquer nos prières.
    Je ligote les puissances de la terre, de l'air, de l'eau, du feu,
    du monde des morts et des forces sataniques de la nature.
    Je brise toutes les malédictions, les sortilèges et les maléfices envoyés contre nous
    et je les déclare sans effet.
    Je brise les assignations de n'importe quel esprit mauvais envoyé contre nous.
    En plus, je lie toutes les interactions et toutes les communications des esprits du mal
    qui peuvent nous affecter, nous, nos familles et ce ministère.
    Présentez-vous devant Jésus pour qu'il s'occupe de vous comme bon lui semble.

    Seigneur Jésus,
    je te prie de bénir nos ennemis en envoyant ton Esprit Saint
    pour les mener au repentir et à la conversion.
    Seigneur Jésus, protège et couvre les suppliants
    et chacun de nous avec ton Sang précieux.
    Je te remercie Seigneur Jésus pour ta protection.
    Envoie tes saints anges, spécialement saint Michel Archange, pour nous aider dans ce combat.
    Guide-nous dans nos prières.
    Partage avec nous la puissance et la compassion de ton Esprit Saint.

    Amen !

    Prière après le ministère

    Seigneur Jésus, merci de partager avec moi
    ton merveilleux ministère de guérison et de délivrance.
    Merci pour ta bonté que j'ai vue et expérimentée aujourd'hui.
    Mais je réalise que la maladie et le mal que j'ai vus sont plus lourds
    que mon humanité ne puisse supporter.
    Je te prie alors, d'éloigner de moi toute tristesse,
    pensées négatives ou désespoir que j'aurais pu recevoir durant ce ministère de guérison.
    Si ce ministère a occasionné de la colère, de l'impatience ou de la luxure,
    éloigne de moi ces tentations et remplace-les avec l'amour, la joie et la paix.
    Si des esprits mauvais se sont attachés à moi ou qu'ils m'ont oppressé de quelque façon :
    esprits de la terre, de l'air, du feu, de l'eau, du néant ou de la nature,
    je vous ordonne, au nom de Jésus, de partir immédiatement et de vous présenter devant Jésus.
    Viens Esprit Saint, renouvelle-moi, remplis- moi à nouveau avec ta puissance, ta vie et ta joie.
    Fortifie-moi là où je me suis senti faiblir et enrobe-moi de ta lumière.
    Remplis-moi de ta vie.
    Seigneur Jésus, envoie tes saints anges pour me faire du bien ainsi qu'à ma famille et mes amis,
    et protège-nous de toute maladie, de tout mal, de tout accident.
    Que le retour à la maison soit sans danger. Je te loue maintenant et pour toujours.
    + Au nom du Père et Fils et du Saint Esprit. AMEN.

    Adaptées de Francis MacNutt par Henri Lemay.

    Ces 2 prières sont indiquées avant et après effectuer une tâche qui risque de porter de grands fruits, par exemple :

    • Un prêtre avant et après confesser des fidèles (protection contre les sortilèges qu'on peut lui lancer durant une confession ou via des paroles obscènes qui vont lui laisser un grand trouble, ... plusieurs prêtres témoignent de pareils cas),
    • Un prêtre ou un laïc : avant et après prier sur quelqu'un ; 
    • Lorsqu'on rentre du travail et qu'on sent qu'on n'est pas dans la paix et qu'on risque de s'énerver sur quelqu'un de chez soi si on ne se calme pas ;
    • Et de toutes manières dès que l'on sent qu'on a perdu la paix suite à une situation donnée (stress, colère, obscénité...).
    • Cette prière décolle les "crapauds" qui sont les esprits de rang inférieur qui nous salissent mais qui sont aisés à "décoller" lorsqu'on s'appuie sur les grâces du CHRIST.

    Il est utile de retenir le principe de cette prière afin, même si on ne la connaît pas par coeur, d'en dire les grandes lignes lorsqu'on en a besoin et de bénéficier à plein tube des grâces de notre SEIGNEUR

    Le Chapelet de la Divine Miséricorde a un effet comparable, mais au lieu d'agir "par la force" il agit "par la supplication".

     

     

    7 oraisons mystérieuses pour chaque jour de la semaine

    Dimanche

    Notre Père... Délivrez-moi, je vous prie, Seigneur, votre serviteur, N, de tous les maux passés, présents et à venir, tant de l'âme que du corps ; et par l'intercession de la bienheureuse et toujours glorieuse Vierge Marie, mère de Dieu, et de vos bienheureux Apôtres saint Pierre, saint Paul et saint André, avec tous vos Saints, donnez-moi favorablement la paix à votre serviteur N., et la sainteté dans tous les jours de ma vie, afin qu'étant aidé par le secours de votre miséricorde, je sois toujours affranchi de l'esclavage du péché et de toute crainte d'aucun trouble. Par le même Jésus-Christ votre Fils, Notre-Seigneur, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous en l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Amen. Que la paix du Seigneur soit toujours avec moi. Amen. Que votre paix céleste, Seigneur, que vous avez laissée à vosdisciples, demeure toujours ferme dans mon cœur, et soit toujours entre moi et mes ennemis, tant visibles qu'invisibles. Amen. Que la paix de Notre-Seigneur J.-C., sa face, son corps et son sang, soient à mon aide à moi N., pécheur que je suis, et me servent d'une favorable protection et défense, et de consolation à mon âme et mon corps. Amen. Agneau de Dieu, qui avez daigné naître de la Vierge Marie, et porter sur l'arbre de la croix les péchés du monde, ayez pitié de mon corps et de mon âme ; Agneau de Dieu par qui tous les fidèles sont sauvés, donnez-moi dans ce siècle et dans les siècles à venir une paix éternelle. Amen.

    Lundi

    Notre Père... O Adonaï ! Ô Sauveur par qui toutes choses ont été mises en liberté, délivrez-moi de tout mal. O Adonaï ! Ô Sauveur par qui toutes choses ont été secourues, secourez-moi dans toutes mes nécessités et angoisses, affaires et périls, et de toutes sortes d'adversités, et de toutes les embûches de mes ennemis visibles et invisibles, délivrez-moi, au nom du Père qui a créé tout le monde, au nom du Fils qui a racheté tout le monde, au nom du Saint-Esprit qui a accompli toute la loi, je me recommande tout entier. Amen. Que la bénédiction de Dieu le Père tout-puissant, qui a fait toutes choses d'une seule parole, soit toujours avec moi. Amen. Que la bénédiction de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, soit toujours avec moi. Amen. Que la bénédiction du Saint-Esprit avec ses sept dons soit toujours avec moi. Amen. Que la bénédiction de la bienheureuse Vierge Marie avec son fils soit toujours avec moi. Amen. Que la bénédiction et consécration du pain et du vin que Notre-Seigneur Jésus-Christ a faite quand il l'a donné à ses disciples, leur disant : Prenez et manger tous de ceci, car c'est mon corps qui sera livré pour vous, en mémoire de moi. Amen.

    Mardi

    Notre Père... Que la bénédiction des Anges et des Archanges, et des Archanges, des Vertus, des Principautés, des Trônes, des Dominations, des Chérubins et des Séraphins soit toujours avec moi. Amen. Que la bénédiction des patriarches, des prophètes, des apôtres, des martyrs, des confesseurs, des vierges et de tous les saints et saintes de Dieu, soit toujours avec moi. Amen. Que les bénédictions de tous les cieux de Dieu soient toujours avec moi. Amen. Que la majesté adorable me protège ; que son éternelle bonté me gouverne ; que son inextinguible charité m'enflamme ; que son immense bonté me dresse ; que la puissance du Père me conserve ; que la sagesse du Fils me vivifie ; que la vertu du Saint-Esprit soit toujours entre moi et tous mes ennemis visibles et invisibles. Amen. Puissance du Père, fortifiez-moi ; sagesse du Fils, délivrez- moi ; consolation du Saint-Esprit, consolez-moi. Le Père est la paix, le Fils est la vie, le Saint-Esprit est le remède de consolation et du salut. Amen. Que la divinité de Dieu me bénisse ; que son humanité me fortifie. Amen. Que sa piété m'échauffe ; que son amour me conserve : ô Jésus-Christ, fils de Dieu vivant, ayez pitié de moi, pécheur que je suis.

    Mercredi

    Notre Père... O Emmanuel ! Défendez-moi du malin esprit et de tous mes ennemis visibles et invisibles, et de tout mal ; le Christ roi est venu en paix ; Dieu s'est fait homme, et il a souffert avec clémence pour nous ; que Jésus-Christ, roi pacifique, soit toujours entre moi et mes ennemis. Amen. Le Christ est vainqueur ; le Christ règne ; le Christ commande. Que le Christ me défende toujours de tout mal. Amen. Que Jésus-Christ daigne commander que je sois victorieux de tous mes adversaires. Voici la croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ ; fuyez, parties adversaires. Le Lion de la tribu de Judas a vaincu, racine de David : alléluia, alléluia, alléluia. Sauveur du monde, sauvez-moi ; et secourez-moi, vous qui par votre Croix et votre très précieux sang m'avez racheté ; aidez-moi, je vous prie, ô Dieu, ô Ágios o Theós, Ágios ischyrós, Ágios athánatos, eléison himás ; Dieu saint, Dieu fort, Dieu miséricordieux et immortel, ayez pitié de moi, N., votre serviteur. Seigneur, soyez à mon aide ; ne m'abandonnez pas ; ne me regardez point en mépris, Dieu mon salutaire ; mais venez toujours à mon aide, Seigneur Dieu mon Sauveur.

    Jeudi

    Notre Père... Eclairez mes yeux, Seigneur, afin que je ne m'endorme jamais dans la mort, et que mon ennemi ne dise pas qu'il a été plus fort que moi. Que le Seigneur soit à mon aide, et je ne craindrai point ce que l'homme pourra faire contre moi ; mon très bénin Jésus-Christ, gardez-moi, secourez-moi et sauvez- moi : qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse aux cieux, sur la terre et aux enfers, et que toute langue confesse que Notre Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire de Dieu le Père. Amen. Je sais très véritablement, ô Jésus, qu'à quelque jour et heure que ce soit que je vous invoque, je serai sauvé. O très clément Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, qui, par la vertu de votre nom très précieux, avez fait et opéré tant de miracles, et qui nous avez donné un remède si abondant à nous qui en avions un si grand besoin, parce que, par la vertu de votre nom, les démons prenaient la fuite, les aveugles voyaient, les sourds entendaient, les boiteux marchaient, les muets parlaient, les lépreux étaient guéris, les malades obtenaient la santé et les morts ressuscitaient ; car lorsque l'on prononce le nom de votre très doux fils Jésus, l'on entend une douce mélodie dans l'oreille, le miel se fait sentir dans la bouche, le démon est mis en fuite, tout genou fléchit, les esprits célestes se réjouissent, les mauvaises tentations sont déracinées, toutes les infirmités sont guéries ; on gagne plusieurs indulgences ; les débats qui sont entre le monde, la chair et le diable sont tués, et beaucoup d'autres biens s'en suivent, parce que quiconque invoquera le nom de Dieu sera sauvé, ce nom qui a été appelé par l'ange avant qu'il fût conçu dans le ventre.

    Vendredi

    Notre Père... O doux nom, nom fortifiant le cœur de l'homme, nom de la vie, du salut et dela joie ; nom précieux, joyeux, glorieux et gracieux ; nom fortifiant les pécheurs, nom qui nous sauve et qui conduit et gouverne toute la machine de l'univers. Qu'il vous plaise donc, ô très pieux Jésus ! Que par la même vertu très précieuse de votre nom vous daigniez faire fuir les démons de devant moi ; éclairez-moi, moi qui suis aveugle ; faites que j'entende, moi qui suis sourd, conduisez mes pas, moi qui suis boiteux ; faites que je parle, moi qui suis muet ; guérissez ma lèpre, donnez-moi la santé, moi qui suis infirme ; réveillez-moi de la mort, et entourez-moi tout entier dedans et dehors, afin qu'étant muni de votre nom très sacré, je puisse toujours vivre en vous, en vous louant et vous honorant, vous qui être digne de louanges, parce que vous êtes le très glorieux Seigneur et le Seigneur éternel, et l'éternel Fils de Dieu, dans lequel, auquel et par lequel toutes choses se réjouissent et sont gouvernées, à vous la louange, l'honneur et la gloiredans tous les siècles. Amen. Que Jésus soit toujours dans mon cœur, que Jésus soit toujours dans ma bouche, que Jésus soit toujours dans toutes mes entrailles. Amen. Que Dieu mon Seigneur Jésus-Christ soit dedans moi pour me remettre en santé ; qu'il soit autour de moi pour me conduire ; qu'il soit après moi pour me conserver, devant moi pour me garder, sur moi pour me bénir ; qu'il soit entre moi pour me vivifier, auprès de moi pour me gouverner, au-dessus de moi pour me fortifier ; qu'il soit toujours avec moi pour m'ôter toute la peine d'une mort éternelle, lui qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans tous les siècles des siècles. Amen.

    Samedi

    Notre Père... Que Jésus fils de Marie, Seigneur et Sauveur du monde, me soit clément et propice, qu'il nous donne un esprit sain et soumis, honneur à Dieu, et qu'il nous accorde la délivrance de nos maux dans le lieu où nous sommes : et personne n'a mis la main sur lui, parce que son heure n''était pas encore venue, celui qui est, qui était et qui sera toujours, Alpha et Oméga, Dieu et homme, le commencement et la fin ; que cette invocation me soit une éternelle protection, nom de Jésus de Nazareth, roi des Juifs, marque de triomphe, fils de la Vierge Marie, ayez pitié de moi, pécheur N., et conduisez-moi, selon votre clémence, dans la voie du salut éternel. Amen. Mais Jésus, sachant tout ce qui lui devait arriver, s'avança et leur dit : Qui cherchez-vous ?. Ils lui répondirent : Jésus de Nazareth. Jésus leur dit : C'est moi. Or Judas, qui le trahissait, était aussi présent avec eux. Lors donc que Jésus leur eut dit : C'est moi, ils furent reversés et tombèrent tous par terre. Il leur demanda encore une fois : Qui cherchez-vous ?. Ils lui dirent : Jésus de Nazareth. Jésus leur répondit : Je vous ai déjà dit que c'est moi ; si c'est donc moi que vous cherchez, laisser aller ceux-ci. Que Jésus, pour moi fait victime, par sa croix effaçant mon crime, me rende agréable à ses yeux, et qu'enfin mon âme épurée, étant de mon corps séparée, avec lui règne dans les cieux. Amen. Jésus est la voie, Jésus est la vie, Jésus est la vérité, Jésus a souffert, Jésus a été crucifié, Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, ayez pitié de moi. Mais Jésus, passant au milieu d'eux, était debout, et personne n'a porté sa main violente sur Jésus, parce que son heure n'était pas encore venue.

    Par sa Sainteté le Pape Léon III. C'est de cette oraison qu'il est parlé si avantageusement dans les plus anciennes éditions de l'Enchiridion Leonis Papae, lesquelles affirment que saint Léon III la fit écrire en lettres d'or, et en fit hommage à Charlemagne, en l'assurant que s'il la récitait dévotement chaque jour il serait victorieux de tous ses ennemis, exempt de toute infirmité, défendu contre l'adversité et fortuné jusqu'à la fin de sa vie. Pour faciliter sa récitation, elle a été divisée en sept parties dont chacune correspond à un des jours de la semaine. « N. » est à remplacer par le nom ou nom de jeune fille pour les dames. « Serviteur » se remplace par « Servante ». Les termes « ischyrós » etc. sont les mots grecs du Trisagion grec adressé au Dieu Trinité : « Saint, Saint, Saint le Seigneur... »

     

     

    Tantum Ergo

    Tantum ergo Sacramentum
    Veneremur cernui:
    Et antiquum documentum
    Novo cedat ritui:
    Praestet fides supplementum
    Sensuum defectui.

    Genitori, Genitoque
    Laus et Jubilatio,
    Salus, honor, virtus quoque
    Sit et benedictio:
    Procedenti ab utroque
    Compar sit laudatio. Amen.

    Un Tel Sacrement

    Un si auguste sacrement,
    Adorons-le, prosternés ;
    Que les vieilles cérémonies
    Fassent place au nouveau rite ;
    Que la foi de nos cœurs supplée
    Aux faiblesses de nos sens.

    Au Père et à son Fils unique,
    Louange et vibrant triomphe !
    Gloire, honneur et toute-puissance !
    Bénissons-les à jamais !
    A l'Esprit procédant des deux,
    Egale adoration. Ainsi soit-il !

    Tantum ergo est un extrait (les deux dernières strophes) de l'hymne eucharistique Pange lingua, composée par Saint Thomas d'Aquin (XVIIIèmes.) Il s’agit d’une doxologie (formule de louange employée dans la liturgie chrétienne), qui insiste sur la nouveauté radicale de ce Sacrement.

    De nos jours, l’Eglise utilise le Pange Lingua (hymne complète) lors de la procession du Saint-Sacrement, durant la célébration de la Cène du Seigneur, le Jeudi Saint, et le Tantum Ergo (5èmeet 6èmes strophes du Pange Lingua), est chantée pour le salut du Saint-Sacrement.

     

     

    Qui sommes-nous ?

    Mentions légales

    Ici

    Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

    Contact