Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

La femme, tabernacle vivant

L’Eglise nous l'enseigne : toutes les femmes sont mères. De qui, de quoi suis-je la mère et quels sont les liens que je construis, jour après jour ?

Notre SEIGNEUR JÉSUS est venu nous réconcilier avec notre maternité lorsqu’Il a dit à sa mère, offrant sa souffrance pour notre rédemption : « Femme, voici ton fils » (Jn, 19, 26). Tout ce qu’Il dit à Marie, il nous le dit à nous, concernant l’humanité : « Voici ton fils ». Eve s’est détournée de DIEU et de l’homme en écoutant les suggestions du tentateur. Elle a cru que DIEU ne lui avait peut-être pas donné le meilleur pour elle. Elle a voulu connaître ce que DIEU ne lui avait peut-être pas dit, ce à quoi elle n’avait peut-être pas eu droit… péché subtil inscrit en nous depuis lors. Chères mères, aujourd’hui encore plus qu’hier, l’heure est à la guerre contre notre maternité. Allons-nous laisser le tentateur nous la dérober ?

JÉSUS renvoie la Nouvelle Eve et donc toute femme rachetée à sa responsabilité première : « Femme, l’humanité que je rachète aujourd’hui est désormais à nouveau entre tes mains. Tu es, comme l’a si bien dit mon serviteur Jean-Paul II, l’aide que je donne à l’être humain, pour qu’il vienne vers moi. Femme, rappelle-toi, lorsqu’Adam dormait et que je t’ai créée, tu fus mon chef d’œuvre. J’ai parachevé ce chef d’œuvre en Marie pour qu’à nouveau, avec une telle mère si pure et incomparable, tu puisses mener à bien la mission que je t’avais confiée. Au commencement du monde, tandis que j’ai fait tomber un sommeil sur Adam, nous avons été seuls un moment, toi Femme si belle, et Moi, Ton DIEU si épris de toi. Et ce jour-là, je t’ai confié le genre humain. Tu es ma fille, donc Fille de Roi. Comme au premier matin, je veux« te couronner d’amour et de tendresse » (Ps 102, v.4), comme j’ai couronné ma Mère.

Lève-toi pour défendre les intérêts de ton DIEU. Quitte-toi toi-même, mets ta combativité à mon service et offre-moi ta vie, toutes tes épreuves. La Croix est l’arme que je te donne dans les situations les plus désespérées. Toi, femme vaillante, ne dépends plus des circonstances, de la météo, de l’horoscope, de l’humeur des autres, de ton apparence, des épreuves, de ton travail, de ta maison, du nombre d’enfants « idéal ». Non, ne dépends que de Moi, ton DIEU qui t’ai bâtie. Viens M’adorer, vénère ma croix, je viens te guérir, te restaurer.

Ta qualité essentielle, c’est d’être en relation, et tel un tabernacle,laisser transparaître DIEU qui habite en toi pour diffuser l’amour. Ne crois pas que ton cœur puisse être neutre. J’ai fait ton cœur pour qu’il soit constamment en relation. Si ce n’est avec Moi, ce sera forcément avec le tentateur. Ton ministère est celui de la construction du Royaume, dans le mariage ou dans la famille humaine plus largement. Tu ne te rends pas compte de ton influence. Je t’appelle à nourrir de bonnes choses ceux qui t’entourent. Que ta bouche ne laisse passer que des paroles de bénédictions, sinon le monde sera voué à critiquer et à maudire. De même, tourne le cœur des enfants et des adultes vers la gratitude, sinon ils passeront leur vie dans l’insatisfaction.

Lorsque tu as construit, ne cherche pas à tout tenir, tout maîtriser. Détache-toi de l’enfant que tu as fait naître, de l’enfant que tu aimerais avoir, de celui qui est parti. Grandis dans l’amour d’adoption du genre humain. Je te confie le genre humain non pas pour que tu le possèdes, mais pour que tu le guides vers moi. Annonce l’Espérance. Remplis-toi de Moi dans la prière et apporte-Moi au monde. »

DIEU cherche des mères. Des mères qui accueillent la vie en leur sein, même si c’est trop tôt, trop tard, pas le moment. Des mères qui demandent pardon aux enfants qui attendent au Ciel cette démarche pour pouvoir leur pardonner. Des mères qui cessent de s’excuser d’exister et qui soient fières d’elles. Des mères qui acceptent la forme de maternité que DIEU leur donne : « Je suis la servante du SEIGNEUR ». Soyons sûres du dessein amoureux de DIEU sur vos vies.

 

« Aujourd’hui, la mère n’est plus honorée pour le rôle important qu’elle a dans la protection et l’évolution de la société. Mais toi, sois présente. Sois la pierre d’angle du foyer, qui est le lieu critique du commencement de la formation de l’âme. L’ennemi travaille avec acharnement à te persuader qu’il te faut quitter ton foyer et laisser à d’autres le développement de tes enfants. Personne ne peut aimer ton enfant comme toi tu l’aimes. Personne d’autre, quelle que soit sa bonté, ne s’intéresse aussi intimement que toi au développement affectif et spirituel de ton enfant ».

Beaucoup d’entre nous ont à travailler pour subvenir aux besoins de leur famille. JÉSUS le comprend et Il nous aide. Cependant, prenons le temps de bien examiner notre situation. Si nous avons le choix, ne laissons pas à d’autres l’éducation de nos enfants pour avoir plus de confort. Avec qui mon enfant passe-t-il le plus de temps ? Les familles sont unies lorsque les mères sont là en ayant conscience de l’importance de leur vocation. Réfléchissons donc dans la prière à ce que notre DIEU nous demande.

Enfin, DIEU cherche des mères qui ne se laissent pas déposséder de leur maternité par leur âge. Le monde a besoin de la sagesse de ses grand-mères, de leur témoignage, de leur enseignement sur la beauté de la maternité.

Soyons mères là où nous sommes, non pour porter le monde ou pour en être écrasée, mais pour nous en soucier avec DIEU. Que fait une mère ? Une fois lavée et restaurée par DIEU, elle peut laisser passer DIEU avec puissance. A l’inverse du tentateur qui salit tout, elle accueille les choses laides et elle les rend belles. La mère donne naissance à DIEU dans le cœur de son interlocuteur. Comme le dit Maurice Zundel : « Un monde sans mères, c’est un monde sans DIEU car DIEU ne peut pas y naître ». Femme, mère de tous les vivants, voici ton fils, fais naître en lui le désir de DIEU. Découvre ta forme spécifique de fécondité et deviens une mère de la Résurrection.

 

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact