Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

PRIÈRE CONTRE MOAB

Ces prières sont adressées au peuple biblique de Moab, afin que notre volonté (trop forte) devienne docile comme celle du CHRIST, une volonté qui cesse de résister à tous et tout le monde.

Pour que le SEIGNEUR brise certains mauvais schémas de pensée qui suscitent la colère devant des personnes car elles ne réagissent pas comme on le voudrait (reproches faits par exemple à nos parents, et on ne se sent pas aimé-e-s)

 

Prophète Isaïe chapitre 15 : Désastre en Moab

Proclamation sur Moab. Dans la nuit où elle a été ravagée, Ar-Moab a été anéantie. Dans la nuit où elle a été ravagée, Qir-Moab a été anéantie. 2 On monte au temple, à Divôn, sur les hauts lieux pour y pleurer. Sur le Nébo et à Madaba, Moab se lamente. Toutes les têtes sont rasées, toutes les barbes sont coupées. 3 Dans les rues, on revêt le sac. Sur les toits et sur les places, tout le monde se lamente et se répand en larmes. 4 Heshbôn et Eléalé poussent des cris, on les entend jusqu’à Yahça. Aussi les soldats de Moab poussent-ils des clameurs et leur âme est sans courage. 5 Mon cœur gémit sur Moab : Il y a des fuyards jusqu’à Çoar, Eglath-Shelishiya. La côte de Louhith, on la monte en pleurant et un cri déchirant réveille le chemin de Horonaïm. 6 Les eaux de Nimrim sont devenues un lieu désolé. L’herbe a séché, elle ne pousse plus, il n’y a plus de verdure. 7 Et les biens dont ils disposent encore, ils les portent au-delà du torrent des Saules. 8 Les cris ont fait tout le tour du territoire de Moab, les lamentations vont jusqu’à Eglaïm, elles parviennent jusqu’au puits d’Elim. 9 Les eaux de Divôn sont pleines de sang, aussi ajouterai-je aux malheurs de Divôn le lion contre les réchappés de Moab, contre ceux qui resteront dans le pays.

Moab s’adresse à Jérusalem

16, 1 Envoyez l’agneau du souverain du pays depuis Sèla par le désert vers la montagne de la fille de Sion. 2 Aux gués de l’Arnôn, les filles de Moab seront comme des oiseaux fugitifs, chassés de leur nid : 3 « Tenez conseil, disent-elles, prenez une décision : “En plein midi, rends ton ombre pareille à la nuit, cache les expulsés, que les fugitifs ne soient pas découverts ! 4 Que les réfugiés de Moab puissent séjourner chez toi ! Sois pour eux un abri contre le dévastateur.

Quand la contrainte aura cessé, que la dévastation aura pris fin, que l’oppresseur aura disparu du pays, 5 le trône sera affermi par l’amour et, dans la tente de David, un juge y siégera avec fidélité, attentif au droit et prompt à faire justice.” »

Jérusalem ne peut rien pour Moab

6 Nous avons appris l’orgueil extrême de Moab, son arrogance, son orgueil, sa démesure, ses vaines prétentions. 7 Et maintenant Moab sur Moab se lamente, ils se lamentent tous. Sur les gâteaux de raisin de Qir-Harèseth, ils gémissent, consternés. 8 Car les campagnes de Heshbôn dépérissent, et les vignes de Sivma dont le vin assommait les maîtres des nations : elles s’étendaient jusqu’à Yazér, s’égaraient dans le désert et leurs sarments s’étendaient au-delà de la mer. 9 Et maintenant je pleure avec Yazér sur les vignes de Sivma. Je vous arrose de mes larmes, Heshbôn et Eléalé, car sur vos vendanges et vos récoltes les cris de joie ont cessé. 10 La joie et l’allégresse ont disparu des coteaux et dans les vignes, plus de jubilation, plus d’acclamation. On ne presse plus le vin dans les cuves, les cris de joie ont cessé. 11 Comme la harpe, mes entrailles frémissent sur Moab et mon cœur sur Qir-Hèrès. 12 On verra Moab se traîner vers les hauts lieux, aller supplier dans son sanctuaire : il n’y pourra rien.

13 Telle est la parole que le SEIGNEUR a prononcée sur Moab depuis longtemps. 14 Et maintenant, le SEIGNEUR dit : « D’ici trois ans – années de mercenaire –, l’élite de Moab et aussi toute sa multitude seront sans poids. Il en restera très peu, rien qui puisse compter. »

Prophète Isaïe chapitre 25 : Action de grâce

SEIGNEUR, tu es mon Dieu, je t’exalte et je célèbre ton nom, car tu as réalisé des projets merveilleux, conçus depuis longtemps, constants et immuables. 2 Tu as fait de la ville un tas de pierres, de la cité fortifiée un champ de ruines. La forteresse des barbares a cessé d’être une ville, elle ne sera plus jamais rebâtie. 3 C’est pourquoi un peuple puissant te rend gloire, la cité des tyrans des nations te révère. 4 Car tu es le rempart du faible, le rempart du pauvre dans la détresse, le refuge contre l’orage, l’ombre contre la chaleur– car le souffle des tyrans est comme l’orage contre une muraille, 5 comme la chaleur sur une terre aride. Tu éteins le tumulte des barbares comme fait à la chaleur l’ombre d’un nuage, tu étouffes la fanfare des tyrans.

Un festin pour tous les peuples

6 Le SEIGNEUR de l’univers va donner sur cette montagne un festin pour tous les peuples, un festin de viandes grasses et de vins vieux, de viandes grasses succulentes et de vins vieux décantés. 7 Il fera disparaître sur cette montagne le voile tendu sur tous les peuples, l’enduit plaqué sur toutes les nations. 8 Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur DIEU essuiera les larmes sur tous les visageset dans tout le pays il enlèvera la honte de son peuple. Il l’a dit, lui, le SEIGNEUR.

9 On dira ce jour-là : C’est lui notre Dieu. Nous avons espéré en lui, et il nous délivre. C’est le SEIGNEUR en qui nous avons espéré. Exultons, jubilons, puisqu’il nous sauve.

Moab écrasé

10 La main du SEIGNEUR va se poser sur cette montagne. Mais Moab sera écrasé sur place, comme la paille est écrasée dans la fosse à fumier. 11 Là, il étendra les mains comme on les étend pour nager. Son arrogance sera humiliéeavec les manœuvres de ses mains. 12 Les bastions inaccessibles de tes murailles, le Seigneur les renverse, les abat, les ramène à ras de terre, dans la poussière.

Cantique de la ville forte

26, 1 Ce jour-là, on chantera ce cantique au pays de Juda : Nous avons une ville forte. Il y a placé comme sauvegarde un mur et un avant-mur. 2 Ouvrez les portes : qu’elle entre, la nation justequi se garde fidèle ! 3 D’une manière ferme tu assures la paix parce qu’en toi elle se confie. 4 Faites confiance au SEIGNEUR pour toujours, au SEIGNEUR, le rocher éternel, 5 car il a fait plier ceux qui habitaient les hauteurs et il abat la cité inaccessible, il l’abat jusqu’à terre et lui fait toucher la poussière. 6 Elle sera foulée aux pieds, sous les pas des humbles, sous les pieds des faibles.

Prière

7 Le chemin du juste va tout droit, et tu aplanis la voie droite du juste. 8 Sur le chemin que tracent tes sentences, nous espérons en toi, SEIGNEUR, l’objet de nos désirs est de redire ton nom. 9 Pendant la nuit, vers toi mon âme aspire, mon esprit, au-dedans de moi, te cherche. Quand tes sentences s’exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice.

10 Mais si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend pas la justice. Au pays de la rectitude, il fait le mal et il ne voit pas la majesté du SEIGNEUR.

11 Ta main est levée, SEIGNEUR, et ils ne la voient pas, mais ils verront ton zèle pour le peuple et ils seront confondus, dévorés par le feu destiné à tes ennemis.

12 SEIGNEUR, tu nous donnes la paix, c’est toi qui accomplis pour nous tout ce que nous faisons. 13 SEIGNEUR notre Dieu, d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous, mais c’est ton nom seul que nous redisons.

14 Puisque les morts ne revivent pas, puisque les trépassés ne se relèvent pas, tu es intervenu pour les exterminer et faire disparaître jusqu’à leur souvenir.

15 Tu as fait grandir la nation, SEIGNEUR, tu as fait grandir la nation, tu as montré ta gloire, tu as fait reculer toutes les frontières du pays. 16 SEIGNEUR, dans la détresse on a recours à toi. Quand tu sévis, on se répand en prières. 17 Nous avons été devant toi, SEIGNEUR, comme une femme enceinte, près d’enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs. 18 Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais c’est comme si nous avions enfanté du vent : nous n’apportons pas le salut à la terre, ni au monde de nouveaux habitants.

19 Tes morts revivront, leurs cadavres ressusciteront. Réveillez-vous, criez de joie, vous qui demeurez dans la poussière ! Car ta rosée est une rosée de lumière, et la terre aux trépassés rendra le jour.

Châtiment sur terre et sur mer

20 Va, mon peuple, rentre chez toi et ferme sur toi les deux battants. Cache-toi un instant, le temps que passe la colère, 21 car voici le SEIGNEUR qui sort de sa demeure pour demander compte de leurs crimes aux habitants de la terre. Et la terre laissera paraître le sang, elle cessera de dissimuler les victimes.

27, 1  Ce jour-là, le SEIGNEUR interviendra avec son épée acérée, énorme, puissante contre Léviathan, le serpent fuyant, contre Léviathan, le serpent tortueux, il tuera le Dragon de la mer.

Prophète Jérémie chapitre 48 : Moab

Pour Moab : Ainsi parle le SEIGNEUR de l’univers, le Dieu d’Israël :

Quel malheur pour Nébo, elle est dévastée ! Couverte de honte, Qiryataïm est prise. La citadelle, couverte de honte, s’effondre ; 2 finie, la renommée de Moab ! A Heshbôn, on fait des plans funestes contre elle : Allons, supprimons cette nation ! Toi aussi, Madmén, tu es réduite au silence, l’épée te poursuit. 3 Des appels au secours viennent de Horonaïm, ravage et grand désastre ! 4 Moab est brisée, ses petits font entendre de grands cris. 5 La montée de Louhith, on la gravit tout en pleurs. À la descente de Horonaïm, on entend des appels venant du désastre. 6 Fuyez ! sauve qui peut ! Vous devenez comme Aroër dans le désert. 7 Parce que tu te confies en tes efforts et tes trésors, tu es prise. Kemosh part en exil, ses prêtres et ses chefs tous ensemble. 8 Le dévastateur envahit toute ville, aucune n’y échappe. La vallée disparaît, le plateau est saccagé. C’est ce que dit le SEIGNEUR : 9 Érigez un monument funéraire à Moab, elle n’est plus que ruines. Ses villes deviennent des lieux désolés, elles sont vidées de leurs habitants. 10 Maudit celui qui fait l’œuvre du SEIGNEUR avec mollesse. Maudit celui qui refuse le sang à son épée.

11 Moab était tranquille depuis son jeune âge, il reposait sur sa lie, n’ayant jamais été transvasé– autrement dit, il n’était jamais allé en exil. Aussi a-t-il conservé son goût, et son bouquet est-il intact.

12 Eh bien ! des jours viennent – oracle du SEIGNEUR – où je vais lui envoyer des transvaseurs avec ordre de les transvaser, de vider leurs récipients et de fracasser leurs jarres. 13 Moab rougira de Kemosh comme les gens d’Israël ont rougi de Béthel, leur sécurité !

14 Comment osez-vous dire : « Nous sommes des héros, des soldats faits pour le combat ? » 15 Le dévastateur de Moab monte à l’attaque de ses villes : sa jeunesse d’élite va descendre à la boucherie– oracle du Roi qui a pour nom : le SEIGNEUR de l’univers. 16 La ruine de Moab est imminente, le malheur va fondre sur lui. 17 Exprimez-lui vos condoléances vous tous, ses voisins, ses intimes, dites : Comment ! elle est brisée cette puissance implacable ! le pouvoir magnifique ! 18 Descends de ta gloire, et demeure assoiffée, population de Divôn ; le dévastateur de Moab monte à l’attaque contre toi, il détruit tes forteresses. 19 Poste-toi sur le chemin et fais le guet, population de Aroër. Interroge fuyards et rescapés : que s’est-il passé ? 20 Moab, couvert de honte, s’est effondré. Hurlez ! Appelez au secours ! Publiez sur l’Arnôn : Moab est dévasté.

21 Le jugement vient sur le pays du plateau, sur Holôn, Yahça, Méfaath, 22 Divôn, Nébo, Beth-Divlataïm, 23 Qiryataïm, Beth-Gamoul, Beth-Méôn, 24 Qeriyoth, Boçra, bref : toutes les villes du pays de Moab, lointaines et proches.

25 Moab a perdu toute sa vigueur, son bras est brisé– oracle du SEIGNEUR.

26 Enivrez-le, puisqu’il s’est fait plus grand que le SEIGNEUR. Le voilà qui se débat dans sa vomissure... A son tour d’être objet de risée ! 27 N’est-il pas vrai qu’Israël est devenu pour toi un objet de risée ? L’as-tu trouvé parmi les voleurs pour que, chaque fois que tu en parles, ce soit avec des hochements de tête ?

28 Quittez les villes et demeurez dans les rochers, habitants de Moab. Soyez comme des colombes qui construisent leur nid dans des endroits inaccessibles, à l’entrée d’un gouffre. 29 L’avons-nous entendu, l’orgueil de Moab ! Comme il était orgueilleux ! Quelle insolence ! quel orgueil ! Quelle arrogance ! quelle suffisance ! 30 Je connais sa présomption – oracle du SEIGNEUR –,l’inconsistance de son bavardage, l’inconsistance de ce qu’ils font. 31 Aussi, je hurle à cause de Moab. J’appelle au secours pour Moab tout entier. Je gémis sur les gens de Qir-Hèrès. 32 Plus que pour Yazér, je pleure pour toi, vigne de Sivma. Tes pousses s’étendent au-delà de la mer, elles atteignent Yazér. Le dévastateur tombe sur ta récolte et ta vendange. 33 Finie, la joie délirante dans le vignoble et la campagne de Moab ! Je taris le vin dans les cuves : finis, les cris qui accompagnaient le foulage !

34 Les appels au secours de Heshbôn, on les entend jusqu’à Eléalé ; leur voix porte jusqu’à Yahça, de Çoar jusqu’à Horonaïm, Eglath-Shelishiya, car même les eaux de Nimrim sont devenues un lieu désolé. 35 Je fais disparaître en Moab – oracle du SEIGNEUR – ceux qui, dans les hauts lieux, font monter des holocaustes et brûlent des offrandes en l’honneur de leurs dieux. 36 Aussi mon cœur sanglote sur Moab, comme sanglotent des flûtes ; mon cœur sanglote sur les gens de Qir-Hèrès, comme sanglotent des flûtes ; ils périssent à cause des gains qu’ils ont réalisés. 37 Aussi toute tête est tondue et toute barbe rasée ; toutes les mains sont tailladées et tous les reins couverts de sacs ; 38 sur toutes les terrasses des maisons de Moab et sur les places, tout n’est que lamentations : je casse Moab comme un objet qui ne plaît pas – oracle du SEIGNEUR. 39 Comment ! il s’est effondré ! hurlez ! Comment ! de honte, Moab tourne le dos ! Moab provoque rire et stupeur chez tous ses voisins.

40 Ainsi parle le SEIGNEUR :

C’est comme un vautour qui plane, et qui déploie ses ailes sur Moab. 41 Qeriyoth est prise et Meçadoth conquise. Le cœur des vaillants de Moab sera, ce jour-là, comme le cœur d’une femme en travail. 42 Moab, saccagé, n’est plus un peuple parce qu’il s’est fait plus grand que le SEIGNEUR. 43 Frayeur, fosse, filet, pour vous, habitants de Moab !– oracle du SEIGNEUR. 44 Celui qui fuit devant la Frayeur tombe dans la fosse. Celui qui remonte de la fosse est pris dans le filet. Oui, je fais venir sur elle, sur Moab, l’année où il lui faudra rendre compte– oracle du SEIGNEUR. 45 A l’ombre de Heshbôn, font halte des fuyards épuisés. Mais un feu jaillit de Heshbôn, une flamme du palais de Sihôn. Il dévore les tempes de Moab, le crâne des tapageurs. 46 Quel malheur pour toi, Moab ! Le peuple de Kemosh est perdu. Tes fils sont emmenés captifs, et tes filles prisonnières. 47 Mais, dans la suite des temps, je restaurerai Moab– oracle du SEIGNEUR.

Ici s’arrête le procès de Moab.

Prophète Ézéchiel chapitre 25 : Prophétie contre Moab

Ainsi parle le Seigneur DIEU : Parce que Moab et Séïr ont dit : “La maison de Juda est devenue comme toutes les nations”, 9 je vais dégarnir de villes toutes les pentes de Moab, les dégarnir de ces splendides villes du pays : Beth-Yeshimoth, Baal-Méôn et Qiryataïm. 10 C’est aux fils de l’Orient qu’elles appartiendront, outre le pays des Ammonites ; je donnerai le pays en possession, au point qu’on ne se souviendra plus du pays des Ammonites parmi les nations. 11 Je ferai justice de Moab ; alors ils connaîtront que je suis le SEIGNEUR.

Prophète Amos chapitre 2 : contre Moab

Ainsi parle le SEIGNEUR : À cause des trois et à cause des quatre rébellions de Moab, je ne révoquerai pas mon arrêt : parce qu’il a brûlé à la chaux les os du roi d’Édom, 2 je mettrai le feu à Moab et il dévorera les palais de Qeriyoth ; Moab mourra dans le fracas, au cri de guerre, au son du cor ; 3 de son sein, j’extirperai le juge ; et tous les officiers, je les tuerai avec lui– dit le SEIGNEUR.

Prophète Sophonie chapitre 2 : contre ceux de l'Est

J’ai entendu les insultes de Moab, les sarcasmes des fils d’Ammon, eux qui insultaient mon peuple et s’agrandissaient aux dépens de son territoire. 9 C’est pourquoi, par ma vie !– oracle du SEIGNEUR de l’univers, Dieu d’Israël –Moab deviendra comme Sodome et les fils d’Ammon, comme Gomorrhe : un domaine de ronces, une mine de sel, une terre dévastée à jamais. Ce qui reste de mon peuple les pillera, ce qui subsiste de ma nation en prendra possession. 10 Voilà ce qu’ils recevront pour leur orgueil, car ils ont insulté le peuple du SEIGNEUR de l’univers et se sont agrandis à ses dépens. 11 Le SEIGNEUR se montrera terrible à leur égard, il abaissera tous les dieux de la terre, et toutes les nations les plus lointaines se prosterneront devant lui, chacune sur son sol.

Livre des Juges chapitre 3 : Éhoud

Les fils d’Israël recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR et le SEIGNEUR encouragea Eglôn, roi de Moab, contre Israël puisqu’ils faisaient ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR. 13 Eglôn s’adjoignit les fils d’Ammon et Amaleq, puis il se mit en marche et battit Israël ; ils prirent possession de la ville des Palmiers. 14 Les fils d’Israël servirent Eglôn, roi de Moab, pendant dix-huit ans. 15 Les fils d’Israël crièrent vers le SEIGNEUR et le SEIGNEUR leur suscita un sauveur, Ehoud fils de Guéra, benjaminite, qui était gaucher. Par son intermédiaire les fils d’Israël envoyèrent un tribut à Eglôn, roi de Moab.

16 Ehoud se fit un poignard à deux tranchants, long d’un gomed, et il l’attacha sous son vêtement contre sa cuisse droite. 17 Il présenta donc le tribut à Eglôn, roi de Moab ; or Eglôn était un homme très gros. 18 Dès qu’il eut fini de présenter le tribut, Ehoud raccompagna les gens qui avaient porté le tribut, 19 mais lui, arrivé aux Idoles qui sont près de Guilgal, rebroussa chemin et dit : « J’ai pour toi une parole confidentielle, ô roi ! » Celui-ci dit : « Silence ! », et tous ceux qui se tenaient debout auprès de lui se retirèrent. 20 Ehoud vint vers Eglôn alors qu’il était assis dans la chambre haute bien fraîche qui lui était réservée. Ehoud dit : « J’ai une parole de Dieu pour toi », et le roi se leva de son siège. 21 Ehoud étendit la main gauche, prit le poignard sur sa cuisse droite et l’enfonça dans le ventre du roi. 22 Même la poignée entra après la lame et la graisse se referma sur la lame, car Ehoud n’avait pas retiré le poignard du ventre du roi ; alors Ehoud sortit par le trou. 23 Il sortit par le vestibule, après avoir fermé les portes de la chambre haute derrière lui et mis le verrou. 24 Lui sorti, les serviteurs du roi vinrent et regardèrent : voici que les portes de la chambre haute étaient verrouillées, et ils dirent : « Sans doute se couvre-t-il les pieds dans la pièce bien fraîche. » 25 Ils attendirent jusqu’à en être troublés : voilà qu’il n’ouvrait toujours pas les portes de la chambre haute. Alors ils prirent la clé, ouvrirent et voici que leur maître gisait à terre, mort. 26 Quant à Ehoud, il s’était échappé pendant qu’ils s’attardaient ; en effet il avait dépassé les Idoles et s’échappait vers la Séïra.

27 Or, dès qu’il arriva, il sonna du cor dans la montagne d’Ephraïm ; les fils d’Israël descendirent avec lui de la montagne, lui à leur tête. 28 Il leur dit : « Suivez-moi, car le SEIGNEUR a livré vos ennemis, les Moabites, entre vos mains. » Ils descendirent derrière lui, occupèrent les gués du Jourdain qui étaient à Moab et ne laissèrent personne passer. 29 En ce temps-là ils battirent Moab, environ dix mille hommes, tous corpulents et vaillants, et personne ne s’échappa. 30 En ce jour-là Moab fut abaissé sous la main d’Israël, et le pays fut en repos pendant quatre-vingts ans.

Livre des Nombres chapitre 21 versets 14, 15, 17, 18

Waheb-en-Soufa et ses torrents ; l’Arnôn 15 et ses gorges qui descendent vers le site de Ar et longent la frontière de Moab.

Monte, puits ! Acclamez-le ! 18 Puits creusé par des chefs, foré par les nobles du peuple, avec leurs sceptres, avec leurs bâtons 

Livre des Nombres chapitre 24

Oracle de Balaam, fils de Béor, oracle de l’homme à l’œil ouvert, 16 oracle de celui qui entend les paroles de Dieu, qui possède la science du Très-Haut, qui voit ce que lui montre Shaddaï quand il tombe en extase et que ses yeux s’ouvrent. 17 Je le vois, mais ce n’est pas pour maintenant ; je l’observe, mais non de près : De Jacob monte une étoile, d’Israël surgit un sceptre qui brise les tempes de Moab et décime tous les fils de Seth. 18 Édom sera pays conquis ; pour ses ennemis Séïr sera pays conquis– Israël déploie sa force. 19 De Jacob surgit un dominateur ; il fait périr ce qui reste de la ville. »

20 Balaam vit encore Amaleq et prononça son incantation en ces termes : « Amaleq, première des nations ! Mais son avenir, c’est la ruine. »

21 Puis il vit les Qénites et prononça son incantation en ces termes : « Ta demeure est solide et ton nid posé sur la roche. 22 Pourtant Caïn sera la proie des flammes, et finalement Ashour te fera prisonnier.

23 Enfin, il prononça son incantation en ces termes : « Malheur ! qui survivra à l’action de Dieu ? 24 De Kittim, voici des navires... Ils opprimeront Ashour, opprimeront Eber ; lui aussi court à sa perte. »

2ème livre de Samuel chapitre 23

Benayahou, fils de Yehoyada, fils d’un vaillant homme, aux nombreux exploits, originaire de Qavcéel. C’est lui qui frappa les deux Ariel de Moab. C’est lui qui descendit frapper le lion dans la citerne un jour de neige. 21 C’est lui aussi qui frappa un Égyptien, un homme de fière allure. L’Égyptien avait à la main une lance. Il descendit vers lui, armé d’un bâton, arracha la lance de la main de l’Égyptien et le tua avec sa propre lance. 22 Voilà ce que fit Benayahou, fils de Yehoyada. Il se fit un nom parmi les Trois braves. 23 Il eut plus d’honneurs que les Trente, mais il n’atteignit pas les Trois. David l’affecta à sa garde personnelle.

2ème livre des Rois chapitre 3 : Expédition de Yoram contre Moab

Il dit : « Ainsi parle le SEIGNEUR : Qu’on creuse des fosses en grand nombre dans ce ravin ! 17 Ainsi parle le SEIGNEUR : Vous ne verrez pas de vent, vous ne verrez pas de pluie, et pourtant ce ravin se remplira d’eau et vous pourrez boire, vous, vos troupeaux et vos bêtes de somme. 18 Cela sera peu de chose aux yeux du SEIGNEUR : il livrera Moab entre vos mains. 19 Vous détruirez toutes les villes fortifiées et toutes les villes importantes ; vous abattrez tous les arbres fruitiers ; vous comblerez toutes les sources ; vous dévasterez toutes les terres cultivées, en y jetant des pierres. » 20 Au matin, à l’heure de l’offrande, de l’eau se mit à couler venant d’Édom, et le pays fut rempli d’eau.

21 Tous les Moabites avaient appris que les rois étaient montés pour combattre contre eux : on avait convoqué tous ceux qui pouvaient ceindre le baudrier et tous ceux qui en avaient passé l’âge, et ils avaient pris position sur la frontière. 22 Au matin donc, quand ils se levèrent et que le soleil brillait sur les eaux, les Moabites virent devant eux les eaux rouges comme du sang. 23 Ils dirent : « C’est du sang ! Certainement les rois se sont battus à coups d’épée ; ils se sont frappés l’un l’autre. Maintenant, Moab, au pillage ! » 24 Ils s’approchèrent du camp d’Israël. Alors les Israélites surgirent et frappèrent les Moabites qui prirent la fuite devant eux ; ils pénétrèrent en Moab et le frappèrent. 25 Ils démolissaient les villes, ils jetaient chacun sa pierre dans toutes les terres cultivées et les en remplissaient, ils comblaient toutes les sources, ils abattaient tous les arbres fruitiers ; il ne resta finalement que les murailles de Qir-Harèseth, que les porteurs de fronde encerclèrent et frappèrent. 26 Quand le roi de Moab vit que la bataille était perdue pour lui, il prit avec lui sept cents hommes portant l’épée pour faire une percée vers le roi d’Édom, mais ceux-ci échouèrent. 27 Il prit alors son fils premier-né, qui devait régner à sa place, et l’offrit en holocauste sur la muraille. Il y eut un grand courroux contre les Israélites qui décampèrent de chez lui et retournèrent dans leur pays.

 

    MENU : PRIÈRES D'ORACLES CONTRE LES NATIONS ^^^
Recueil de prières précédent : PRIÈRES CONTRE L'ÉGYPTE <<<   Recueil de prières suivant : PRIÈRES CONTRE LA PHILISTIE >>>

 

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact