Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."
  • Accueil
  • Que dit le Pape François ?

Le mot du Pape

  • Mercredi 29 juin 2022

    « L’Esprit Saint ne te dira jamais que tout va bien sur ton chemin. Il ne te dira jamais, parce que ce n’est pas vrai. Non, il te corrige, il t’amène aussi à pleurer tes péchés ; il te pousse à changer, à combattre tes mensonges et tes duplicités, même si cela demande des efforts, des luttes intérieures et des sacrifices. »  Homélie du 5 juin 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

Les2oliviers2.jpg

  

Petite biographie du Pape François

Jorge Mario Bergoglio naît le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine. Ses parents sont des Italiens d'origine.

À l’âge de 17 ans, alors qu’il est fiancé, il fait l’expérience de la « miséricorde de Dieu » et se sent appelé, à l’instar d’Ignace de Loyola, à devenir prêtre. Il obtient un diplôme de technicien en chimie et rentre au séminaire à 21 ans dans la compagnie de Jésus : les Jésuites. Il a avoué plus tard non sans humour que les Jésuites lui avaient appris à travailler son obéissance. Il est ordonné à l’âge de 33 ans. Outre l’espagnol, il parle couramment l’italien (langue de ses parents), l’allemand, le latin et possède des notions de portugais, français et anglais. 
Il est nommé provincial de la Compagnie de Jésus trois ans plus tard, soit à 36 ans, pour six ans. Il est confronté à des divisions internes - notamment en lien avec la Théologie de la Libération sur laquelle il doit prendre position - , mais durant cette période où sévit également une dictature militaire, il prend à coeur avant tout de maintenir l’unité.
Durant les douze années suivantes, il est curé de paroisse et professeur de théologie. Il dénonce régulièrement dans ses homélies la corruption de la classe politique et la crise des valeurs.
Jorge Mario Bergoglio est nommé évêque auxiliaire par Jean-Paul II en 1992, à l’âge de 55 ans, puis évêque cinq ans plus tard, avec un rôle auprès des fidèles de rite oriental. Il tient à conserver une certaine sobriété, logeant dans un petit appartement près de la Cathédrale et mettant un point d’honneur à rester proche de ses prêtres. Parmi ses grands chantiers, on peut citer le rôle qu’il joue en 2007 lors du rassemblement des évêques latino-américains. En effet, il préside la commission qui rédige le document final appelé « document d’Aparecida », véritable travail qu’il souhaitait effectuer d’une manière collégiale digne de l’Évangile (où l’avis du Peuple de Dieu a été pris en compte autant que celui des experts) et qui est resté une véritable feuille de route pour l’Église de ce continent (voir ici). Monseigneur Bergoglio a en effet une véritable fièvre d’exercer la collégialité de cette manière afin de favoriser la communion.  
Il est élu pape en 2013, soit après 21 ans d’épiscopat. Il choisit le nom de François, qui n’avait encore jamais été porté par un Pape, en référence à Saint François d’Assise, le saint des pauvres qui nous enseigne le respect profond de toute la création. Sa devise: « Choisi parce que pardonné », évoque la manière dont il a été appelé, tel Matthieu le collecteur d’impôts ou Marie-Madeleine, pécheurs pourtant choisis par le Christ. Il entreprend des réformes au Vatican, cherchant à éviter le « cléricalisme », c’est-à-dire que le clergé et les fidèles soient trop distants, mais aussi que les clerc soient dans une relation de pouvoir avec les fidèles au lieu de l’obligation de service voulue par le Christ. Il continue à rester simple, préférant une vie en communauté à la solitude des appartements du Vatican. Il poursuit son travail d’écriture sur de multiples sujets en rapport avec l’Évangile et le développement humain intégral, fidèle à l’enseignement traditionnel de l’Église, mais avec un regard toujours tourné vers la faiblesse. 
Un petit mot chaque jour

Nous avons sélectionné des petites paroles de notre Saint-Père extraites de ses homélies, ses prises de paroles... qui nous ont marqué afin de vous réchauffer le coeur à vous également.

Lettre du Pape François aux époux (du 26 décembre 2021)
Le 26 décembre 2021, notre Saint-Père a publié une lettre à destination des familles et principalement des époux. Celle-ci s’inscrit dans l’année dédiée à la famille (du 19 mars 2021 au 26 juin 2022) qui vise à toucher toutes les familles du monde à travers diverses propositions spirituelles, pastorales et culturelles.
 
Nous vous proposons un plan de cette lettre aux époux ainsi que des enregistrements audio (lettre écrite sur le site du Vatican)
 

I - Le contexte actuel nous pousse hors de nos zones de confort

 

II - Les défis pour un couple : le don total, les enfants, la mission, les épreuves

 

III - Un mot pour les couples séparés

 

IV - Un mot aux jeunes qui se préparent au mariage

 

V - Un mot aux grands-parents

 

VI - Exhortation aux familles

  

Lundi 16 mai 2022 

« Les disciples étaient angoissés. Ils s’étaient enfermés dans la maison par crainte, par peur d’être arrêtés et d’avoir la même fin que le Maître. Mais ils n’étaient pas enfermés seulement dans la maison, ils étaient aussi enfermés dans leurs remords. Ils avaient abandonné et renié Jésus. Ils se sentaient incapables, bons à rien, mauvais. Jésus arrive et répète deux fois : “La Paix soit avec vous !”. » 
Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

Mardi 17 mai 2022 

« À l’Europe, nous pouvons demander : où est ta vigueur ? Où est cette tension vers un idéal qui a animé ton histoire et t’a rendue grande ?»
Discours au Conseil de l’Europe, Strasbourg, 25 novembre 2014

Mercredi 18 mai 2022 

"Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. C’est la nouveauté chrétienne. (…) Combien de fois n’avons-nous pas négligé ses requêtes, en nous comportant comme tout le monde !"
Homélie à Bari le 23 février 2020

Jeudi 19 mai 2022 

"L’Esprit du pardon, qui résout tout dans la concorde, nous pousse à refuser d’autres voies : celles hâtives de celui qui juge, celles sans issue de celui qui ferme toutes les portes, celles à sens unique de celui qui critique les autres."
Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

Vendredi 20 mai 2022 

"Tu peux objecter : “Je comprends la grandeur de l’idéal, mais dans la vie c’est autre chose ! Si j’aime et si je pardonne, je ne survis pas dans ce monde où prévaut la logique de la force et où il semble que chacun ne pense qu’à soi”. Mais alors, la logique de Jésus est-elle perdante ? Elle est perdante aux yeux du monde, mais gagnante aux yeux de Dieu."
Homélie à Bari le 23 février 2020

 Samedi 21 mai 2022 

"Et quelle est la réaction de Jésus ? La patience : Jésus n’abandonne pas Thomas l’entêté dans son incrédulité ; il lui donne le temps d’une semaine, il ne ferme pas la porte, il attend. Et Thomas reconnaît sa propre pauvreté, son peu de foi. « Mon Seigneur et mon Dieu » : par cette invocation simple mais pleine de foi, il répond à la patience de Jésus."
Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

Dimanche 22 mai 2022 

"Ayons de la sympathie pour le monde et pour les gens. Même quand ils font de tout pour nous la faire perdre, être animés par la sympathie qui nous vient de l’Esprit du Christ, qui nous rend libres et passionnés, qui nous fait « être à l’intérieur », comme le sel et le levain."
Message du 23 octobre 2017 à la conférence italienne des instituts séculiers

Lundi 23 mai 2022 

« Jésus arrive et répète deux fois : “La Paix soit avec vous !”. Il n’apporte pas une paix qui enlève les problèmes du dehors, mais une paix qui répand la confiance à l’intérieur. Pas une paix extérieure, mais la paix du cœur. Il dit : « La paix soit avec vous ! » 
Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

Mardi 24 mai 2022 

"Le Seigneur n’a pas été complaisant, il n’a pas fait de concessions, il nous a demandé l’extrémisme de la charité. C’est l’unique extrémisme chrétien autorisé : l’extrémisme de l’amour."
Homélie à Bari le 23 février 2020

Mercredi 25 mai 2022 

"Et Thomas reconnaît sa propre pauvreté, son peu de foi. « Mon Seigneur et mon Dieu » (…) Thomas se laisse envelopper par la miséricorde divine, il la voit en face, dans les plaies des mains et des pieds, dans le côté ouvert, et il retrouve la confiance : il est un homme nouveau, non plus incrédule, mais croyant."
Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

 

 

 

 

Mots du jour 2022

 

lundi 27 décembre 2021

Jésus qui vient avec les nuées. C'est une image qui parle de la venue du Christ en gloire à la fin des temps : elle nous fait prendre conscience que le dernier mot sur notre existence viendra de Jésus, pas de nous.

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

mardi 28 décembre 2021

Bien souvent nous résistons à aller vers Jésus ; nous préférons bien souvent rester repliés sur nous-mêmes, rester seuls dans nos ténèbres, pleurer sur nous-mêmes, en acceptant la mauvaise compagnie de la tristesse.

Homélie du 3 décembre 2021 à Nicosie

 

mercredi 29 décembre 2021

Les conflits communautaires sont inévitables, en un sens ils doivent exister, si la communauté vit vraiment des rapports sincères et loyaux. C’est la vie !

Entretiens avec les supérieurs généraux, Rome, 29 novembre 2013

 

jeudi 30 décembre 2021

Quand on ne confesse pas Jésus Christ, on confesse la mondanité du diable, la mondanité du démon.

Homélie du 14 mars 2013 à la Chapelle Sixtine

 

vendredi 31 décembre 2021

Voilà le danger : que nos peurs nous commandent.

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

samedi 1 janvier 2022

Dieu croit en l’humanité dont se détache, première et inégalable, sa Mère.

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 2 janvier 2022

Qu’est-ce que tu as fait ? » ; « Oh, j’en ai fait de grosses ! ». « Va chez Jésus : il aime que tu lui racontes ces choses ! » Lui, il oublie ! Il a, lui, une capacité d’oublier spéciale. Il oublie, il t’embrasse, te prend dans ses bras et te dit seulement : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus » (Jn 8, 11)

Homélie du 17 mars 2013 à Rome

 

lundi 3 janvier 2022

Maintenant, si vous voulez faire une annonce importante, vous allez généralement dans de beaux endroits, où il y a beaucoup de monde, où il y a de la visibilité. Jean, au contraire, prêche dans le désert.

Homélie du 5 décembre 2021 à Athènes

 

mardi 4 janvier 2022

Le Baptiste prêchait la conversion avec acharnement et avec véhémence (cf. Lc 3, 7). C'est aussi un problème « inconfortable" ! De même que le désert n'est pas le premier endroit où nous aimerions aller, de même l'invitation à la conversion n'est certainement pas la première proposition que nous aimerions entendre….

Homélie du 5 décembre 2021 à Athènes

 

mercredi 5 janvier 2022

Le prophète Daniel précise qu'il a vu le Seigneur venir avec les nuées « au cours des visions de la nuit » (Dn 7,13). Les visions de la nuit : Dieu vient dans la nuit, parmi les nuages souvent sombres qui s'amoncellent sur nos vies.

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

jeudi 6 janvier 2022

Le bois de la Croix est le trône de Jésus.

Homélie du 24 mars 2013 à Rome

 

vendredi 7 janvier 2022

Un jeune qui n’est pas capable de rêver, le pauvre, il est devenu vieux avant l’heure ! (...) Rêvez, soyez vifs et regardez l’avenir avec courage !

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

samedi 8 janvier 2022

la Mère, qui a engendré le Seigneur, nous engendre au Seigneur. Elle est mère, et elle régénère chez ses enfants l’étonnement de la foi, parce que la foi est une rencontre, ce n’est pas une religion.

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

dimanche 9 janvier 2022

Retournons vers le Seigneur. Le Seigneur ne se fatigue jamais de pardonner : jamais ! C’est nous qui nous fatiguons de lui demander pardon.

Homélie du 17 mars 2013 à Rome

 

lundi 10 janvier 2022

Cet épisode de la vie de Jésus, présent au milieu des gens qui le pressent de partout, traduit toute la beauté d’Aaron vêtu comme prêtre avec l’huile qui descend le long de ses vêtements. C’est une beauté cachée qui resplendit seulement pour des yeux remplis de foi de cette femme qui souffrait de pertes de sang. Les disciples eux-mêmes - futurs prêtres - ne réussissent pas à voir, ni ne comprennent (…) (cf. Lc 8, 42). Le Seigneur, en revanche, sent la force de l’onction divine qui arrive jusqu’aux bords de son manteau.

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

mardi 11 janvier 2022

Certes, Jésus Christ a donné un pouvoir à Pierre, mais de quel pouvoir s’agit-il ? À la triple question de Jésus à Pierre sur l’amour, suit une triple invitation : sois le pasteur de mes agneaux, sois le pasteur de mes brebis. N’oublions jamais que le vrai pouvoir est le service et que le Pape aussi pour exercer le pouvoir doit entrer toujours plus dans ce service qui a son sommet lumineux sur la Croix.

Homélie du 19 mars 2013 à Rome

 

mercredi 12 janvier 2022

L’image de l’huile qui se répand - qui descend de la barbe d’Aaron jusqu’à la bordure de ses vêtements sacrés, est l’image de l’onction sacerdotale qui, à travers celui qui est oint, arrive jusqu’aux confins de l’univers représenté par les vêtements.

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

jeudi 13 janvier 2022

Celui qui ne sort pas de lui-même, au lieu d’être un médiateur, se convertit peu à peu en intermédiaire, en gestionnaire. Nous connaissons tous la différence : l’intermédiaire et le gestionnaire « ont déjà reçu leur récompense », et comme ils ne paient pas d’eux-mêmes, ni de leur cœur, ils ne reçoivent pas non plus un merci affectueux qui vient du cœur.

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

vendredi 14 janvier 2022

L'argent, que personne ne peut emporter avec soi, on doit le laisser. Ma grand-mère nous disait à nous enfants : « le linceul n’a pas de poches. » 

Homélie du 24 mars 2013 à Rome

 

samedi 15 janvier 2022

Je pense encore à vous, prêtres, et permettez-moi de m’inclure, moi aussi, parmi vous. Qu’y a t-il de plus beau pour nous que de marcher avec notre peuple?

Discours au prêtres, consacrés et membres des conseils pastoraux, Assise, 4 octobre 2013

 

dimanche 16 janvier 2022

Demandons l’intercession de la Vierge Marie. Elle nous enseigne la joie de la rencontre avec le Christ, l’amour avec lequel nous devons le regarder sous la croix, l’enthousiasme du cœur jeune avec lequel nous devons le suivre...

Homélie du 24 mars 2013 à Rome

 

lundi 17 janvier 2022

Il y a cette insatisfaction chez certains prêtres qui finissent par être tristes et convertis en collectionneurs d’antiquités ou de nouveautés au lieu d’être des pasteurs pénétrés de ‘l’odeur de leurs brebis’

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

mardi 18 janvier 2022

Jésus ne cache pas son identité, il ne déguise pas ses intentions, il ne profite pas de la porte de sortie que même Pilate avait pourtant laissée ouverte. Non, il n’en profite pas. Avec le courage de la vérité, il répond : « Je suis roi ».

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

mercredi 19 janvier 2022

Nous avons besoin de l'ardeur des jeunes pour être des témoins de Dieu qui est toujours jeune !

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

jeudi 20 janvier 2022

Ayons le courage d’aller à contre-courant, mais non pas contre quelqu'un – c’est la tentation de tous les jours - , comme le font les victimistes et les complotistes, qui rejettent toujours la faute sur les autres.

Homélie du 21 novembre 2021 à Rome

 

vendredi 21 janvier 2022

L’huile précieux qui oint la tête d’Aaron ne se contente pas de parfumer sa personne mais se diffuse et atteint toutes les ‘périphéries’. (…) L’onction, chers frères, n’est pas destinée à nous parfumer nous-mêmes, ni davantage pour que nous la conservions dans un vase, parce que l’huile deviendrait rance … et le cœur amer.

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

samedi 22 janvier 2022

L’Église aussi a besoin de renouveler son étonnement d’être la demeure du Dieu vivant, l’Epouse du Seigneur, la Mère qui engendre des fils. Autrement, elle risque de ressembler à un beau musée du passé. L’«Église musée ».

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 23 janvier 2022

La réalité dit que, dans toutes les familles et dans tous les groupes humains, il y a du conflit. Et il faut assumer le conflit : il ne soit pas être ignoré !

Entretiens avec les supérieurs généraux, Rome, 29 novembre 2013

 

lundi 24 janvier 2022

"Les vêtements sacrés du grand prêtre sont riches de symboles ; l’un d’eux est celui du nom des fils d’Israël inscrit sur les pierres d’onyx qui ornaient les épaulettes de l’éphod (…) (cf. Ex 28, 6-14). C’est-à-dire que le prêtre célèbre en chargeant sur ses épaules le peuple qui lui est confié, et en portant leurs noms gravés en son cœur."

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

mardi 25 janvier 2022

"Chers fidèles, soyez proches de vos prêtres par l’affection et par la prière afin qu’ils soient toujours des pasteurs selon le cœur de Dieu."

Homélie du 28 mars 2013 à Rome

 

mercredi 26 janvier 2022

"C’est ainsi que je me suis retrouvé provincial de la Compagnie de Jésus très jeune : j’avais 36 ans : une folie ! Il fallait affronter des situations difficiles et je prenais les décisions de manière brusque et individuelle. (…) C’est ma manière autoritaire de prendre les décisions qui a créé des problèmes. "

Entretiens aux revues culturelles jésuites, octobre 2013

 

jeudi 27 janvier 2022

"Au début du Psaume, il y a ces mots : « Chantez au Seigneur un chant nouveau » (95, 1). Quel est ce chant nouveau ? Ce ne sont pas des paroles, ce n’est pas une mélodie ; c’est le chant de votre vie, c’est le fait de laisser votre vie s’identifier à celle de Jésus, c’est avoir ses sentiments, ses pensées, ses actions."

Homélie du 28 juillet 2013 à Rio de Janeiro

 

vendredi 28 janvier 2022

"La voie la mieux adaptée de se situer face à un conflit, c’est d’accepter de supporter le conflit, de le résoudre, et de le transformer en un maillon d’un nouveau processus."

Exhortation Evangelii gaudium, 24 novembre 2013, §226-227

 

samedi 29 janvier 2022

"Se convertir, c'est "penser au-delà", c'est-à-dire dépasser la façon habituelle de penser, au-delà de nos schémas mentaux habituels. Je pense précisément aux schémas qui réduisent tout à nous-mêmes, à notre prétention à l’autosuffisance."

Homélie du 5 décembre 2021 à Athènes

 

dimanche 30 janvier 2022

"Quand Dieu envoie le prophète Jérémie, il lui donne pouvoir « pour arracher et abattre, pour démolir et détruire, pour bâtir et planter » (Jr 1, 10). Il en est de même pour vous. Porter l’Évangile c’est porter la force de Dieu pour arracher et démolir le mal et la violence ; pour détruire et abattre les barrières de l’égoïsme, de l’intolérance et de la haine ; pour édifier un monde nouveau."

Homélie du 28 juillet 2013 à Rio de Janeiro

 

lundi 31 janvier 2022

« Seigneur Jésus, notre regard se tourne vers toi, plein de honte, de repentir et d’espérance. Devant ton amour suprême, nous sommes envahis par la honte de t’avoir laissé seul souffrir pour nos péchés. »

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

 

mardi 1 février 2022

«  A propos de la Vierge et de saint Joseph, l'évangéliste répète à quatre reprises qu’ils voulaient faire ce qui était prescrit par la Loi du Seigneur (cf. Lc 2, 22.23.24.27). On saisit, on perçoit presque que les parents de Jésus ont la joie d’observer les préceptes de Dieu, oui, la joie de marcher dans la Loi du Seigneur! Ce sont deux nouveaux époux, ils viennent d’avoir leur enfant, et ils sont entièrement animés du désir d’accomplir ce qui est prescrit. Cela n’est pas un fait extérieur, ce n’est pas pour se sentir en règle, non ! C’est un désir fort, profond, plein de joie. »

Homélie du 2 février 2014 à la basilique vaticane à Rome

 

mercredi 2 février 2022

« Dans les dernières heures de sa vie, Jésus prie. (…) Mais justement à ce moment-là, même à ce moment-là, Jésus lève les yeux au ciel. Il lève les yeux vers Dieu. Il ne baisse pas la tête face au mal, il ne se laisse pas écraser par la douleur, il ne se replie pas dans l’amertume de ceux qui sont vaincus et déçus, mais il regarde en haut. »

Homélie du 16 mai 2021 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

jeudi 3 février 2022

« Et c'est le caractère de Dieu : la proximité, (…) avec cette proximité compatissante et tendre, veut te soulager des fardeaux qui t'écrasent, il veut réchauffer le froid de tes hivers, il veut éclairer tes journées sombres, il veut soutenir tes pas incertains. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

vendredi 4 février 2022

« Être chrétien implique servir la dignité de vos frères, lutter pour la dignité de vos frères et vivre pour la dignité de vos frères ».

Discours à Asunción au Paraguay, 11 juillet 2015

 

samedi 5 février 2022

« La Vierge Marie sait que, pour consoler, les paroles ne suffisent pas, il faut la présence ; là elle est présente comme mère. »

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 6 février 2022

« Et que dit saint Luc à propos des personnes âgées (Syméon et Anne) ? Il souligne plus d’une fois qu’elles étaient guidées par le Saint-Esprit. (...) En somme, ces deux personnes âgées sont pleines de vie! »

Homélie du 2 février 2014 à la basilique vaticane à Rome

 

lundi 7 février 2022

« Étudier ne signifie pas s’approprier de la réalité pour la manipuler, mais la laisser nous parler et nous révéler quelque chose, très souvent également sur nous-mêmes. »

Message à la FUCI du 14 octobre 2014

mardi 8 février 2022

« La piété populaire (…) est un modèle de l’incarnation de la foi dans les réalités culturelles, qui les imprègnent en même temps qu’elles s’enrichissent d’elle ».

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

mercredi 9 février 2022

« Garder la foi, c’est garder le regard levé vers le ciel pendant que sur la terre l’on combat et l’on répand le sang innocent. »

Homélie du 16 mai 2021 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

jeudi 10 février 2022

« Dieu veut soutenir tes pas incertains. Et il le fait avec sa Parole, avec laquelle il te parle pour raviver l'espoir dans les cendres de tes peurs. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

vendredi 11 février 2022

« Seigneur Jésus, devant ton amour suprême, nous sommes envahis par la honte(…) d’avoir fui devant l’épreuve, t’ayant pourtant dit mille fois: «même si tous t’abandonnent, moi je ne t’abandonnerai jamais »;

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

 

samedi 12 février 2022

«  La Vierge, au contraire, apporte dans l’Eglise l’atmosphère de la maison, d’une maison habitée par le Dieu de la nouveauté. »

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 13 février 2022

« L’invitation au service possède une particularité à laquelle nous devons être attentifs. Servir signifie, en grande partie : prendre soin de la fragilité. »

Discours à Asunción au Paraguay, 11 juillet 2015

 

lundi 14 février 2022

« Certaines faiblesses (…) doivent encore être guéries par l’Évangile (…) C’est vraiment la piété populaire qui est le meilleur point de départ pour les guérir et les libérer ».

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

mardi 15 février 2022

« Dans l’étude et dans les formes de communication numérique, vos amis font parfois l’expérience de la solitude, du manque d’espérance et de confiance dans leurs capacités: apportez l’espérance et ouvrez toujours votre travail aux autres, ouvrez-vous toujours au partage, au dialogue. »

Message à la FUCI du 14 octobre 2014

 

mercredi 16 février 2022

« Une vieille dame disait à ses petits-enfants : “Même s’énerver contre Dieu peut être une prière”; la sagesse des justes et des simples, qui savent lever les yeux dans les moments difficiles… » 

Homélie du 16 mai 2021 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

jeudi 17 février 2022

« Dieu veut soutenir tes pas incertains. Et il le fait avec sa Parole, avec laquelle il te parle (…) pour te faire retrouver la joie dans les labyrinthes de tes tristesses. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

vendredi 18 février 2022

« Le peuple n’est pas une masse anonyme et passive, mais un sujet actif. »

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

samedi 19 février 2022

« Mais il est beau, surtout, de se laisser regarder par la Vierge. Quand elle nous regarde, elle ne voit pas des pécheurs, mais des fils. »

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 20 février 2022

« Il est dangereux de vivre dans le règne de la seule parole, de l’image, du sophisme ».

Evangelii gaudium, 24 novembre 2013, §231

 

lundi 21 février 2022

« Au moment même où nous découvrons que Dieu est amour compatissant, nous surmontons la tentation de nous enfermer dans une religiosité sacrale qui se réduit à un culte extérieur, qui ne touche ni ne transforme la vie. C’est de l’idolâtrie. Une idolâtrie cachée, une idolâtrie raffinée, mais c’est de l’idolâtrie. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

mardi 22 février 2022

« Les idéologies finissent toujours mal. Au siècle dernier, à quoi les idéologies ont-elles abouti? À la dictature, toujours, toujours. Elles pensent pour le peuple, elles ne laissent pas le peuple penser. »

Message du 3 septembre 2015 au Congrès international de théologie de l’UCA

 

mercredi 23 février 2022

« Dieu veut soutenir tes pas incertains. Et il le fait avec sa Parole, avec laquelle il te parle (…) pour remplir d'espérance l'amertume de ta solitude. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

jeudi 24 février 2022

« La piété populaire (…) pénètre délicatement la vie de chaque fidèle tout en se vivant dans une multitude ».

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

vendredi 25 février 2022

« Seigneur Jésus, devant ton amour suprême, nous sommes envahis par la honte(…) d’avoir choisi Barabbas et pas toi, le pouvoir et pas toi, l’apparence et pas toi, le dieu argent et pas toi, la mondanité et non l’éternité. »

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

 

samedi 26 février 2022

« Le regard de Marie rappelle que la tendresse, qui remédie à la tiédeur, est essentielle pour la foi. »

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 27 février 2022

« Dieu te fait avancer, mais pas dans un labyrinthe : il te fait parcourir le chemin, pour le trouver davantage, chaque jour. »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

lundi 28 février 2022

« Notre Dieu s’est incarné dans ce monde, y a rencontré des conflits, de l’injustice, de la violence, a connu ses espoirs et ses rêves. Donc, nous n’avons pas d’autre endroit pour le chercher que ce monde concret. »

Message du 3 septembre 2015 au Congrès international de théologie de l’UCA

 

mardi 1 mars 2022

« Un monde qui regarde l’avenir sans regard maternel est myope. Peut-être, les profits augmenteront ils, mais il ne saura plus voir, dans les hommes, des enfants. » 

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

mercredi 2 mars 2022

« Cela fait du bien aux personnes âgées de communiquer la sagesse aux jeunes : et cela fait du bien aux jeunes de recueillir ce patrimoine d’expérience et de sagesse, et de le porter de l’avant, non pour le conserver dans un musée, mais pour le porter de l’avant en affrontant les défis que la vie nous présente. »

Homélie du 2 février 2014 à la basilique vaticane à Rome

 

jeudi 3 mars 2022

« Avant que l’évêque ne bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’Il me bénisse: la prière du peuple demandant la bénédiction pour son évêque ».

Discours du Pape suite à son élection le 13 mars 2013

 

vendredi 4 mars 2022

« Frères et sœurs, demandons-nous : portons-nous dans notre cœur cette image libératrice de Dieu, le Dieu proche, le Dieu compatissant, le Dieu tendre ? Ou bien le considérons-nous comme un juge rigoureux de notre vie, un douanier rigide ? »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

 

samedi 5 mars 2022

« Dans l’Ecriture, Marie embrasse beaucoup de situations concrètes et elle est présente là où il y a besoin : elle se rend chez sa cousine Elisabeth, elle porte secours aux époux de Cana, elle encourage les disciples au Cénacle… Marie est un remède à la solitude et à la désagrégation. »

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 6 mars 2022

« Quel visage de Dieu annonçons-nous dans l’Église ? Le Sauveur qui libère et guérit ou le Dieu redoutable qui écrase sous la culpabilité ? »

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

lundi 7 mars 2022

« Être jésuite signifie être une personne à la pensée incomplète, à la pensée ouverte : parce qu’elle pense toujours en regardant l’horizon qui est la gloire de Dieu, toujours plus grande, qui nous surprend sans cesse. Et telle est l’inquiétude de notre abîme. Cette sainte et belle inquiétude ! » 

Homélie du 3 janvier 2014 à l’église de Gésù à Rome

mardi 8 mars 2022

«  Jésus les envoie préparer avec des indications précises et ils trouvent « une grande pièce aménagée et prête pour un repas ». Les disciples vont préparer mais le Seigneur avait déjà préparé. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

mercredi 9 mars 2022

«  Jésus n’avait pas besoin d’être baptisé, mais les premiers théologiens disent que, avec son corps, avec sa divinité, lors de son baptême il a béni toutes les eaux, pour que les eaux aient le pouvoir de donner le baptême. » 

Homélie du 12 janvier 2014 à chapelle Sixtine à Rome

jeudi 10 mars 2022

«  Une foi authentique implique toujours un désir profond de changer le monde. » 

Homélie du 3 janvier 2014 à l’église de Gésù à Rome

vendredi 11 mars 2022

« Seigneur Jésus, devant ton amour suprême, nous sommes envahis par la honte(…) parce que nos générations laissent aux jeunes un monde fracturé par les divisions et par les guerres. » 

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

samedi 12 mars 2022

« À ce point, il peut y avoir un doute : si je vis comme Jésus demande, qu’est-ce que j’y gagne ? Est-ce que je ne risque pas de me faire marcher sur les pieds par les autres ? La proposition de Jésus convient-elle ? Ou est-elle perdante ? Elle n’est pas perdante, mais sage. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

dimanche 13 mars 2022

«  Après la résurrection, quand Jésus apparaît aux disciples pour la troisième fois : tandis qu’ils pêchent, il les attend sur le rivage, où il a déjà préparé le pain et le poisson pour eux. Mais en même temps, il demande aux siens d’apporter un peu de poisson qu’ils viennent de prendre et qu’il avait indiqué comment pêcher. Là aussi, Jésus prépare à l’avance et demande aux siens de collaborer. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

lundi 14 mars 2022

« La piété populaire (…) est un point de départ essentiel pour que la foi du peuple mûrisse et devienne plus fructueuse. » 

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

mardi 15 mars 2022

«  Jésus, si faible, comme un agneau. Mais il a eu la force de porter sur lui tous nos péchés, tous. « Mais, Père, vous ne connaissez pas ma vie ; moi, j’en ai un... que je ne peux même pas porter avec un camion… ». Bien souvent, quand nous regardons notre conscience, nous en trouvons certains qui sont gros ! Mais Lui, il les porte. » 

Homélie du 19 janvier 2014 à Castro Pretorio

mercredi 16 mars 2022

«  Le zèle nous dévore-t-il (cf. Ps 69, 10) ? Ou bien sommes-nous médiocres et nous contentons-nous de nos programmations apostoliques de laboratoire ? » 

Homélie du 3 janvier 2014 à l’église de Gésù à Rome

jeudi 17 mars 2022

«  Avant la Pâque, Jésus avait dit aux disciples « Je pars vous préparer une place […] afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi » C’est Jésus qui prépare, le même Jésus qui cependant avec des rappels forts et des paraboles, avant sa Pâque, nous demande de nous préparer, de nous tenir prêts. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

vendredi 18 mars 2022

« Seigneur Jésus, devant ton amour suprême, nous sommes envahis par la honte(…) de t’avoir tenté par nos lèvres et par notre cœur, chaque fois que nous nous sommes retrouvés devant une épreuve, en te disant: "si tu es le messie, sauve-toi et nous croirons!" »

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

samedi 19 mars 2022

« La piété populaire (…) contient et exprime un fort sentiment de transcendance, une capacité spontanée à compter sur Dieu. »

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

dimanche 20 mars 2022

« Rappelons-nous toujours de cela : la force de l’Église ne réside pas en elle-même et dans sa capacité d’organisation, mais elle se cache dans les eaux profondes de Dieu. Et ces eaux agitent nos désirs et les désirs élargissent le cœur. » 

Homélie du 3 janvier 2014 à l’église de Gésù à Rome

lundi 21 mars 2022

« Tant de personnes sont privées d’un lieu digne pour vivre et de nourriture pour manger ! Mais tous nous connaissons des personnes seules, souffrantes, dans le besoin : ce sont des tabernacles abandonnés. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

mardi 22 mars 2022

« En de nombreux pays, la mondialisation a provoqué une détérioration accélérée des racines culturelles, avec l’invasion de tendances appartenant à d’autres cultures, économiquement développées mais éthiquement affaiblies. »

Evangelii gaudium, 24 novembre 2013, §62

mercredi 23 mars 2022

«  Il nous a réservé aussi une place là-haut, dans le paradis, pour être avec lui et entre nous pour toujours. En plus de la place, il nous prépare une nourriture, un Pain qu’il est lui-même : « Prenez, ceci est mon corps ». Ces deux dons, la place et la nourriture, sont ce qui nous sert pour vivre. Ils sont le vivre et le couvert définitifs. Les deux nous sont donnés dans l’Eucharistie. Nourriture et place. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

jeudi 24 mars 2022

« La lumière de l’étoile est absente dans le palais du roi Hérode : cette demeure est ténébreuse, l’obscurité, la méfiance, la peur, la jalousie y règnent. En effet, Hérode se montre soupçonneux et préoccupé par la naissance d’un Enfant fragile qu’il ressent comme un rival. En réalité Jésus n’est pas venu pour le renverser lui, pauvre fantoche, mais le Prince de ce monde ! » 

Homélie du 6 janvier 2014 à la basilique vaticane à Rome

vendredi 25 mars 2022

« Aide-nous, Fils de l’homme, à nous dépouiller de l’arrogance du larron placé à ta gauche et des myopes et des corrompus, qui ont vu en toi une occasion à exploiter, un condamné à critiquer, un vaincu dont se moquer, une autre occasion pour décharger sur les autres, y compris sur Dieu, leurs propres fautes. » 

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

samedi 26 mars 2022

«  Pour le monde, celui qui a moins est écarté et celui qui a plus est privilégié. Pour Dieu non : celui qui a plus de pouvoir est soumis à un examen rigoureux, tandis que les derniers sont les privilégiés de Dieu. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

dimanche 27 mars 2022

«  Jésus nous prépare une place ici-bas, parce que l’Eucharistie est le cœur battant de l’Église, la génère et la régénère, la rassemble et lui donne la force. Mais l’Eucharistie nous prépare aussi une place là-haut, dans l’éternité, parce qu’elle est le Pain du ciel. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

lundi 28 mars 2022

«  Vivre les Béatitudes, alors, c’est rendre éternel ce qui passe. C’est porter le Ciel sur la terre. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

mardi 29 mars 2022

«  Les compliments les plus appréciés, les cadeaux les plus beaux et les technologies les plus avancées ne suffisent pas, ne nous rassasient jamais complètement. L’Eucharistie est un aliment simple, comme le pain, mais c’est l’unique qui rassasie, parce qu’il n’y a pas d’amour plus grand. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

mercredi 30 mars 2022

«  La patience de recommencer à chaque fois est la première qualité de l’amour, parce que l’amour ne s’indigne pas, mais repart toujours. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

jeudi 31 mars 2022

«  (Lors de la visite des Mages, le roi Hérode) et ses conseillers sentent craquer les structures de leur pouvoir, ils craignent que soient retournées les règles du jeu, démasquées les apparences. Tout un monde édifié sur la domination, sur le succès et sur l’avoir, sur la corruption, est mis en crise par un Enfant ! » 

Homélie du 6 janvier 2014 à la basilique vaticane à Rome

vendredi 1 avril 2022

« Le bon larron t’a regardé avec des yeux pleins de honte, de repentir et d’espérance; avec les yeux de la foi, a vu dans ta défaite apparente la victoire divine et s’est ainsi agenouillé devant ta miséricorde et, avec honnêteté a volé le paradis! » 

Prière du Pape au Mont Palatin, 30 mars 2018

samedi 2 avril 2022

« S’il vous plaît ne perdez pas l’espérance : Jésus prie aujourd’hui encore le Père, il fait voir au Père, dans sa prière, les plaies par lesquelles il a payé notre salut. » 

Homélie du 16 mai 2021 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

dimanche 3 avril 2022

«  Quand tu adores Jésus dans l’Eucharistie, tu reçois de lui l’Esprit Saint et tu trouves paix et joie. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

lundi 4 avril 2022

«  Celui qui aime ne s’enferme pas en lui-même quand les choses vont mal, mais il répond au mal par le bien, en rappelant la sagesse victorieuse de la Croix. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

mardi 5 avril 2022

«  Et Hérode en arrive à tuer les enfants : « Tu assassines ces faibles corps parce que la peur assassine ton cœur » – écrit saint Quodvultdeus. C’est ainsi : il avait peur, et par cette peur il devient fou. » 

Homélie du 6 janvier 2014 à la basilique vaticane à Rome

mercredi 6 avril 2022

«  A la fin de la messe, nous serons nous aussi en sortie. Nous marcherons avec Jésus, qui parcourra les rues de cette ville. Il désire habiter au milieu de vous. Il veut visiter les situations, entrer dans les maisons, offrir sa miséricorde libératrice, bénir, consoler. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

jeudi 7 avril 2022

«  Comme les disciples, demandons-lui : « Seigneur où veux-tu que nous allions faire les préparatifs ? ». Où : Jésus ne préfère pas des lieux et n’en exclut pas d’autres. Il recherche des lieux qui ne sont pas rejoints par l’amour, qui ne sont pas touchés par l’espérance. Dans ces lieux inconfortables, il désire aller et il nous demande d’y faire les préparatifs. » 

Homélie du 3 juin 2018 à Santa Monica d’Ostie, Rome

vendredi 8 avril 2022

«  Dans le Salve Regina nous appelons Marie“notre vie” : cela paraît exagéré car c’est le Christ qui est notre vie (cf. Jn 14, 6) ; mais Marie est si unie à lui et si proche de nous qu’il n’y a rien de mieux que de mettre notre vie entre ses mains et de la reconnaître comme “notre vie, notre douceur, et notre espérance”. » 

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

samedi 9 avril 2022

«  Les Mages surent dépasser ce moment dangereux d’obscurité auprès d’Hérode, parce qu’ils crurent aux Écritures, à la parole des prophètes qui indiquait à Bethléem le lieu de la naissance du Messie. Ainsi ils échappèrent à la torpeur de la nuit du monde, ils reprirent la route vers Bethléem et là ils virent de nouveau l’étoile, et l’Évangile dit qu’ils éprouvèrent "une très grande joie" »

Homélie du 6 janvier 2014 à la basilique vaticane à Rome

dimanche 10 avril 2022

«  Se montrer méchant semble même être parfois un signe de force. Mais c’est seulement de la faiblesse. Nous avons besoin d’apprendre des mères que l’héroïsme réside dans le fait de se donner ; la force, dans le fait d’avoir de la pitié ; la sagesse, dans la douceur. » 

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

lundi 11 avril 2022

«  Il est venu pour nous sauver, pour enlever le péché. Le mien, le tien et celui du monde : tout, tout. » 

Homélie du 19 janvier 2014 à Castro Pretorio

 

mardi 12 avril 2022

«  Le témoin de Dieu fait ainsi : il n’est pas passif, fataliste, il ne vit pas à la merci des circonstances, de l’instinct et de l’instant, mais il est toujours plein d’espoir, parce qu’il est fondé dans l’amour qui « supporte tout, fait confiance en tout, espère tout, endure tout »

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

mercredi 13 avril 2022

« La piété populaire (…) est une expression de la sagesse surnaturelle, une façon de faire partie de l’Église et une manière d’être missionnaire. » 

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

jeudi 14 avril 2022

« Dieu se propose, il ne s’impose pas ; il éclaire, mais il n’éblouit pas. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

vendredi 15 avril 2022

« La vie de celui qui ne vit pas pour servir ne vaut pas la peine d’être vécue. »

Discours à Asunción au Paraguay, 11 juillet 2015

 

samedi 16 avril 2022

"Quand Pierre touche le fond, il rencontre le regard de Jésus qui, avec patience, sans paroles, lui dit : « Pierre, n’aie pas peur de ta faiblesse, aie confiance en moi » ; et Pierre comprend, sent le regard d’amour de Jésus et pleure. Qu’il est beau, ce regard de Jésus – que de tendresse !"

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

 

dimanche 17 avril 2022

"« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité » (...) Jésus n’est plus dans le passé, mais il vit dans le présent et est projeté vers l’avenir, Jésus est l’« aujourd’hui » éternel de Dieu.

Homélie du 30 mars 2013 à la basilique vaticane

 

lundi 18 avril 2022

"Une tentation récurrente est de chercher la diversité sans l’unité. (…) on devient des ‘‘supporters’’ qui prennent parti plutôt que des frères et sœurs dans le même Esprit ; des chrétiens ‘‘de droite ou de gauche’’ avant d’être de Jésus."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

 

mardi 19 avril 2022

«  Face aux épreuves, il y a toujours deux tentations. La première est la fuite : fuir, tourner le dos, ne plus vouloir savoir. La seconde est de réagir avec colère, par la force. (…) Jésus, par contre, a changé l’histoire. Comment ? par la force humble de l’amour, par son témoignage patient. Nous sommes appelés à faire ainsi ; Dieu réalise ses promesses de cette manière. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

mercredi 20 avril 2022

"Accepte alors que Jésus Ressuscité entre dans ta vie, accueille-le comme ami, avec confiance : Lui est la vie !"

Homélie du 30 mars 2013 à la basilique vaticane

 

jeudi 21 avril 2022

« Combien de fois nous avons suivi les éclats séduisants du pouvoir et de la scène, convaincus de rendre un bon service à l’Évangile ! » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

vendredi 22 avril 2022

"Pour Dieu, nous ne sommes pas des numéros, nous sommes importants, ou mieux, nous sommes le plus important de ce qu’il a ; même pécheurs, nous sommes ce qui lui tient le plus à cœur."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

 

samedi 23 avril 2022

"Une tentation récurrente est de chercher la diversité sans l’unité. (…) on devient des gardiens inflexibles du passé ou des avant-gardistes de l’avenir avant d’être des enfants humbles et reconnaissants de l’Église."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

 

dimanche 24 avril 2022

«  Chers frères et sœurs, parfois nous pouvons nous sentir incapables, inutiles. N’y croyons pas, car Dieu veut accomplir des prodiges précisément à travers nos faiblesses. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

lundi 25 avril 2022

"Parce que l’amour de Jésus ne connaît pas de frontières ni de barrières. Le Seigneur nous demande le courage d’un amour sans calculs. Parce que la mesure de Jésus est l’amour sans mesure."

Homélie à Bari le 23 février 2020

 

mardi 26 avril 2022

« Combien de fois, en tant qu’Église, nous avons essayé de briller de notre propre lumière ! Mais nous ne sommes pas le soleil de l’humanité. Nous sommes la lune, qui, même avec ses ombres, reflète la lumière véritable, le Seigneur. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

mercredi 27 avril 2022

« Nous pourrions penser : c’eût été meilleur si l’étoile de Jésus (…) avait illuminé le palais d’Hérode, celui-ci aurait pu faire le bien, plutôt que le mal. Mais la lumière de Dieu ne va pas chez celui qui brille de sa propre lumière. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

jeudi 28 avril 2022

«  Regardons le patriarche Abraham. Dieu lui promet une nombreuse descendance, mais lui et Sara sont âgés et sans enfants. Précisément dans leur vieillesse patiente et confiante Dieu opère des merveilles et leur donne un fils. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

vendredi 29 avril 2022

« Il faut se mettre debout, c’est-à-dire se lever de sa propre sédentarité et se disposer à marcher. Autrement on reste immobile, comme les scribes consultés par Hérode, qui savaient bien où devait naître le Messie, mais qui n’ont pas bougé. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

samedi 30 avril 2022

« La piété populaire (…) est une confession puissante du Dieu vivant qui agit dans l’histoire. » 

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

dimanche 1 mai 2022

"Une tentation récurrente est de chercher l’unité sans la diversité. Cependant, ainsi, l’unité devient uniformité, obligation de faire tout ensemble et tout pareil, de penser tous toujours de la même manière. De cette façon, l’unité finit par être homologation et il n’y a plus de liberté. Mais, dit saint Paul, « là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté » (2 Co 3, 17)."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

 

lundi 2 mai 2022

« Les Mages, au contraire, réalisent la prophétie, ils se lèvent pour être revêtus de lumière. Eux seuls voient l’étoile dans le ciel. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

mardi 3 mai 2022

«  C’est aussi une vertu, la sainte « ruse ». Il s’agit de cette rouerie spirituelle qui nous permet de reconnaître les dangers et de les éviter. Les Mages surent utiliser cette lumière de « ruse » quand, sur la route du retour, il décidèrent de ne pas passer par le palais ténébreux d’Hérode, mais de prendre un autre chemin. » 

Homélie du 6 janvier 2014 à la basilique vaticane à Rome

 

mercredi 4 mai 2022

«  Regardons Moïse : Dieu lui promet qu’il libèrera le peuple de l’esclavage et pour cela il lui demande de parler au pharaon. Moïse fait remarquer qu’il est embarrassé pour parler, pourtant Dieu réalisera la promesse à travers ses paroles. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

jeudi 5 mai 2022

"Notre prière à l’Esprit Saint, c’est (…) de prendre en charge l’unité de tous, de mettre fin aux bavardages qui sèment la division et aux envies qui empoisonnent, car être des hommes et des femmes d’Église signifie être des hommes et des femmes de communion."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

 

vendredi 6 mai 2022

« Certaines faiblesses (…) doivent encore être guéries par l’Évangile : le machisme, l’alcoolisme, la violence domestique, une faible participation à l’Eucharistie, les croyances fatalistes ou superstitieuses qui font recourir à la sorcellerie, … ». 

Cultura y religiosidad popular, Buenos Aires, 19 janvier 2008

 

samedi 7 mai 2022

"La Vierge n’est pas optionnelle : elle doit être accueillie dans la vie. Elle est la Reine de la paix, qui vainc le mal et conduit sur les voies du bien, qui rétablit l’unité entre ses enfants, qui éduque à la compassion."

Homélie du 1er janvier 2019 à la basilique vaticane

 

dimanche 8 mai 2022

« Le chrétien est toujours invité à laisser de côté ses aspirations, ses envies, ses désirs de toute-puissance, en voyant concrètement les plus fragiles. » 

Discours à Asunción au Paraguay, 11 juillet 2015

 

lundi 9 mai 2022

«  Regardons Pierre : il renie le Seigneur et c’est lui que Jésus appelle à confirmer ses frères. » 

Homélies du 5 au 8 mars 2021 en Irak

 

mardi 10 mai 2022

« L’Évangile offre une autre présentation solennelle du contexte, en énumérant tous les "grands" d’alors, les pouvoirs séculiers et spirituels : l’empereur Tibère, Ponce Pilate, Hérode, Philippe, Lysanias, les grands prêtres Hanne et Caïphe. Et il conclut : « la Parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean » (Lc 3,2). »

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

mercredi 11 mai 2022

"L’Esprit nous exhorte à parcourir la voie à double sens du pardon reçu et du pardon donné, de la miséricorde divine qui se fait amour du prochain."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

 

jeudi 12 mai 2022

« Le service vise toujours le visage du frère, il touche sa chair, il sent sa proximité et même, dans certains cas, la "souffre" et cherche sa promotion. »

Discours à Asunción au Paraguay, 11 juillet 2015

 

vendredi 13 mai 2022

"Même si les événements du monde sont tragiques et sombres, je n’abandonne pas le monde à son destin, parce que je l’aime, comme Jésus et avec Lui, jusqu’à la fin."

Message du 23 octobre 2017 à la conférence italienne des instituts séculiers

 

samedi 14 mai 2022

"Chers frères et sœurs, puissiez-vous être dans le monde comme l’âme dans le corps, témoins de la Résurrection du Seigneur Jésus."

Message du 23 octobre 2017 à la conférence italienne des instituts séculiers

 

dimanche 15 mai 2022

« Nous pourrions penser : c’eût été meilleur si l’étoile de Jésus était apparue à Rome, sur la colline du Palatin, d’où Auguste régnait sur le monde ; tout l’empire serait devenu immédiatement chrétien. (…) Mais la lumière de Dieu ne va pas chez celui qui brille de sa propre lumière. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

lundi 16 mai 2022

« Les disciples étaient angoissés. Ils s’étaient enfermés dans la maison par crainte, par peur d’être arrêtés et d’avoir la même fin que le Maître. Mais ils n’étaient pas enfermés seulement dans la maison, ils étaient aussi enfermés dans leurs remords. Ils avaient abandonné et renié Jésus. Ils se sentaient incapables, bons à rien, mauvais. Jésus arrive et répète deux fois : “Paix à vous !”. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

mardi 17 mai 2022

« À l’Europe, nous pouvons demander : où est ta vigueur? Où est cette tension vers un idéal qui a animé ton histoire et t’a rendue grande? »

Discours au Conseil de l’Europe, Strasbourg, 25 novembre 2014

mercredi 18 mai 2022

"Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. C’est la nouveauté chrétienne. (…) Combien de fois n’avons-nous pas négligé ses requêtes, en nous comportant comme tout le monde !"

Homélie à Bari le 23 février 2020

jeudi 19 mai 2022

"L’Esprit du pardon, qui résout tout dans la concorde, nous pousse à refuser d’autres voies : celles hâtives de celui qui juge, celles sans issue de celui qui ferme toutes les portes, celles à sens unique de celui qui critique les autres."

Homélie du 4 juin 2017 place Saint Pierre

vendredi 20 mai 2022

"Tu peux objecter : “Je comprends la grandeur de l’idéal, mais dans la vie c’est autre chose ! Si j’aime et si je pardonne, je ne survis pas dans ce monde où prévaut la logique de la force et où il semble que chacun ne pense qu’à soi”. Mais alors, la logique de Jésus est-elle perdante ? Elle est perdante aux yeux du monde, mais gagnante aux yeux de Dieu."

Homélie à Bari le 23 février 2020

samedi 21 mai 2022

"Et quelle est la réaction de Jésus ? La patience : Jésus n’abandonne pas Thomas l’entêté dans son incrédulité; il lui donne le temps d’une semaine, il ne ferme pas la porte, il attend. Et Thomas reconnaît sa propre pauvreté, son peu de foi. « Mon Seigneur et mon Dieu » : par cette invocation simple mais pleine de foi, il répond à la patience de Jésus."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

dimanche 22 mai 2022

"Ayons de la sympathie pour le monde et pour les gens. Même quand ils font de tout pour nous la faire perdre, être animés par la sympathie qui nous vient de l’Esprit du Christ, qui nous rend libres et passionnés, qui nous fait «être à l’intérieur», comme le sel et le levain."

Message du 23 octobre 2017 à la conférence italienne des instituts séculiers

lundi 23 mai 2022

« Jésus arrive et répète deux fois : “Paix à vous !”. Il n’apporte pas une paix qui enlève les problèmes du dehors, mais une paix qui répand la confiance à l’intérieur. Pas une paix extérieure, mais la paix du cœur. Il dit : « La paix soit avec vous ! » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

mardi 24 mai 2022

"Le Seigneur n’a pas été complaisant, il n’a pas fait de concessions, il nous a demandé l’extrémisme de la charité. C’est l’unique extrémisme chrétien autorisé : l’extrémisme de l’amour."

Homélie à Bari le 23 février 2020

mercredi 25 mai 2022

"Et Thomas reconnaît sa propre pauvreté, son peu de foi. « Mon Seigneur et mon Dieu » (…) Thomas se laisse envelopper par la miséricorde divine, il la voit en face, dans les plaies des mains et des pieds, dans le côté ouvert, et il retrouve la confiance: il est un homme nouveau, non plus incrédule, mais croyant."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

jeudi 26 mai 2022

« À l’Europe, nous pouvons demander : (…) où est ton esprit d’entreprise et de curiosité? »

Discours au Conseil de l’Europe, Strasbourg, 25 novembre 2014

vendredi 27 mai 2022

«  De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jn 20, 21). C’est comme s’il avait dit : “Je vous envoie parce que je crois en vous”. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

samedi 28 mai 2022

"Dieu voit plus loin. Il sait comment l’on gagne. Il sait que le mal se vainc seulement par le bien. Il nous a sauvés ainsi : non par le glaive mais par la Croix."

Homélie à Bari le 23 février 2020

dimanche 29 mai 2022

« Les disciples étaient coupables, ils avaient fui en abandonnant le Maître. Et le péché tourmente, le mal a son prix. Notre péché, dit le Psaume (cf. 51, 5), est toujours devant nous. Seuls nous ne pouvons pas l’effacer. Seul Dieu l’élimine, seul, avec sa miséricorde, il nous fait sortir de nos misères les plus profondes. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

lundi 30 mai 2022

"Nous aussi nous pouvons entrer dans les plaies de Jésus, nous pouvons le toucher réellement ; et cela arrive chaque fois que nous recevons avec foi les Sacrements."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

mardi 31 mai 2022

"Aimez vos ennemis. Ça nous fera du bien aujourd’hui de répéter à nous-mêmes, pendant la Messe et après, ces paroles et de les appliquer aux personnes qui nous maltraitent, qui nous dérangent, que nous avons du mal à accueillir, qui nous enlèvent la sérénité."

Homélie à Bari le 23 février 2020

mercredi 1 juin 2022

« Nous aussi, nous tombons souvent. Et la main du Père est prête à nous remettre debout et à nous faire aller de l’avant. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

jeudi 2 juin 2022

"Aimer et pardonner, c’est vivre comme des vainqueurs."

Homélie à Bari le 23 février 2020

vendredi 3 juin 2022

«  La main du Père est prête à nous remettre debout et à nous faire aller de l’avant. Cette main sûre et fiable est la Confession. Elle est le Sacrement qui nous relève, qui ne nous laisse pas par terre à pleurer sur le sol dur de nos chutes. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

samedi 4 juin 2022

« À l’Europe, nous pouvons demander : (…) Où est ta soif de vérité, que jusqu’à présent tu as communiquée au monde avec passion? »

Discours au Conseil de l’Europe, Strasbourg, 25 novembre 2014

dimanche 5 juin 2022

« Et la main du Père est prête à nous remettre debout et à nous faire aller de l’avant. Cette main sûre et fiable est la Confession. (…) Elle est le Sacrement de la résurrection, elle est pure miséricorde. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

lundi 6 juin 2022

"Que de propositions mondaines entendons-nous autour de nous, mais laissons-nous saisir par la proposition de Dieu, la sienne est une caresse d’amour."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

mardi 7 juin 2022

« Les plaies du Christsont des canaux ouverts entre lui et nous, qui reversent sa miséricorde sur nos misères. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

mercredi 8 juin 2022

"Jésus est devenu nu pour nous, il a pris sur lui la honte d’Adam, la nudité de son péché pour laver notre péché : par ses plaies nous avons été guéris."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

jeudi 9 juin 2022

« Les plaies du Christsont les voies que Dieu nous a grandes ouvertes pour que nous entrions dans sa tendresse et que nous touchions du doigt qui il est. Et que nous ne doutions plus de sa miséricorde. » 

Homélie du 11 avril 2021, Église Santo Spirito in Sassia

vendredi 10 juin 2022

"Dans ma vie personnelle, j’ai vu bien des fois le visage miséricordieux de Dieu, sa patience ; j’ai vu aussi en de nombreuses personnes le courage d’entrer dans les plaies de Jésus en lui disant : Seigneur, me voici, accepte ma pauvreté, cache dans tes plaies mon péché, lave-le avec ton Sang. Et j’ai toujours vu que Dieu l’a fait, a accueilli, consolé, lavé, aimé."

Homélie du 7 avril 2013 à la basilique Saint Jean de Latran

samedi 11 juin 2022

"Celui qui aime Dieu n’a pas d’ennemis dans le cœur."

Homélie à Bari le 23 février 2020

dimanche 12 juin 2022

« Les Mages, ayant rencontré Jésus, "regagnèrent leur pays par un autre chemin" (Mt 2, 12). Un autre chemin, différent de celui d’Hérode. (…) Parce que seul celui qui abandonne ses attachements mondains pour se mettre en chemin trouve le mystère de Dieu. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

lundi 13 juin 2022

« Le peuple de Dieu possède son propre « flair » pour discerner les nouveaux chemins que le Seigneur ouvre à l’Église ».

Discours lors de la commémoration de l’institution du synode, Rome, 17 octobre 2015

mardi 14 juin 2022

"Le culte à Dieu est le contraire de la culture de la haine. Et la culture de la haine se combat en luttant contre le culte de la plainte. Combien de fois nous nous plaignons pour ce que nous ne recevons pas, pour ce qui ne va pas !"

Homélie à Bari le 23 février 2020

mercredi 15 juin 2022

« Nous sommes invités à imiter les Mages. Ils ne discutent pas, mais ils marchent ; ils ne restent pas à regarder, mais ils entrent dans la maison de Jésus ; ils ne se mettent pas au centre, mais ils se prosternent devant lui qui est le centre ; ils ne se fixent pas sur leurs plans, mais ils se disposent à prendre d’autres chemins. » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

jeudi 16 juin 2022

« Dans la synagogue de Nazareth, Jésus nous le révèle : Il est envoyé à la rencontre des pauvres – que nous sommes tous – pour les libérer. Il n’est pas venu remettre une liste de normes ni présider une cérémonie religieuse, mais il est descendu dans les rues du monde pour rencontrer l’humanité blessée. » 

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

vendredi 17 juin 2022

"Jésus sait que beaucoup de choses ne vont pas, qu’il y aura toujours quelqu’un qui nous voudra du mal, même quelqu’un qui nous persécutera. Mais il nous demande seulement de prier et d’aimer."

Homélie à Bari le 23 février 2020

samedi 18 juin 2022

« Quand dans l'Église il y a les tentations de la rigidité, qui est une perversion, et qu'on croit que trouver Dieu c'est de devenir plus rigide, plus rigide, avec plus de normes (…) c'est une idole, ce n'est pas Dieu. Notre Dieu n'est pas comme ça. » 

Homélie du 23 janvier 2022 à la Basilique Saint-Pierre à Rome

dimanche 19 juin 2022

« À Noël avons-nous porté un cadeau à Jésus, pour sa fête, ou avons-nous échangé des cadeaux seulement entre nous ? » 

Homélie du 6 janvier 2019 à la basilique vaticane

 

  

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact