Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

Trouver le bon point d'accroche

Jésus n’a de cesse de trouver ce qui fait le lien entre lui et les personnes qu’il évangélise. En fait, il se met à leur portée. Voyons cela.

Lorsque le Christ appelle ses disciples, il prend la peine de les cueillir là où ils sont : au bord du lac où Simon, André, Jacques et Jean sont en train de pêcher ou de préparer leur filet ; au bureau de collecteur d’impôts pour Lévi/Matthieu. Ces derniers auraient-ils changé de vie s’ils n’avaient été approchés de la sorte par le Sauveur ? Rien n’est moins sûr. Pourtant, cela a suffi pour provoquer la bonne étincelle :  on nous dit qu’aussitôt, les pêcheurs, laissant là leurs filets, le suivent (Mt 4, 20.22) et que le collecteur d’impôts se lève et le suit (Mt 9, 9). On peut dire que Jésus se rend présent dans cette sphère personnelle où ses interlocuteurs sont susceptibles d’être touchés. Il brise cette distance de l’indifférence et fait irruption physiquement dans le concret de leur quotidien : leur lieu de travail. On peut imaginer le dialogue intérieur :

« Quelle joie ! Il m’a regard, parlé et appelé, alors que je ne suis qu’un gars qui prend l’argent des autres et qu’il y a mille autre personnes plus proches de son passage au bord de la route… C’est un vrai miracle… »

Il est probable que ces hommes vivaient déjà une démarche intérieure de conversion et étaient dans l’attente d’un profond changement dans leur vie.

 

D’autres personnes vont être interpellés par Jésus sur un autre « terrain commun » que le lieu physique. Prenons l’exemple de la Samaritaine et des Saducéens.

Jésus se met à la portée de la Samaritaine de plusieurs manières :

  • il lui adresse la parole alors que d’une part elle est plutôt méprisée par la plupart des Juifs, appartenant à ce peuple Samaritain considéré comme hérétique, que d’autre part il n’est pas dans les usages que les maîtres Juifs ne s’abaissent à parler à une femme et enfin c’est une femme aux mœurs légères (qui « change » de mari régulièrement). Ne s’arrêtant pas à ces considérations, Jésus crée cette passerelle entre eux en nouant un dialogue avec cette femme ;
  • il se rend au seul endroit encore commun entre les Samaritains et les Juifs : le puits de Jacob. Car à cette époque, tout le reste les séparait : le culte, le lieu de culte, enfin tout. Jésus ne va pas prier sur le mont Garizim et ne sacrifie pas de taureau selon le rituel Samaritain, car il aurait d’une certaine manière trahi la foi « orthodoxe » reçue de son peuple. Mais il exploite le lieu dont le caractère sacré est reconnu par les deux peuples : le puits de Jacob.

Le résultat ne se fait pas attendre : l’étincelle chez cette femme, la grande joie, la proclamation de celle-ci à son peuple de cette rencontre incroyable.

 

Et les Saducéens alors ? Les individus appartenant à ce courant juif ne reconnaissent véridiques que les cinq premiers livres de la Torah, c’est à dire le Pentateuque (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome). Que fait Jésus lorsque ceux-ci lui posent une question ? Jésus leur adresse une réponse en n’utilisant queles livres de la Bible reconnus par ceux-ci : « N’avez-vous pas lu ce que Dieu a dit ? Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ? Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ! » (Mt 22, 32). En restant toujours dans la vérité avec des textes de l’Ancien Testament, il utilise les seuls livres reconnus par ses interlocuteurs pour que son argument porte et se donner une chance de toucher leur cœur. Le texte ne précise pas combien d’entre eux se sont convertis… Nous serons peut-être surpris au ciel.

En quoi tout cela peut-il intéresser un évangélisateur pour aujourd’hui ?

On peut peut-être retenir deux choses. La première est la juste connaissance de ce qui fait le quotidien de nos interlocuteurs est une grande force pour entrer en contact avec eux à travers les points communsentre eux et nous.

Tout simplement avoir l’attention d’une visite particulière pour rejoindre « son prochain » chez lui ou sur son lieu de travail. Cela peut être de discuter de quelque-chose qui compte pour lui.

Le point commun entre chrétiens de différentes confession est que nous reconnaissons Dieu Père, Fils et Esprit-Saint. Combien de discussions passionnantes sont ainsi possibles pour une évangélisation mutuelle !

Le point commun avec un frère musulman peut être la foi en Dieu, ou encore : la Vierge Marie, sur laquelle dans les grandes lignes le Coran est conforme à ce qu’enseigne la Bible (incroyable !)

Le point commun avec un frère agnostique ou athée peut être la bonne volonté que l’on trouve dans le cœur de chacun.

 

La seconde chose qu’on peut retenir pour un évangélisateur moderne est l’Eucharistie qui nourrit le Chrétien, le fait ressembler au Christ qui, Lui, arrive toujours à trouver ce juste terrain d’entente. Ce terrain qui permet de provoquer chez ces interlocuteurs cette étincelle. L’Esprit-Saint qui se propage…

Seigneur, fais de nous des grands évangélisateurs comme toi !

 

Evangéliquizz pour ceux qui ont tout compris

Quelle discussion vaut-il mieux éviter avec un athée ?

A : parler de la bonne volonté dans le cœur des hommes et de ce qui les dépasse.

B : parler dans une même discussion de l’avortement, du préservatif et de l’euthanasie.

C : parler du match de foot d’hier soir.

D : débattre de la meilleure recette de cookies.

 

 

Quelle est la réplique ci-dessous la plus adéquate pour l’évangélisation ?

A : C’est vrai, en dépit de mes désaccords avec le Président, il mérite mon profond respect.

B : les politiques, ce sont tous des pourris.

C : de toute façon, que l’on vote ou pas ne change rien.

D : hé, tu as vu que le président a encore changé de concubine ?

 

    MENU : ARTICLES SUR L'ÉVANGÉLISATION ^^^
Article précédent : ÉVANGÉLISER PAR L'ÉMERVEILLEMENT <<<   Article suivant : METTRE EN VALEUR LE CRI DU COEUR >>>

évangélisation, point commun

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact