Les 2 témoins
Un site chrétien réalisé par un couple catholique

Za 4, 14 : "Ce sont les deux personnes désignées pour l'huile, celles qui se tiennent devant le Maître de toute la terre."

Rumeur et bruissement

 

"Et d'elles sortira une rumeur humaine. Il est monté devant, celui qui ouvre la brèche !" Mi 2, 12-13

 

La créature a été faite par DIEU afin de louer continuellement le CRÉATEUR et ses œuvres et que cette louange transforme le monde. Cependant, cette rumeur humaine se retrouve souvent supplantée par des guerres et rumeurs de guerres...  Mais au fait : qu'est-ce qu'une rumeur de guerre ? Explications.

 

1 - Durant l'Ancien-Testament (déploiement historique)

1-1 : La louange

Le SEIGNEUR, envoyant 10 plaies, libère son Peuple d'Egypte où il était retenu prisonnier du Pharaon. Lors qu’enfin délivré, Israël traverse la Mer Rouge et voit l'armée ennemie mise en déroute par les flots en furie, il entonne un cantique qui raconte l’événement et exalte la grandeur du DIEU d'ISRAËL. C'est à la fois un cri de soulagement et un cri de victoire. On y retrouve l'eschatologie caractéristique des moments de transition où le SEIGNEUR montre sa colère devant son peuple persécuté : souffle des narines, flots qui se dressent, terre qui s'ouvre… C’est là le premier type de bruissement caractéristique de la Bible : la louange rendue au Créateur qui scelle l’action de DIEU dans le monde.

 

La louange parfaite est détaillée dans livre de Josué chapitre 6, qui décrit l’attaque de la ville de Jéricho. Le SEIGNEUR déclare à Josué qu’Il va livrer cette ville fermée et guerrière aux mains des fils d’Israël. Pour cela, il faudra pendant six jours en faire une fois le tour une fois avec l’Arche en sonnant du cor. Puis, le septième jour, il restera à en faire sept fois le tour avec l’Arche en accentuant la louange avec une clameur, un bruissement, des acclamations à la louange du TRÈS-HAUT. Autrement dit, pendant les six premiers jours louer le SEIGNEUR en s’appuyant sur Sa présence au milieu du peuple (l’Arche) et le septième : toujours avec l’Arche, louer avec éclat, sans retenue, en criant vers DIEU pour lui exprimer combien Il est bon, grand, puissant, Il est le DIEU qui fait Merveille et accomplit de grandes victoires. C’est donc ce que fait Josué avec le peuple, les prêtres et l'Arche, et dès lors le rempart de Jéricho tombe sur place. La rumeur humaine suit donc ces deux étapes : la louange plus intérieure dans un premier temps : « SEIGNEUR, j’ai confiance en Toi, je te prie de me délivrer de mes ennemis. » et lorsqu’on sent que c’est le bon moment, louer avec force : « Merci SEIGNEUR CAR TU ES VICTORIEUX !!!» Ce second cri terrasse les puissances infernales car cela les impressionne et elles perdent tous leurs moyens.

 

1-2 : Les rumeurs de guerre

Passons au second type de bruissement : les rumeurs de guerre. Lorsqu’au bout de quarante jours Moïse descend de la montagne avec les deux tables de la Charte (contenant les 10 Paroles), Josué qui l'attend écoute et lui dit : « Bruit de guerre dans le camp !» Il perçoit un bruissement venant du peuple qui le ramène spontanément à une ambiance de guerre. Effectivement, la Tradition juive commente le péché du peuple qui s’impatiente en attendant que Moïse redescende du Sinaï et qui construit le veau d’or. C’est, explique t-elle, un triple péché : d’idolâtrie, d’unions illicites et d’effusions de sang[1] : le péché parfait. Cela nous montre qu’un peuple qui pèche gravement fait monter vers le ciel un bruissement d’un second type : une rumeur de guerre. A l’inquiétude de Josué, Moïse répond : « Ni le bruit des chants de victoire, ni le bruit des chants de défaite, ce que j’entends, c’est un bruit de cantiques !» (Ex 32, 18). Moïse perçoit dans ce bruissement du peuple corrompu une louange rendue aux dieux ennemis d'Israël. Ces quantiques imitent ceux dus au seul SEIGNEUR, mais dans les faits produisent l’effet inverse. En effet, au lieu par la louange à DIEU de propager la Paix et la Joie, le peuple, par ce bruissement mauvais (en magnifiant les dieux étrangers, en jactant, en critiquant…) propage l’angoisse et la tristesse. Pour être exact, c’est la technique de l’ennemi, que de pousser le peuple à imiter la louange due à DIEU afin de propager un climat anxiogène et d’accélérer l’éloignement de DIEU sur l’ensemble du peuple. De fait, Aaron finit par se laisser corrompre par le peuple et il précipite sa chute en fondant lui-même un veau d'or. La Tradition Juive ajoutera qu'Aaron avait été menacé à mort par le peuple s'il n'accomplissait pas ce rite.
 
Généralement, les rumeurs de guerre se produisent en premier. Il s'agit de Satan qui s’agite car il sait qu’il n’en a plus pour longtemps (Ap 12, 13-18). Ces rumeurs mauvaises sont annonciatrices de la louange, la clameur des anges et du peuple devant le SEIGNEUR qui remporte la victoire. Elles sont même un stimulus pour que peuple de DIEU reprenne la louange qu'il ne pratiquait pas assez. 

Le prophète Jérémie explique que les rumeurs de guerre ont la vertu de rendre à la ville dans tous ses aspects négatifs (représentée sous les traits de Babylone), ce qu'elle a infligé à l'humanité par tous les mensonges et la violence qu'elle a instillées. La ville va donc s'affoler d'elle-même : "Un courrier en courant rejoint un autre courrier, un messager rejoint un autre messager, pour annoncer au roi de Babylone que sa ville est prise de bout en bout, que les passages sont occupés, les roseaux incendiés et les militaires sont en déroute" (Jr 51, 31-32). Les premières victimes des rumeurs de guerre sont donc ceux qui dans les sociétés humaines luttent avec acharnement contre la vérité, contre la vie, contre DIEU. Le SEIGNEUR, par la bouche du prophète Jérémie, poursuit en rassurant ses élus : "Pour éviter que votre courage ne faiblisse et que vous ne soyez effrayés par les rumeurs qui circulent dans le pays - une année telle rumeur, une autre telle autre, la violence régnant dans le pays et un tyran chassant l'autre -, eh bien ! des jours viennent où je vais sévir contre les idoles de Babylone..." (Jr 51, 46)

La rumeur de guerre est donc un signe que tout ce qui fait la force des villes mauvaises est sur le point de s'écrouler.

 

1-3 : Autres exemples de louange et/ou de rumeurs de guerre dans l’Ancien Testament

  • Lorsque le roi David ramène l’Arche à Jérusalem avec ovation, cris du cor et une danse effrénée (2 S 6). Par sa louange (qui est une prière puissante), il s’attire les foudres de son épouse Mikal (le démon incite celle-ci à la médisance car il ne supporte pas la louange). Son épouse qui, finalement, profère une rumeur de guerre, sera empreinte de stérilité.
  • Le prophète Michée annonce que le SEIGNEUR va rassembler le peuple d’Israël comme un troupeau au milieu de son pâturage. Et d’elles sortira une rumeur humaine (Mi 2, 13-13).
  • Yoram, roi d’Israël, attaque le roi de Moab (2 R 3). Lorsque ce dernier voit que la bataille tourne à son désavantage, il offre son fils premier-né en holocauste sur la muraille (péché grave). Il se produit alors un grand courroux (rumeur de guerre, ambiance d’angoisse extrême) contre les Israélites qui décampent et retournent dans leur pays.
  • Le prophète Elie est prévenu que le SEIGNEUR va passer devant lui. Alors, Elie est témoin successivement d’une rumeur de guerre (vent fort et puissant qui érode les montagnes et fracasse les rochers, tremblement de terre, feu), puis d’une doux bruissement (voix d’un fin silence).
  • Lors du siège de la ville de Samarie, les habitants sont affamés et assoiffés. Le Prophète Élisée annonce au roi que le lendemain à la même heure, le prix des aliments redeviendra accessible (levée du siège). L’écuyer qui est le bras droit du roi, récrimine : « Même si le SEIGNEUR ouvrait des fenêtres dans le ciel, cette parole s’accomplirait-elle ?» (rumeur de guerre). Elisée lui répond : « Eh bien ! Tu le verra de tes propres yeux, mais tu n’en mangeras pas !» Effectivement, le lendemain, lorsqu’ayant acquis la victoire, le peuple de Samarie ouvre en grand les portes afin de sortir en louant le SEIGNEUR, l’écuyer meurt écrasé contre la porte (celui qui entretient une rumeur de guerre se fait écraser par la louange).
  • Le prophète Isaïe dénonce les rumeurs de guerre en disant « Ainsi parle le SEIGNEUR : vous n’appellerez pas conspiration tout ce que ce peuple appelle conspiration, vous ne craindrez pas ce qu’il craint ni ne le redouterez. C’est le SEIGNEUR le TOUT-PUISSANT que vous tiendrez pour Saint, c’est lui que vous craindrez, c’est Lui que vous redouterez » (Is 8, 11-13). 

 

 ♦ En résumé :

  • Les rumeurs de guerre précèdent généralement la louange au SEIGNEUR et y invitent car c'est en réalité DIEU qui entre en campagne contre tout ce qui est le plus mauvais dans les groupes humains.
  • Lorsque le peuple s'éloigne de DIEU, il se met naturellement à récriminer, ce qui provoque des rumeurs de guerre (ambiance angoissante) ainsi qu'une stérilité (beaucoup de projets n'aboutissent jamais, on se met à ne plus avoir d'enfants, etc.)
  • L'arme absolue contre cet état d'esprit négatif est la louange, sachant que la plus belle louange est de proclamer DIEU victorieux alors qu'aucun signe ne semble aller dans ce sens.

 

2 - Durant la vie de JÉSUS (déploiement temporel)

2-1 : La louange

Toute la mission du CHRIST sur la terre se résume dans la Parole : « Je te loue, PÈRE, SEIGNEUR du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux touts petits » (Mt 11, 25), et aussi « Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair » (Lc 10, 18). Ces années de la venue de JÉSUS sont l’occasion pour Lui d’assister à une victoire éclatante par la petitesse sur celui qui a entraîné une partie de l’armée angélique et de l’humanité dans le péché. La petitesse de sa venue dans la chair, la petitesse de ses apôtres, qui brisent l’ennemi dans sa révolte et provoquent chez Lui JÉSUS une immense louange intérieure. « Je te LOUE, PÈRE !!!… » Or, la vie terrestre de JÉSUS, ces 30 années de vie cachée et 3 années de voyages incessants afin d’annoncer la Parole, n’est-ce pas une démarche comparable à celle de Josué autour de Jéricho ? 30 ans de louange silencieuse et 3 ans de louange forte et bien visible afin de faire s’écrouler la mort qui était entrée dans le monde ?
D’ailleurs, sa Mère qui par grâce prévenante avait été préservée du péché, ne nous livre t-elle pas dans le Magnificat un petit morceau de l’immense louange qui l’habite ? La Tradition de l’Eglise nous dit qu’elle est décédée aux alentours de 70 ans. Cela nous laisse imaginer tous les remparts de mal que la Mère du SEIGNEUR a eu le temps, par sa louange incessante, de faire s’écrouler…

 

2-2 : Les rumeurs de guerre

En parallèle de ces louanges qui sanctifient le monde, les Pharisiens et les autorités entretiennent autour de JÉSUS des rumeurs qui les angoissent car Il risquerait d’être le roi tant attendu et/ou de provoquer des difficultés avec l’Empereur. La persécution exercée par Hérode sur les nouveaux-nés en est un exemple. JÉSUS est précisément Celui qui ne s’attache pas aux rumeurs (Is 11, 3-4). A ce titre, Il interroge à plusieurs reprises ses interlocuteurs sur ce décalage entre les rumeurs le concernant et la vérité :
  • JÉSUS interrogea ses disciples : « Au dire des hommes, qui est le Fils de l’Homme ?» … « Et vous, qui dites-vous que je suis ?» (Mt 16, 13)
  • Pilate (…) lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ?» JÉSUS lui répondit : « Dis-tu cela de toi-même ou d’autres te l’ont-ils dit de moi ?» (Jn 18, 33-34

 

Car effectivement : les rumeurs qu’entretiennent les Pharisiens qui l’ont livré visent à le faire mourir. Ces rumeurs peu à peu se détachent de toute vérité et s’auto-entretiennent, ce qui apparaît quand Ponce Pilate demande : « Quelle accusation portez-vous contre cet homme ?» Les Pharisiens répondent : « Si cet individu n’avait pas fait le mal, te l’aurions-nous livré ? » C’est le propre des rumeurs de guerre : de se justifier par des propos comme « nous sommes de bonne foi donc il n’y a pas besoin d’arguments basés sur des faits objectifs ». La rumeur de guerre provoque un emballement qui angoisse ou met en colère, au point que le peuple assemblé, qui au départ avait récriminé, se fait finalement manipuler par ses responsables et en vient à crier à tue-tête : « Crucifie-le ! » 
Rappelons que ce type de situation n’est possible que grâce à une apostasie (presque) généralisée dans le peuple. En effet, ce cumul de péchés permet à cette ambiance de fausseté de naître et de s’auto-entretenir, en particulier provenant des responsables politiques et religieux, qui, lorsqu’ils se mettent à mentir, aggravent considérablement le phénomène.
Ainsi, lorsque vient le temps eschatologique où le SEIGNEUR s’apprête à intervenir avec puissance (purifier le Temple et livrer son FILS pour racheter tous nos péchés), alors se produit une louange inattendue. En effet, cette rumeur humaine racontée par les quatre évangélistes prépare ce moment crucial : le FILS DE L’HOMME entre dans Jérusalem d’une manière humble et se fait acclamer par le peuple (Mt 21, 1-10). « Hosanna au FILS de David ! Béni soit au Nom du SEIGNEUR Celui qui vient ! Hosanna au plus haut des cieux !» 
 

  

2-3 : La louange qui reprend le dessus

Sur la Croix, JÉSUS se retrouve seul (ou presque) en face de tous ses accusateurs et ses moqueurs. Que fait-Il ? Il se réfugie dans un coeur à coeur avec son PÈRE, comme enfermé dans une forteresse où seule la louange a le droit d’y rentrer. Alors s’accomplit la prophétie du Prophète Isaïe 25, 1-5 : le Coeur du CHRIST devient une forteresse pour tous les faibles et les pauvres dans la détresse qui y pénètrent dans leur prière, contre le souffle (la rumeur de guerre) des tyrans, c’est un refuge contre l’orage, l’ombre contre la chaleur et il éteint le tumulte des tyrans. 
JÉSUS condamné meurt d’une mort ignominieuse et que se passe t-il ? Cela a l’effet d’une traînée de poudre : le tombeau est retrouvé vide et les évangélisateurs fous de joie se mettent à parcourir le monde afin de répandre la bonne odeur du CHRIST… C’est la louange prolongée devant la victoire éclatante de JÉSUS ressuscité qui poursuit ce mouvement d’écraser la rumeur de guerre du monde...

 

 ♦ En résumé :

  • La rumeur de guerre s'auto-entretient, indépendamment de tout fait objectif et se maintient grâce à la peur.
  • JÉSUS, juste par excellence, a accepté de se faire arrêter et donner sa vie, notamment à cause d'une rumeur de guerre le concernant. Il nous montre l'effet cumulé de toutes les choses mauvaises que nous disons sur les autres sans les avoir vérifiées.
  • DIEU utilise toujours les rumeurs de guerre pour un bien plus grand que le mal qui a été occasionné.

 

3 - Durant le temps de l’ESPRIT-SAINT (déploiement temporel)

3-1 : La louange de l’Épouse du CHRIST

Depuis que l’Eglise est sortie du Sein du CHRIST, cette épouse céleste ne cesse de répandre cette rumeur humaine autour d’elle. Le lieu par excellence où cette louange culmine, n’est-ce pas la Sainte Eucharistie ? Scot Hahn, dans son livre Rome sweet home, commente comment il a reconnu dans l’Apocalypse la chose suivante : la succession des rites qui se produisent durant chacune des Messes. Or, un des points les plus frappants est la louange incessante unie des hommes et des anges. Cette rumeur humaine remplit et transforme tout.
Cette louange, c’est d’une manière plus large la prière de l’Église qui transforme le monde.
Anne Elmer, à qui notre SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST s’est révélé en qualité de LION DE JUDA[2], nous explique que l’ADN dont l’air autour de nous est chargé est la puissance créatrice du SEIGNEUR et que celui-ci se recompose et produit des miracles lorsque des personnes louent DIEU.

 

3-2 : Les rumeurs de guerre

JÉSUS a parlé d’un temps où viendraient des rumeurs de guerres. Au vu de tout ce qui précède, nous avons compris qu’il s’agit d’un temps d’apostasie généralisée, qui crée un climat de critique, de paroles oiseuses et d’angoisse. Dans les temps où nous vivons, l’indifférence religieuse n’a jamais été aussi forte qu’actuellement. De ce fait, n’y a t’il pas une critique permanente de tout et de tous, ainsi qu’un flot de paroles inutiles (notamment depuis l’avènement de l’informatique et de la téléphonie portable) ? N’est-ce pas cela qui ouvre la porte à la rumeur de guerre, dans laquelle même les gouvernements finissent par pécher à la suite du peuple ? Voici quelques accomplissements de ce Signe des Temps pour notre époque :
  • En 2009 a eu lieu l’éclatement d’une bulle financière des subprimes. Ce qui a suivi est notamment la chose suivante : une angoisse généralisée et la conviction que la crise est présente. Et plus on se le répète, plus on adopte une attitude d’austérité qui provoque une crise à grand échelle (et un péché à grande échelle) : injustice vis-à-vis des pauvres à qui on ne donne plus par peur de manquer, spéculations et hausse du cours des céréales qui affament des populations entières, etc.
  • En 2020, un virus nouveau frappe le monde. Et plus on en parle, plus il nous fait peur, plus on prend des mesures démesurées, plus en voyant les gouvernement eux-mêmes prendre des mesures démesurées on se dit que ce virus est très dangereux et qu’il n’est pas nécessaire de considérer le moindre fait objectif sur le sujet (ne serait-ce que de considérer combien de personnes comporte notre pays et combien sont encore vivantes). Et de nouveau est commis un péché à grande échelle : on bafoue le lien humain qui nous unit, le commandement d'honorer nos parents, ainsi que les personnes seules que nous ne visitons plus.  Nous ajoutons sans cesse des contraintes à notre niveau afin de bien montrer à tous que nous avons fait quelque-chose contre le virus, mais qui en fait rend la vie de nos compatriotes plus difficile. La méfiance est partout… Il est difficile de ne pas croire au complot. En effet, soit on croit que les gouvernements nous manipulent - et on est tenté-e-s de perdre notre bienveillance vis-à-vis de nos dirigeants, soit on est tenté-e-s par le complot de croire que nous sommes entouré-e-s de risques forts pour notre santé et de ne plus penser qu'à cela. Rester à la fois clairvoyants, bienveillants et confiants n'est pas chose aisée !
  • C’est par une rumeur de guerre que les Chrétiens seront à nouveau persécutés, (ou en tous cas dans les pays comme la France où la persécution n’est pas encore complètement déclarée). Pour cela, sans doute accusera t-on les chrétiens d’être des dangers par le fait qu’ils n’appliqueront pas certaines lois mauvaises qui seront promulguées (puçage électronique, obligation de se prosterner devant un personnage important…). Cette situation n’est pas nouvelle : le prophète Daniel en avait fait les frais (Dn 3, Dn 6…), mais aussi le peuple Juif à l’époque d’Ester, les apôtres qui étaient interdits d’annoncer CHRIST.. Rappelons que les Chrétiens recevront une assistance spéciale du SAINT-ESPRIT à ce moment-là.
  • Juste avant cette période d’oppression forte se produira un évènement qui suscitera une louange à l’Eglise de DIEU, d’une manière proche de celle devant JÉSUS entrant à Jérusalem lors de la fête des Rameaux : l’Avertissement. La rencontre fulgurante avec le SEIGNEUR dans sa Venue intermédiaire provoquera une rumeur humaine (louange) chez tous ceux et celles qui Le reconnaîtront, mais aussi un endurcissement chez les autres, qui précipitera une persécution mondiale contre l’Église. Pour l’Église, ce sera un signe à la fois d’encouragement (tous les peuples qui se joindront à elle), mais aussi que le temps sera venue de sa montée au Calvaire, à la suite du CHRIST.

 

3-3 : La rumeur humaine devant DIEU qui rachète

Une louange nous attend dès cette terre, à la fois dans notre quotidien, mais aussi dans des évènements qui se produiront pendant et après la Grande Persécution de l’ÉGLISE :
  • Depuis 2000 ans, l'Église unit ses cantiques à ceux du CHRIST qui les rend parfaits et les présente au PÈRE. Cela se passe à travers la messe, la louange, la Liturgie des Heures, le très Saint Rosaire et d'une manière générale à travers toute prière faite à DIEU. C'est un peu comme si le SEIGNEUR donnait la force aux personnes de bonne volonté de faire le tour des nations afin qu'un jour, lorsque ce sera le bon moment, au temps eschatologique de la venue de DIEU, il suffira de louer d'une voix puissante pour accompagner tous les Saints et les Anges triomphant dans le cortège du CHRIST. Le moment par excellence que nous attendons où cela se produira est l'Avertissement, qui fera l'objet d'un article.
  • Plus la situation va s’aggraver (guerres, rumeurs de guerre, angoisse ambiante…), plus il sera nécessaire pour les Chrétiens de trouver refuge dans le Coeur du CHRIST. C’est ce qui est raconté de manière imagée dans le livre de l’Apocalypse 12, 5-6 : « L’enfant fut enlevé auprès de DIEU et de son Trône (comprendre : le CHRIST ressuscita et monta auprès de son PÈRE afin de nous préparer une place), et la Femme s’enfuit au désert où DIEU lui a préparé une place pour qu’elle y soit nourrie pendant mille deux cent soixante jours »  (et l’Église dut s’exercer à pénétrer dans le Coeur du CHRIST afin d’y trouver refuge contre l’angoisse ambiante durant cette période de tribulations). C’est là que se trouve la Paix et l’attitude de Louange, qui est la meilleure arme contre cette rumeur de guerre qui nous environne.
  • Lors de la Civilisation de l’Amour, la Louange sera remise au centre dans la société, avec l’Eucharistie et l’adage « DIEU premier servi ».

 

 ♦ En résumé :

  • A chaque fois que je parle du virus, du masque, de la crise et que je ne parle pas du projet d'Amour du SEIGNEUR, j'alimente sans le savoir la rumeur de guerre.
  • A chaque fois que je parle d'une personne absente en évoquant des aspect négatifs, j'alimente une rumeur de guerre.
  • A chaque fois que je parle en mal du Président, du Pape ou d'un autre responsable sans par la suite prendre un temps de prière pour ce responsable, j'alimente d'une manière forte la rumeur de guerre.
  • S'il m'est nécessaire de parler de ces choses négatives, je le fais de manière courte, avec une personne proche, afin de réfléchir comment me situer sur ces sujets ; et ensuite je fais une prière de réparation pour les éventuelles paroles malheureuses qui nous auraient échappées lors de la discussion (dizaine du chapelet de la Miséricorde par exemple).
  • Si des personnes autour de moi abordent ces sujets qui relèvent de la rumeur de guerre, mon action la plus efficace sera une prière, avec une éventuelle prise de parole en fin de discussion. 
  • Les armes du chrétien sont de louer le SEIGNEUR, demander pardon pour toutes les critiques, récriminations, râleries et paroles oiseuses, demander au SEIGNEUR de bénir spécialement les personnes qui m'énervent particulièrement. Lorsque je mets cela en pratique, le CHRIST triomphe dans la louange qui écrase l'adversaire qui incite le monde à récriminer.
  • Rappelons-nous la parole au prophète Jérémie (Jr 51, 46), selon laquelle toute rumeur de guerre est le signe que le SEIGNEUR est en train de revenir mettre à jour et démanteler toutes les choses mauvaises de nos sociétés. Alors relevons la tête !

 

"Ainsi parle le SEIGNEUR : Ne vous conformez pas aux moeurs des nations !
Devant les signes du ciel, ne vous laissez pas accabler !
Ce sont les nations qui se laissent accabler par eux..." 
Jr 10, 2

[1] Exode Rabba n°42, 1 (recueil de commentaires de rabbins réalisé par Rabba).
[2] Anne Elmer, Transportée par le LION DE JUDA, Ed. la Source)
    MENU :
ARTICLES SUR LES SIGNES DES TEMPS
 
^^^
Article précédent :
ÉCLAIRS, TONNERRE ET GRÊLE <<<
  Article suivant :
L'ARCHE, LE DÉLUGE, L'ENLÈVEMENT ET LA NOUVELLE TERRE >>>

rumeur de guerre, louange, fausseté, fake

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Ici

Pour toute question ou réaction, n'hésitez pas à nous contacter ! Soyez béni-e-s !

Contact