Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

Etre Prêtre 2 - Bâtir des autels

Comment puis-je apprendre à exercer moi aussi le Sacerdoce ?

Cette conférence fait suite à celle sur les rôles d’un prêtre, en l’approfondissant et en faisant un zoom sur cette capacité à « bâtir des autels », comme le faisaient Noé, Abraham, Jacob et la plupart des patriarches.

Durée : 1h42 9 fichiers mp3

Introduction– les prêtres

C’est grâce à Dieu qu’on devient prêtre et qu’on reçoit la pureté nécessaire, comme une grâce pour le monde.

Prêtrise pour tous, mais du fait du péché : réservé à certains (lévites… comme une grâce pour relever les autres…) mais Is 61, 6 : dans les derniers temps nous serons appelés prêtres du Seigneur.

Nb 18, 20 Tu n’auras pas de patrimoine dans leur pays et tu n’auras pas ta part au milieu d’eux. C’est moi qui serai ta part et ton patrimoine au milieu des fils d’Israël.

 

1 - Son rôle

1-1 : Bâtir des autels

Ex 20, 24 : En terre ou en pierre non taillée. Quelque-chose de simple car reçu de Dieu.

Toujours dans un esprit d’action de grâce et d’expiation.

Dans les moments importants : à la sortie de l’Arche, Abraham à Sichem, à Béthel, à Hébron…

Lors d’une avancée notable dans nos vies : nécessité de poser un fondement supplémentaire pour laisser Dieu entrer dans notre vie : c’est cela, bâtir un autel.

Exemples d’autels : le mariage, consécration d’une maison,…

Il s’agit de :

  • Mettre le Seigneur au centre pour demander au Seigneur qu’Il reste le premier à décider en toutes choses. (Ex : Noé, à sa sortie de l’Arche)
  • Faire un « deal » avec le Seigneur.

Quelques autels dans l’Ancien Testament bâtis par Noé, Abraham, Jacob et Moïse ; et des éléments d’interprétation.

Les autels.pdf

 

1-2 : Enseigner

Dt 33, 10 : Ils enseignent.

Ez 44, 23 : L'Enseignement est cité en premier. Ils enseigneront à mon peuple la distinction du sacré et du profane et lui feront connaître la distinction du pur et de l’impur.

Les parents touchent à quelque-chose de sacré dans le mariage. Ils sont chargés d’enseigner leurs enfants. L’une des grandes batailles de notre temps…

Nous apportons l’éclairage de Dieu à ceux qui nous entourent. Pas de paroles oiseuses ou d’obscénités. Une grande pureté est de mise.

 

1-3 : Offrir les sacrifices matin et soir, l’encens

Dt 33, 10 : Ils présentent le parfum au narines du Seigneur, l’offrande totale sur son autel.

Lv 16 ; Si 50, 5-21 : Le Grand Prêtre préside à l’expiation, comme médiateur suprême, pour le pardon de tous les péchés de son peuple.

Les Trésors des nations affluent dans notre temple.

 

1-4 : Prendre soin de la ménorah, chandelier, de la Loi

Les prêtres maintiennent la lumière, le feu de l’autel (pas de feu étranger).

Dt 20, 2-4 : Sonneurs de trompettes (fortification) : Quand vous serez sur le point d'engager le combat, le prêtre s'avancera et s'adressera aux armées : « Ecoutez, Israël, vous allez combattre vos ennemis ; ne craignez point, parce que le Seigneur est au milieu de vous ; il combattra pour vous et vous garantira du danger. »

Les prêtres assurent la rédaction écrite de la Loi – encore que les laïcs prennent de plus en plus de place avant Jésus, ce qui montre que les grâces des prêtres s’étaient répandues à cette époque.

La prière continuelle est à mettre en lien avec le bois mort, qui représente la mort à soi-même.

 

1-5 : Bénir

Nb 6 : Ils bénissent le peuple et Dieu les exauce.

Exemple pour des parents :

  • Bénédiction de nos enfants, de ceux sous notre responsabilité.
  • Doudous (amulettes maléfiques).

Bénédiction d’un lieu noir de monde.

Bénédiction de la nature.

 

1-6 : Etre l'homme du sanctuaire

L’homme du sanctuaire, accueille, préside aux liturgies, chargé des consécrations royales,

Le prêtre est fier de fréquenter son église locale. Il répond de manière proportionnée à la question posée (dans les 2 sens).

 

1-7 : Purifier

Lv 13 : Le prêtre discerne les cas de lèpre.

Lv 14 et Lv 12, 6 : Il est chargé des purifications de la lèpre et de la femme en couches.

Il est spirituel (pas uniquement sur un plan humain) car a le feu allumé.

Je reçois toujours les grâces pour demander la purification de ceux qui m’entourent. Famille, travail…

 

1-8 : Etre Oracle

Le prêtre est consulté par le peuple pour connaître l’avis de Dieu : éphod (1 S 30, 7), Urim et Tummim (1 S 14, 36-42 ; Dt 33, 8) jusqu’à David, car après c’est par les prophètes que vient la parole.

Par la prière : il entend la voix de Dieu : « j’ai une image pour toi ».

Il consulte Dieu dans tous les choix à faire (ce qui est équivalent à manipuler Urim et Tummim) : prendre une option, donner un délai, demander un signe, proposer un autel.

 

1-9 : Juger

Le prêtre a un rôle judiciaire Dt 17, 8-13, Ez 44, 23. Cas d’adultère par exemple

La pureté est primordiale pour discerner le juste équilibre entre théorie et situation circonstanciée.

 

1-10 : Garder l’Arche d’Alliance

1 S 1-4 et 2 S 15, 24-29 : Le prêtre est gardien de l’Arche à Jérusalem et durant les guerres.

Arche d’Alliance : marchepied de Dieu, objet rituel le plus sacré de l’Ancien Testament, le lieu où l’on consulte Dieu.

Nb 4, 14 : 1 S 6, 19 : Toucher l’Arche était réservé aux prêtres.

Nb 10, 35-36 : Lorsque l’Arche partait, Moïse disait : « Lève-toi, Eternel ! Que soient dispersés tes ennemis et que fuient devant toi ceux qui te haïssent ! » Quand elle se reposait, il disait : « Reviens, Eternel, vers les myriades des milliers d’Israël ! ».

Nb 14, 39-45 : A l’inverse, lorsque les Israélites essayèrent pour la 1èrefois de conquérir le pays, Moïse essaya de les en dissuader car « l’Eternel n’est pas au milieu de vous ».

Cachée par Jérémie lors du siège de Jérusalem (2 M 2, 4-8) et destinée à rester cachée (Jr 3, 16) jusqu’à ce qu’elle soit retrouvée. En parallèle : c’est Jérusalem en entier qui deviendra le marchepied du Seigneur.

Quelques lieux Saints figurés par l’Arche d’Alliance : la Vierge Marie, les Sacrements, la pureté de notre conjoint, de nos enfants.

 

2 - Limites des prêtres

2-1 : Défauts spécifiques à la fonction sacerdotale

Episode du veau d’or Ex 32, 1 - 33, 11 Josué devient gardien du Tabernacle. Idem en Ez 44.

Prêtres institués en-dehors des prescriptions (pas parmi les lévites) : Jéroboam en 1 R 12, 31

2 R 12, 5-6 : les contributions financières, qu’il faut employer au Temple (Joas). Le Deutéronome mentionne à plusieurs reprises le prêtre à côté de la veuve et de l’étranger. Il était censé être pauvre !

1 R 2, 26 : Tentation de se rallier au pouvoir politique le plus puissant : Abiathar dépossédé par Salomon car il a pris le parti d’Adonias.

Ez 44 : ne pas employer d’étrangers dans le sanctuaire.

Os 4, 4-11 : Reproche des prophètes de contamination par des cultes cananéens.

 

2-2 : Qualités requises

Dt 18, 3-5 : Revenus des prêtres :

  • Une part des victimes offertes en sacrifices d’actions de grâces : jambe, mâchoire, estomac,
  • Ex 22, 29 et 23, 10 : prémices du blé, du moût, de l’huile et de la tonte du menu bétail,
  • Dt 14, 28 : une part de la dîme de la 3èmeannée réservée aux pauvres,
  • Ex 22, 29 et 34, 20 : le rachat des premiers nés de l’homme.

Comment doit être un prêtre ? cf. Ml 2, 1-9 :

  • Avoir la crainte de Dieu,
  • Avoir des paroles vraies,
  • Avoir une conduite droite,
  • Exercer un ministère de salut pour ceux qui l’entourent.
  • Montrer « je ne suis qu’un serviteur quelconque ».

 

3 - Consécration

Ex 28-29 + Lv 8-9 : Des fils d’Aaron et des prêtres en général.

La consécration est réservée aux hommes, contrairement aux autres civilisations. C’est une pratique constante également dans l’Eglise. Orthodoxes : pour des hommes déjà mariés, il est possible de devenir prêtre.

Ex 29, Lv 8 : La sainteté des prêtres est en troisième lieu affirmée par le mode de leur consécration. Elle comprenait :

  • Un bain de purification.
  • Le revêtement des habits sacerdotaux et, pour le grand-prêtre, l'onction d'huile sainte.
  • Puis une série de sacrifices : un taureau comme sacrifice expiatoire, un bélier comme holocauste d'agréable odeur à l'Éternel, un second bélier comme sacrifice de consécration.
  • Avec le sang de ce dernier, on touchait l'oreille droite du nouveau prêtre (pour indiquer qu'il devait être attentif à la voix de son Dieu), le pouce de la main droite (=le prêtre doit s'acquitter fidèlement de toutes les fonctions du culte) et l'orteil du pied droit (=il doit marcher saintement devant Dieu).
  • En outre, on aspergeait ses vêtements avec l'huile d'onction et le sang qui était sur l'autel (Lv 8, 30). Il était ainsi sanctifié et rendu apte à remplir les fonctions du sacerdoce.
  • Les offrandes et une partie de la dernière victime étaient placées dans les mains du consacré, agitées de côté et d'autre devant l'Éternel, puis reprises et placées sur l'autel pour être consumées par le feu avec l'holocauste : indication du droit qui était donné au nouveau prêtre de présenter les sacrifices sur l'autel et de se nourrir des offrandes et d'une partie des victimes (Ex 29, 27 et versets suivants).
  • Les prêtres restent 7 jours dans le sanctuaire lors de leur consécration.

Dans l’Eglise : consécration d’un prêtre par les mains de l’Evêque, successeur de Pierre.

Et les vêtements, énumérés à 8 reprises par la Bible et les sages d’Israël (Yoma 7, 5 (traité)), sont prévus soit en signe de gloire et de majesté, et/ou porteurs d’une signification rituelle. Il semble que seul Aaron en ait porté la totalité :  Ex 28, 42 ; 39, 28 ; Ez 44, 18 :

  • 4 sous-vêtements (tunique (aube), turban (mitre voire une tiare pour le grand prêtre), caleçon) de lin fin + ceinture de laine : portés par tous,
  • 4 vêtements de dessus, riches et somptueux : pour le grand prêtre uniquement : lin fin et laine tintée, avec incrustations éventuelles d’or pur : éphod (1 S 2, 18), pectoral, robe de l’éphod et couronne.

Lv 21 et Ez 44 : un homme n’est admis au Sacerdoce que s’il est dépourvu de défaut corporel, ne pas toucher un mort sauf pour leurs plus proches parents, ne pas se raser la tête ou les coins de la barbe, pas d’incisions dans la chair, épouser des prostituées ou femmes répudiées… La pureté requise est encore plus grande pour un grand prêtre. Ne pas boire d’alcool pendant qu’il officie.

Ez 44, 15-31 : habits spécifiques pour le sanctuaire, que l’on retire en sortant.

1 S 4, 41 : Urim et Tummim.

 

4 - Textes magistériels

4-1 : Décretur le ministère et la vie des prêtres :  presbyterorum ordinis

L’un des textes de Vatican II, 1965

Quelques points à retenir :

  • La mission sacerdotale est d'administrer les sacrements de la foi, et ceci vers tous les peuples comme le préfigure la personne de Melchisédech.
  • Les prêtres sont propagateurs d'une vie autre que terrestre ; ils ne doivent pas rechercher à plaire aux hommes, mais doivent plutôt suivre la doctrine chrétienne ainsi que vivre et toujours lutter pour la sainteté et la pauvreté volontaire.
  • Tirant leur autorité du Christ au sein de la hiérarchie de l'Église, les prêtres fournissent un ministère par lequel le sacrifice spirituel des fidèles est rendu parfait, en union avec le sacrifice du Christ.
  • Leur propre sacrifice spirituel est la clé, comprenant
    • La célébration du mystère de l'Eucharistie - la tâche la plus noble des prêtres –,
    • La récitation de l'office divin (voir le Bréviaire), prêtant leur voix à l'Église, en union avec le Christ « toujours vivant pour intercéder en notre faveur ». La prière, l'exemple et la pénitence permettent à l'Église d'exercer une vraie maternité envers toutes les âmes qui doivent être conduites vers le Christ, sans tenir compte de la nationalité, du sang, ou de l'âge.
  • Les prêtres aident le fidèle à connaître et aimer la liturgie. Et pour ce qui les concerne, ils doivent constamment s'efforcer de perfectionner leurs connaissances des affaires divines et séculières.
  • L'abstinence parfaite et perpétuelle, dans le célibat, est appropriée de multiples façons pour le sacerdoce et préfigure le monde à venir, dans lequel les enfants de la résurrection ne s'épousent pas ni ne prennent femme. Celui qui dispense les mystères de Dieu est comme l'homme qui a semé son champ et de qui le Seigneur a dit : « Qu’il dorme ou qu’il se lève, la nuit ou le jour, la semence germe et pousse, il ne sait comment. »

 

4-2 : Pastores dabo vobis : exortation apostolique de 1992

Cette exortation présente les conclusions tirées par Jean-Paul II d’un synode sur la formation des prêtres : vocation et pastorale des vocations, formation initiale, formation permanente.

On y mentionne notamment que le prêtre est envoyé par le Père, par Jésus-Christ à qui il est configuré de manière spéciale comme tête et pasteur de son peuple pour vivre et agir, dans la force de l’Esprit-Saint, pour le service de l’Eglise et le salut du monde.

 

    MENU : CONFÉRENCES "PRÊTRES, PROPHÈTES ET ROIS" ^^^
Conférence précédente : ÊTRE PRÊTRE <<<   Conférence suivante : LE LEVAIN DES PHARISIENS 1 >>>

Prêtre, Autel, Limite, Défaut, Qualité

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact