Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

PRIÈRES CONTRE L'ASSYRIE

Ces prières agissent avec force contre tout ce qui agit sur nous par le déferlement, et principalement l’angoisse. Contre tout ce à cause de quoi nous nous sentons complètement noyé-e. Le peuple spécialiste de ce type d'attaque, dans l'Écriture, est l'Assyrie, aussi appelé Assour. Assour est également le spécialiste de l'esprit d'athéisme, qui enferme dans un refus catégorique de s'ouvrir à DIEU.

 

Prophète Isaïe chapitre 10 : Malheur à l'Assyrie !

Malheur à l’Assyrie, gourdin de ma colère ; ce bâton dans sa main, c’est mon indignation. 6 Je l’envoie contre une nation impie, je le dépêche contre le peuple qui m’excède, pour y faire du butin et le mettre au pillage, pour le fouler aux pieds comme la boue des rues. 7 Mais lui, il ne l’entend pas ainsi, son cœur n’en juge pas ainsi, car sa pensée est d’exterminer, de supprimer des nations en grand nombre. 8 Il dit, en effet : « Mes généraux ne sont-ils pas autant de rois ? 9 Kalno n’est-elle pas devenue comme Karkémish, ou Hamath comme Arpad, ou Samarie comme Damas ? 10 Si ma main a atteint les royaumes des idoles– et leurs statues comptaient plus que celles de Jérusalem et de Samarie –, 11 ne vais-je pas faire de Jérusalem et de ses images ce que j’ai fait de Samarie et de ses idoles ? »

12 Mais quand le Seigneur aura achevé toute son œuvre sur la montagne de Sion et à Jérusalem, « j’interviendrai, dit-il, contre les prétentions orgueilleuses du roi d’Assyrie et contre l’éclat de son regard hautain, 13 car il s’est dit : “C’est par la force de ma main que j’ai agi et par ma sagesse ; car je suis intelligent. J’ai supprimé les frontières des peuples et pillé leurs réserves. Comme un héros, j’ai fait descendre ceux qui siégeaient sur des trônes. 14 Ma main a atteint comme un nid les richesses des peuples. Comme on ramasse des œufs abandonnés, moi, j’ai ramassé toute la terre et il n’y a eu personne pour battre de l’aile, ouvrir le bec ou pépier.”

15 Est-ce que le pic se vante aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? Est-ce que la scie se grandit aux dépens de celui qui la met en mouvement ? Comme si le gourdin faisait mouvoir celui qui le brandit, comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas de bois ! »

16 C’est pourquoi le Seigneur, DIEU de l’univers, enverra contre ses hommes corpulents la maigreur et par-dessous sa splendeur s’embrasera un brasier comme s’embrase un feu. 17 La lumière d’Israël deviendra un feu et son Saint une flamme qui brûlera et dévorera ses ronces et ses épines en un seul jour. 18 La splendeur de sa forêt et de son verger, il la consumera, corps et âme, ce sera comme un malade qui dépérit. 19 Le reste des arbres de sa forêt sera un si petit nombre qu’un enfant l’inscrirait.

Le reste d’Israël

20 Il adviendra, en ce jour-là, que le reste d’Israël et les rescapés de la maison de Jacob cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappe : ils s’appuieront vraiment sur le SEIGNEUR, sur le Saint d’Israël. 21 Un reste reviendra, le reste de Jacob, vers le Dieu-Fort.

22 Même si ton peuple, ô Israël, était comme le sable de la mer, il n’en reviendra qu’un reste : la destruction est décidée qui fera déborder la justice, 23 et l’extermination ainsi décidée, le Seigneur, DIEU de l’univers, l’accomplira dans tout le pays.

Encore le châtiment de l’Assyrie

24 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, DIEU de l’univers : Ô mon peuple qui habites Sion, ne crains pas l’Assyrie qui te frappe du gourdin et lève son bâton contre toi à la manière de l’Egypte, 25 car encore un peu, très peu de temps, et mon indignation contre toi cessera, mais ma colère tournera à leur ruine. 26 Contre lui le SEIGNEUR de l’univers brandira le fouet comme il frappa Madiân au Rocher de Orev et il lèvera son bâton sur la mer comme en Égypte. 27 Il adviendra, en ce jour-là, que son fardeau glissera de ton épaule et son joug de ta nuque, le joug cédera devant l’abondance.

Une invasion éclair

28 Il arrive sur Ayyath, il traverse Migrôn, à Mikmas il fera garder son équipage, 29 ils traversent le défilé : « A Guèva nous passerons la nuit ! » Rama tremble, Guivéa de Saül s’enfuit. 30 Pousse des cris, Bath-Gallim ! Écoute, Laïsha ! Malheureuse Anatoth ! 31 Madména se sauve. Les habitants de Guévim prennent la fuite 32 et le même jour en s’arrêtant à Nov, il menace de la main la montagne de la fille de Sion, la colline de Jérusalem.

L’écroulement

33 Voici que le Seigneur, DIEU de l’univers, jette bas la ramure avec violence : ceux qui sont de haute stature sont abattus, les plus élevés sont mis à bas. 34 Ils tombent sous le fer, les taillis de la forêt, et le Liban majestueux s’écroule.

Un nouveau David

11, 1 Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. 2 Sur lui reposera l’Esprit du SEIGNEUR : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du SEIGNEUR 3 – et il lui inspirera la crainte du SEIGNEUR. Il ne jugera pas d’après ce que voient ses yeux, il ne se prononcera pas d’après ce qu’entendent ses oreilles. 4 Il jugera les faibles avec justice, il se prononcera dans l’équité envers les pauvres du pays. De sa parole, comme d’un bâton, il frappera le pays, du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. 5 La justice sera la ceinture de ses hanches et la fidélité le baudrier de ses reins.

Le paradis retrouvé

6 Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau. Le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. 7 La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits, même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. 8 Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra. Sur le trou de la vipère, le jeune enfant étendra la main. 9 Il ne se fera ni mal, ni destruction sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance du SEIGNEUR, comme la mer que comblent les eaux.

Prophète Isaïe chapitre 14 : Je briserai l'Assyrie

Le SEIGNEUR de l’univers a fait ce serment : « Ce que j’ai résolu arrivera, ce que j’ai décidé s’accomplira. 25 Je briserai l’Assyrie dans mon pays, je la piétinerai sur mes montagnes. À ceux qui le portaient, son joug sera enlevé, son fardeau sera enlevé de leurs épaules. » 26 Telle est la décision prise à l’encontre de toute la terre, telle est la main étendue contre toutes les nations. 27 Quand le SEIGNEUR de l’univers a pris une décision, qui pourrait la casser ? Quand il étend la main, qui la lui ferait retirer ?

Prophète Isaïe chapitre 19

Alors, si le SEIGNEUR a vigoureusement frappé les Égyptiens, il les guérira : ils reviendront au SEIGNEUR qui les exaucera et les guérira.

23 Ce jour-là, une chaussée ira d’Égypte en Assyrie. Les Assyriens viendront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie. Les Égyptiens adoreront avec les Assyriens.

24 Ce jour-là, Israël viendra le troisième, avec l’Égypte et l’Assyrie. Telle sera la bénédiction que, dans le pays, 25 prononcera le SEIGNEUR de l’univers : « Bénis soient l’Égypte, mon peuple, l’Assyrie, œuvre de mes mains, et Israël, mon patrimoine. »

Prophète Isaïe chapitre 27

Ce jour-là, le SEIGNEUR procédera au battage depuis le cours du Fleuve jusqu’au torrent d’Égypte. Et c’est vous qui serez glanés un par un, fils d’Israël. 13 Ce jour-là, la grande trompe sonnera. ils arriveront, ceux qui étaient perdus au pays d’Assyrie et ceux qui avaient été chassés au pays d’Égypte et ils se prosterneront devant le SEIGNEUR, sur la montagne sainte, à Jérusalem.

Prophète Isaïe chapitre 30 : Le feu du SEIGNEUR contre l'Assyrie

Voici venir de loin le nom du SEIGNEUR, sa colère est ardente, écrasante, ses lèvres débordent d’indignation, sa langue est comme un feu dévorant. 28 Son souffle est comme un torrent qui déborde et monte jusqu’au cou. Il va passer les nations au crible destructeur et mettre aux mâchoires des peuples le mors de l’égarement. 29 Vous chanterez comme la nuit où l’on célèbre la fête, vous aurez le cœur joyeux, comme celui qui marche au son de la flûte, qui va vers la montagne du SEIGNEUR, vers le rocher d’Israël. 30 Le SEIGNEUR fera entendre sa voix majestueuse, et on verra s’abattre son bras, dans la violence de sa colère, dans la flamme d’un feu dévorant, dans une tornade de pluie et de grêle. 31 L’Assyrie sera terrifiée par la voix du SEIGNEUR qui la frappera du gourdin. 32 Chaque coup de bâton que lui donnera le SEIGNEUR sera accompagné par les tambourins et les harpes, et, en agitant la main, il combattra contre elle. 33 Le bûcher est préparé à l’avance– il l’est aussi pour le roi. Tout au fond, sur une grande largeur, on a entassé en rond une grande quantité de bois pour le feu. Le souffle du SEIGNEUR, comme un torrent de soufre, y mettra le feu.

Prophète Isaïe chapitre 31 : Le SEIGNEUR protègera Jérusalem

Ainsi m’a parlé le SEIGNEUR : Quand le lion ou le lionceau grogne sur sa proie, malgré la foule des bergers appelés contre lui, il n’est pas plus effarouché par leurs cris qu’intimidé par leur tapage. C’est ainsi que le SEIGNEUR de l’univers descendra sur la montagne de Sion, sur sa colline, pour y faire la guerre.

5 Comme les oiseaux déploient leurs ailes, le SEIGNEUR de l’univers protégera Jérusalem. Il protégera et délivrera, il épargnera et sauvera. 6 Revenez vers celui dont on s’est profondément détourné, fils d’Israël. 7 Ce jour-là, chacun rejettera ses idoles d’argent et ses idoles d’or, celles que vos mains coupables ont fabriquées. 8 L’Assyrie tombera sous une épée qui n’est pas celle d’un homme, ce n’est pas une épée humaine qui la dévorera. Elle s’enfuira devant l’épée, et ses jeunes guerriers seront soumis à la corvée. 9 Son roc s’en ira, épouvanté, et devant l’étendard, ses chefs seront consternés– oracle du SEIGNEUR, dont le feu est à Sion, et la fournaise à Jérusalem.

Prophète Isaïe chapitre 37 : Cantique contre l'Assyrie et victoire éclatante

Isaïe, fils d’Amoç, envoya dire à Ézékias : « Ainsi parle le SEIGNEUR, Dieu d’Israël auquel tu as adressé ta prière au sujet de Sennakérib, roi d’Assyrie : 22 Voici la parole que le SEIGNEUR prononce contre lui :

Elle te méprise, elle se moque de toi, la vierge, fille de Sion. Elle hoche la tête derrière ton dos, la fille de Jérusalem. 23 Qui as-tu insulté et outragé ? Contre qui as-tu élevé la voix et porté si haut tes regards ? Contre le Saint d’Israël. 24 Par tes messagers, tu as insulté le Seigneur. Tu as dit : “Avec la multitude de mes chars, je suis monté au sommet des montagnes, aux retraites inaccessibles du Liban, pour couper la futaie de ses cèdres, les plus beaux de ses genévriers, et atteindre son plus haut refuge, son parc forestier. 25 J’ai creusé et j’ai bu des eaux, j’ai asséché, sous la plante de mes pieds, tous les canaux d’Égypte.” 26 Ne sais-tu pas que depuis longtemps j’ai fait ce projet, que depuis les temps anciens je l’ai formé ? A présent, je le réalise : il t’appartient de réduire en tas de pierres les villes fortifiées. 27 Leurs habitants ont la main courte, ils sont consternés, confondus, ils sont comme l’herbe des champs et la verdure du gazon, comme les plantes qui poussent sur les toits et dans la campagne, avant maturation. 28 Quand tu t’assieds, quand tu sors, quand tu entres, je le sais, et aussi quand tu trembles de rage contre moi. 29 Parce que tu as tremblé de rage contre moi et que ton arrogance est montée à mes oreilles, je mettrai un anneau dans ton nez et un mors à tes lèvres : je te ramènerai par le chemin par lequel tu es venu.

30 Ceci te servira de signe : cette année, on mangera le regain, l’année suivante, ce qui poussera tout seul, mais la troisième année, semez, moissonnez, plantez des vignes, et mangez-en les fruits. 31 Ce qui a échappé de la maison de Juda, ce qui a été laissé, poussera de nouveau des racines en profondeur et, en haut, produira des fruits, 32 car de Jérusalem sortira un reste, et de la montagne de Sion, des rescapés. L’ardeur du SEIGNEUR, le Tout-Puissant, fera cela. 33 C’est pourquoi ainsi parle le SEIGNEUR au sujet du roi d’Assyrie : Il n’entrera pas dans cette ville, il n’y lancera pas de flèches, il ne l’attaquera pas avec des boucliers, il n’élèvera pas de remblais contre elle. 34 Le chemin qu’il a pris, il le reprendra, dans cette ville il n’entrera pas – oracle du SEIGNEUR. 35 Je protégerai cette ville et je la sauverai à cause de moi et à cause de mon serviteur David. »

36 L’ange du SEIGNEUR sortit et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Le matin, quand on se leva, c’étaient tous des cadavres, des morts ! 37 Sennakérib, roi d’Assyrie, décampa : il s’en retourna à Ninive où il resta. 38 Or, comme il se prosternait dans le temple de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarècèr le frappèrent de l’épée et s’enfuirent au pays d’Ararat. Son fils Asarhaddon régna à sa place.

Prophète Isaïe chapitre 38 : Maladie et guérison d'Ézéchias

En ces jours-là, Ézékias fut atteint d’une maladie mortelle. Le prophète Esaïe, fils d’Amoç, vint le trouver et lui dit : « Ainsi parle le SEIGNEUR : Donne des ordres à ta maison, car tu vas mourir, tu ne survivras pas. » 2 Ézékias tourna son visage contre le mur et pria le SEIGNEUR. 3 Il dit : « Ah ! SEIGNEUR daigne te souvenir que j’ai marché en ta présence avec loyauté et d’un cœur intègre et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Ézékias versa d’abondantes larmes. 4 La parole du SEIGNEUR fut adressée à Esaïe : 5 « Va et dis à Ézékias : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu de David ton père : J’ai entendu ta prière et j’ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années au nombre de tes jours. 6 Je te délivrerai, ainsi que cette ville, des mains du roi d’Assyrie. Je protégerai cette ville. 7 Et voici pour toi, de la part du SEIGNEUR, le signe que le SEIGNEUR fera ce qu’il a dit : 8 Voici que, sur les degrés d’Akhaz, je vais faire reculer l’ombre qui est déjà descendue : elle reculera de dix degrés. » Et le soleil remonta sur les degrés dix degrés qu’il avait déjà descendus.

Prophète Isaïe chapitre 52 : Prix du peuple du Seigneur

Oui, ainsi parle le SEIGNEUR : C’est gratuitement que vous avez été vendus, c’est sans argent que vous serez rachetés ! 4 Oui, ainsi parle le Seigneur DIEU : Au début, c’est en Égypte que mon peuple descendit pour y émigrer ; à la fin, c’est l’Assyrie qui le soumit à l’extorsion ; 5 et maintenant, ici, qu’est-ce que je récolte ?– oracle du SEIGNEUR –Car mon peuple a été enlevé gratuitement, ses despotes hurlent– oracle du SEIGNEUR –et sans cesse, à longueur de jour, mon nom est bafoué ! 6 Dès lors mon peuple va savoir quel est mon nom ; dès lors, en ce jour, il va savoir que je suis Celui-là même qui affirme : « Me voici ! »

Prophète Nahoum chapitre 1 : Proclamation sur la capitale assyrienne

Proclamation sur Ninive. Livre de la vision de Nahoum l’Élqoshite.

Alef      2 Le SEIGNEUR est un Dieu exigeant et vengeur. Le SEIGNEUR est vengeur ; sa colère est terrible. Le SEIGNEUR se venge de ses adversaires ; il s’enflamme contre ses ennemis. 3 Certes, le SEIGNEUR est lent à la colère et d’une grande puissance, mais le SEIGNEUR ne laisse rien passer.

Beth    Il s’avance dans la tourmente et la tempête ; la nuée, c’est la poussière que soulèvent ses pas.

Guimel    4 Il fulmine contre la mer et la met à sec ; il tarit toutes les rivières.

Daleth    Ils dépérissent, le Bashân et le Carmel ; la flore du Liban dépérit.

Hé        5 Les montagnes tremblent devant lui, et les collines chavirent.

Waw    Devant sa face, la terre est bouleversée, tout l’univers habité.

Zaïn    6 Face à son indignation, qui tiendrait ? Qui se dresserait quand s’embrase sa colère ?

Heth    Sa fureur déferle comme l’incendie ; les roches s’éboulent devant lui.

Teth    7 Le SEIGNEUR est bon ; il est un abri au jour de détresse.

Yod     Il prend soin de ceux qui cherchent en lui leur refuge, 8 même quand passe le flot impétueux.

Kaf      Il rase les assises de la ville et il expulse ses ennemis dans les ténèbres.

De toi est sorti le mal

9 Que tramez-vous à l’encontre du SEIGNEUR ? Lui, il fait table rase ; la détresse ne reparaîtra plus. 10 Car ils ne sont plus que ronces entrelacées– et dans leurs beuveries, ils sont ivres : ils seront consumés comme du chaume bien sec, entièrement. 11 De toi est sorti celui qui trame le mal contre le SEIGNEUR, un homme aux desseins infernaux. 12  Ainsi parle le SEIGNEUR : Même si leurs rangs sont au complet, ils seront fauchés, et ce sera fini. Si je t’ai humiliée, je ne t’humilierai plus. 13 Maintenant, je brise son joug qui t’écrase et je détache tes liens. 14 Le SEIGNEUR décrète contre toi : Nulle descendance ne perpétuera ton nom ; du temple de tes dieux, je vais supprimer les idoles sculptées ou fondues ; je prépare ta tombe car tu ne fais pas le poids.

2, 1 Sur les montagnes accourt un messager ; il annonce la paix. Célèbre tes fêtes, Juda, accomplis tes vœux ! Car l’être infernal ne passera plus jamais chez toi, il est complètement anéanti. 2 Une troupe de choc t’attaque de front. Monte la garde à la forteresse, fais le guet au chemin de ronde, tiens ferme, bande toute ton énergie ! 3 Car le SEIGNEUR revient avec la fierté de Jacob, il est lui-même la fierté d’Israël. Des pillards les avaient dépouillés, saccageant le vignoble.

La chute de Ninive

4 Le bouclier de ses braves est teint de rouge ; les guerriers sont vêtus d’écarlate. Les chars flamboient de tous leurs aciers quand ils montent en ligne. Les lances s’agitent. 5 Dans la campagne, les chars foncent avec furie ; ils se ruent sur les places ; on dirait une flambée ; ils s’élancent comme la foudre. 6 – Le roi d’Assyrie évoque ses vaillants capitaines. Leur démarche est chancelante ! –On se précipite jusqu’aux remparts ; l’abri est mis en place. 7 Les portes donnant sur les fleuves sont forcées ; au palais, c’est l’effondrement ! 8 La Statue est découverte, enlevée ; ses desservantes, colombes plaintives, sont emmenées ; elles se frappent la poitrine.

9 Depuis toujours, Ninive était comme un réservoir aux eaux abondantes. Et les voilà qui s’échappent ! Tenez bon, tenez ferme ! Mais aucun ne se retourne ! 10 Raflez l’argent, raflez l’or, c’est une mine inépuisable, un monceau de toutes sortes d’objets précieux ! 11 Tout est pillé, dépouillé, pilonné ; le courage s’évanouit, les genoux flageolent, ils tremblent de tout leur corps, tous les visages sont cramoisis.

La terre débarrassée du lion

12 Où est-il, l’antre des lions ? Les lionceaux y recevaient leur pâture ; quand le lion s’en allait la chercher, personne n’inquiétait le petit du lion. 13 Le lion dépeçait pour gaver ses petits, il étranglait pour ses lionnes ; il emplissait ses tanières de rapines, ses antres de viande dépecée.

14 Me voici contre toi– oracle du SEIGNEUR de l’univers ! Oui, je vais réduire ses chars en fumée. Tes lionceaux, l’épée les dévorera. Sur la terre, je vais mettre fin à tes rapines, et l’on n’entendra plus la voix de tes envoyés.

3, 1 Malheur ! une ville sanguinaire, toute pleine de fraudes et d’escroqueries dont les rapines sont incessantes ! 2 Claquement du fouet ! Fracas des roues ! Chevaux au galop ! Chars bondissants ! 3 Charge de cavalerie ! Flamboiement des épées ! Éclairs des lances ! Victimes sans nombre ! Monceaux de corps ! Cadavres à l’infini !– On bute sur les cadavres.

4 À cause des multiples débauches de la prostituée, habile ensorceleuse, d’une grâce exquise, qui asservissait les nations par ses débauches, les peuplades par ses sortilèges, 5 me voici contre toi– oracle du SEIGNEUR de l’univers ! Je retrousse ta jupe jusqu’à ta figure pour exhiber devant les nations ta nudité, devant les royaumes, ton infamie. 6 Je te couvre d’ordures pour te flétrir et de toi, faire un exemple. 7 Aussi, quiconque te voit s’enfuit en s’écriant : « Ninive est dévastée ! Qui aurait pour elle un geste de pitié ? » Pour toi, où chercherais-je des consolateurs ?

Chacun son tour

8 Aurais-tu quelque avantage sur Thèbes, qui était installée au milieu des bras du Nil avec de l’eau tout autour, une mer comme glacis, plus qu’une mer comme rempart ? 9 La Nubie avec l’Égypte étaient son assurance, ressources inépuisables ! Pouth et les Libyens étaient tes alliés. 10 À son tour, elle fut déportée ; elle dut partir en captivité. À leur tour, ses bébés furent écrasés à tous les carrefours. Ses notables furent tirés au sort, tous ses grands rivés aux chaînes. 11 À ton tour de t’enivrer et de sombrer ! À ton tour de chercher un abri devant l’ennemi !

12 Toutes tes places fortes sont des figuiers, chargés de figues-fleurs, à la moindre secousse, elles tombent dans une bouche vorace. 13 En fait de troupes, tu n’as plus que des femmes. Les portes de ton pays sont grandes ouvertes à tes ennemis : le feu a dévoré tes verrous. 14 Puise de l’eau pour le siège, renforce ta défense, va dans la boue, patauge dans l’argile, attrape le moule à briques ! 15 C’est là que le feu te dévorera, que l’épée te supprimera ;– ils te dévoreront, comme dévorent les criquets. Pullule comme le criquet, pullule comme la sauterelle. 16 Tu as multiplié tes commis voyageurs plus que les étoiles du ciel,– des criquets qui prennent leur envol ! –17 tes inspecteurs, comme des sauterelles, tes sergents recruteurs, comme des essaims ! Ils se posent dans les haies par temps froid ; le soleil brille et tout s’envole vers on ne sait quel endroit... Où sont-ils ?

18 Tes bergers sont assoupis, roi d’Assyrie ! Tes vaillants capitaines sont bien installés ! Tes troupes sont disséminées sur les montagnes, et personne pour les rassembler !

19 Irréparable, ton désastre, incurables, tes blessures ! Quiconque apprend de tes nouvelles applaudit à ton mal. Eh oui ! sur qui ta cruauté n’a-t-elle pas passé et repassé ?

Prophète Sophonie chapitre 2 : contre ceux du nord

Il étendra la main contre le Nord et fera périr l’Assyrie. Il fera de Ninive une terre dévastée, aride comme le désert ; 14 au milieu d’elle se reposeront les troupeaux et des bêtes de toutes sortes : la corneille comme le hérisson passeront la nuit dans ses chapiteaux, on entendra un hululement à la fenêtre. Dès le seuil, ce seront des ruines, les poutres de cèdre sont mises à nu. 15 Telle sera la ville joyeuse qui trônait en sécurité, celle qui se disait : « Moi et nulle autre ! » Comment est-elle devenue une terre désolée, un repaire pour les bêtes ? Quiconque passe près d’elle siffle et agite la main.

Prophète Zacharie chapitre 10 : un nouvel Exode

C’est contre les bergers que ma colère s’enflamme,  contre les boucs que je vais intervenir. Oui, le SEIGNEUR de l’univers visitera son troupeau– la maison de Juda. Il en fera son glorieux cheval de bataille. 4 De Juda sortira la pierre de l’angle, le piquet de la tente, l’arc de la guerre ; de lui sortiront tous les chefs. Ensemble, 5 pareils à des héros, ils combattront, foulant la boue des rues. Ils lutteront, car le SEIGNEUR sera avec eux, et les cavaliers sur leur monture seront couverts de honte. 6 J’affermirai le courage de la maison de Juda, et je sauverai la maison de Joseph. Je les rétablirai parce que j’aurai pitié d’eux  comme si je ne les avais jamais rejetés,  car je suis le SEIGNEUR leur Dieu, et je les exaucerai. 7 Ceux d’Ephraïm auront la vaillance des héros, ils seront pleins d’une joie comme celle du vin. En les voyant, leurs fils se réjouiront, et ils seront pleins d’allégresse à cause du SEIGNEUR. 8 Je leur ferai entendre mon signal pour les rassembler car je les ai rachetés, et ils se multiplieront autant qu’autrefois. 9 Je les ai disséminés parmi les nations, mais même au loin, ils se souviendront de moi, ils donneront la vie à des fils et ils reviendront. 10 Je les ferai revenir du pays d’Égypte et d’Assyrie, je les rassemblerai. Je les introduirai au pays de Galaad et au Liban, et même cela n’y suffira pas. 11 Ils traverseront la mer d’Égypte– le SEIGNEUR frappera les flots en pleine mer. Toutes les profondeurs du Nil seront asséchées. L’orgueil de l’Assyrie sera abattu et le sceptre de l’Égypte sera écarté. 12 Ils mettront leur force dans le SEIGNEUR, et c’est en son nom qu’ils marcheront– oracle du SEIGNEUR.

Judith 16 : Cantique de Judith

Entonnez un cantique pour mon Dieu avec des tambourins, chantez le Seigneur sur les cymbales, composez pour lui un psaume de louange, exaltez et invoquez son nom. 2 Car c’est un Dieu qui brise les guerres que le Seigneur, lui qui place ses camps au milieu du peuple, il m’a arraché à la main de ceux qui me poursuivaient. 3 Assour vint des montagnes du Septentrion, il vint avec les myriades de son armée ; leur multitude obstrua les torrents et leur cavalerie recouvrit les collines. 4 Il parla d’incendier mon territoire, d’anéantir mes jeunes gens par l’épée, de jeter à terre mes nourrissons, de faire de mes petits enfants une proie et d’enlever mes vierges. 5 Le Seigneur souverain les a contrés par la main d’une femme. 6 Leur champion n’a pas succombé sous de jeunes gens, les fils des Titans ne l’ont pas frappé, des géants à la haute taille ne l’ont pas attaqué, mais Judith, la fille de Merari, l’a défait par la beauté de son visage. 7 Elle enleva sa robe de veuve pour relever les affligés d’Israël. Elle oignit son visage de parfums, 8 elle ceignit ses cheveux d’un bandeau et mit une robe de lin pour le séduire. 9 Sa sandale ravit ses yeux et sa beauté captiva son âme. Le cimeterre trancha son cou. 10 Les Perses frissonnèrent de son audace, et les Mèdes furent troublés de sa hardiesse. 11 Alors mes humbles poussèrent le cri de guerre et eux furent effrayés, mes débiles crièrent et eux furent terrifiés ; ils élevèrent leur voix et eux furent bouleversés. 12 Comme des fils de femmelettes, ils les transpercèrent et comme des enfants de transfuges, ils les blessèrent. Ils périrent dans une bataille de mon Seigneur. 13 Je chanterai pour mon Dieu un hymne nouveau, Seigneur, tu es grand et glorieux, admirable de vigueur, insurpassable. 14 Que toutes tes créatures te servent, car tu as dit et elles ont existé, tu as envoyé ton esprit et il les a construites ; il n’y a personne qui résiste à ta voix. 15 Les montagnes seront ébranlées hors de leurs fondements et mélangées avec les eaux, les rochers fondront comme de la cire devant ta face. Mais à ceux qui te craignent, tu restes propice. 16 Car tout sacrifice est trop petit pour être d’odeur agréable, et toute leur graisse est trop infime pour t’être offerte en holocauste. Mais qui craint le Seigneur est toujours grand. 17 Malheur aux nations qui se dressent contre ma race. Le Seigneur souverain s’en vengera au jour du jugement, en mettant le feu et les vers dans leurs chairs, et ils pleureront de douleur éternellement.

 

    MENU : PRIÈRES D'ORACLES CONTRE LES NATIONS ^^^
Recueil de prières précédent : PRIÈRES CONTRE AMMON <<<   Recueil de prières suivant : PRIÈRES CONTRE BABYLONE >>>

 

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact